Nouveau départ, dans une nouvelle ville pour moi. Suite à un déménagement récent, j’ai du prendre de nouvelles habitudes.. de nouveaux commerces à fréquenter… Et voici l’histoire gay avec mon boucher 🙂

Chaque semaine, je passais régulièrement à la boucherie du coin, et j’étais très souvent servi par le même boucher.. ils étaient trois.

Jeune gars, très charmant, sur le début de la trentaine, avec une peau halée, un sourire à faire craquer n’importe qui…

Au fil du temps, et voyant que je venais de manière fréquente, une familiarité s’installa entre nous, et j’ai appris qu’il s’appelait Guillaume.

Cette semaine – ma commande passée, je rajoute des saucisses de type Merguez, et là… ça dérape forcément… [ Moi j’imaginais déjà sa saucisse sous sa tenue de travail… Allez on se ressaisi !!! ], il me regarde avec un grand sourire.
– Combien j’en mets?
[ ca y’est… il veut me le mettre… ]
– 4 s’il te plaît

Il est très serviable, me donne ma commande et me souhaite une bonne soirée et à la semaine prochaine.

Vais-je pouvoir attendre avant d’y retourner?

Et bien non. J’organisais un barbecue avec des amis le weekend donc j’aurai besoin de prendre de quoi griller 🙂

Je choisi l’heure, ou il y a moins de monde.
18h me voici à la boucherie. Une personne avant moi, et mon beau Guillaume.
Il termine de servir la personne avant, et à mon tour.. enfin !!! 🙂

Guillaume: Salut, tu vas bien?
Moi: Ouais, super, merci et toi?
Guillaume: Nickel, bientôt le weekend 🙂
Moi: C’est clair
Guillaume: Qu’est-ce qu’il te faut aujourd’hui?
Je passe ma commande, et je me dit allez.. je rajoute des saucisses, voir si son sourire se remet sur son visage.

Guillaume – des grosses? moyenne?
Et le revoilà qui sourit.. c’est pas possible, il a compris mon manège.
Moi: mets en des grosses stp.
Guillaume: C’est sur que y’a plus à déguster et il rigole.
Moi: exactement, tu as tout compris
Guillaume: Gourmand avec ça 🙂

Et là, je suis gêné d’un coup.. Car oui, même si je l’ai un peu cherché, je ne sais plus trop ou me mettre, et il s’en rends compte.

Guillaume: y’a pas de mal 🙂 c’est bien la gourmandise
Moi: Tout à fait, y’a pas de mal à se faire du bien hein 🙂
Guillaume: Je fini dans 45 min si tu veux, on se boit une bière?
Moi: Yes avec plaisir, si tu n’es pas trop HS, ou autres chose à faire.
Guillaume: T’en fais pas, c’est avec plaisir. On va ou? Dans un bar du coin?
Moi: Si tu préfères, j’habite pas loin tu passes à la maison, ça me fera plaisir
[ Il sourit… il comprend le jeu ]
Guillaume: allez, avec plaisir. Je serai chez toi à 19h.
[ Je lui donne l’adresse, et mon tél ]
Moi: Ok parfait, à tout à l’heure.

19h05 un SMS – “Je pars, je suis chez toi dans 10 min. A toute. G”

Je deviens comme un gamin, toute chose, je sais pas trop ce que je fais, mais j’ai envie de pas me prendre la tête – si ça se trouve je me fais des films après tout !!!

Le voilà qui arrive

Guillaume: Hey, tu vas bien depuis toute à l’heure
Moi: Yes, super et toi? La journée est enfin finie
Guillaume: C’est clair, il était temps. En plus maintenant une bonne bière pour finir c’est nickel 🙂
Moi: va y, entres, fais comme chez toi.
[Il s’était changé.. qu’il est craquant comme gars – imaginez… 1M85 (à vu d’nez), 90 kgs [du bon muscle] un teint basané, un sourire éclatant.. bref, le beau mec – mais faut que j’arrête… ca sent le pur mâle hétéro ]
Guillaume: Cool, pas de prise de tête hein, on s’en boit une bière tranquille sur la terrasse, ça me va – par contre, je peux t’emprunter tes toilettes?
Moi: oui, vient s’est par ici.

Je le laisse faire son affaire, et prépare les bières.

Une bière, on discute de tout et de rien, de lui, sa vie, ma vie, nos boulots, nos passions…

Deux bières, on aborde la vie privée – il vient de se séparer, mais qu’il est mieux ainsi….
On rigole, on discute toujours comme deux potes.

Une soirée bien agréable.
Et d’un coup…. “Alors comme ça, tu préfères les grosses saucisses?” et il rigole.

Moi: Putain, mais t’es con hahaha
Guillaume: Non mais c’est cool y’a pas de mal à aimer la saucisse tu sais 🙂

Clairement… il a compris, et il parle de queue

Moi: c’est sur, écoutes.. pas de mal à se faire du bien.
Guillaume: Je suis plutôt hétéro tu sais, mais je t’’apprécie bien, t’es un gars cool et sympa – je me suis souvent demandé ce que ça faisait de se faire bouffer la queue par un mec

OK…. là c’est l’alcool qui parle,  le mec tombe les barrières

Guillaume: Ca fait longtemps que tu fais ça avec des mecs?
Moi: tu sais, suis pas que branché mec, c’est un kiff de temps en temps, suis bi.
Guillaume: ha c’est cool ça.
Il se gratte le bas du ventre…
C’est ma saucisse que tu veux voir? haha il éclate de rire.

Je suis de plus en plus mal à l’aise, même si je dois avouer, que oui.. ce mec me donne envie.

Guillaume: Hé, c’est cool, t’en fais pas, je ne te juge pas, pas de soucis.Suis là, c’est que je voulais être là, alors ne te stress pas man. C’est cool. Et entre toi et moi.. je ne serai pas contre de découvrir quelque chose de nouveau alors fais toi plaisir ! Sérieusement mec.

La je perds les pédales, ce mec me fait clairement une invitation, alors j’y vais !!! Après tout.. je peux me prendre un pain, mais rien de plus !

Je m’approche de lui, lui caresse les jambes [mmmm du poil] je remonte doucement.. doucement, et j’arrive à la hauteur de son membre.

Merde…. je sens du beau monde… même si il ne bande pas encore

Il se lève doucement, et me laisse faire mon taff.

Je suis toujours assis sur ma chaise, et lui debout devant moi.

Il me regarde, et me sourit… Putain, ce mec est un canon….

Il me pose les mains sur la tête, et me caresse

Je libère la ceinture, ouvre la braguette, et baisse doucement son short, pour le laisser en boxer … mmmm du beau monde, il est bien outillé.

Il me regarde, et souris. Je lui demande si ça va??

Guillaume: à ton avis? j’ai l’air de ne pas apprécier?

– Guillaume: alors?? Tu me montres ce que tu fais avec cette belle bouche? Ne te fais pas prier !

OK mec, fallait pas me le dire deux fois.
Je le fixe toujours du regard, il en a envie – ça se voit dans ses yeux. Je joue délicatement avec le bout de ma langue, sur ce boxer bleu marine, qui semble très très prometteur à ce que je vois. Je sens que ce qu’il s’y cache réagi à mes coups de langue, la forme s’allonge, et s’épaissit..

Je joue toujours avec ma langue, avec mon souffle. Il a toujours ses mains sur ma tête, à me caresser. Putain, j’en peux plus, faut que vois la bête.

Je descends doucement son boxer, délicatement… Madame fait de la résistance derrière – pour un hétéro, il réagit plutôt bien à mes coups de langue 🙂

– Guillaume: alors… Elle te plaît? [à vu d’oeil… 20cm, comment cela pourrait ne pas me plaire]
– Moi: tu doutes déjà de mes compétences?
– Guillaume: non… j’attends de voir. Je bande facilement, mais j’attends de voir ce que tu es capable de faire… Il paraît que les bouches de mecs sont meilleures que les bouches de femmes alors j’attends…

Je vais le faire attendre, et le faire languir. Sa queue me plait beaucoup. Un bon 20 cm assez épais, avec une très belle paire de couilles, pas trop de poil. Le mec idéal, et chaud comme la braise.

Je sors mon bout de langue, et laisse courir sur cette colonne de chaire, il réagit plutôt bien, toujours avec son sourire en coin, toute dent dehors

Je décide d’en profiter, car oui j’en peux plus, je veux la goûter, cette belle queue qui sent le propre
J’ouvre ma bouche délicatement dessus le gland, gorgé au possible

– Guillaume: oh putain, c’est bon ça mmmm continu

J’avale doucement, mais surement cette queue, que c’est bon

– Guillaume: ha ouais putain, tu me la mets profond en fond de gorge là, c’est super bon. Oh putain, ta bouche est trop bon man.
– Moi: merci 🙂 mais c’est ta queue qui me motive comme ça
– Guillaume: et bien va y, on va continuer, tu vas me montrer ça. On va dans ta chambre? ou dans le salon. je te suis
– Moi: OK on va au salon

Il me suit, et s’installe comme un pacha.

– Guillaume: on se mets à l’aise?
– Moi: oui va y, te gêne pas

Il se fout à poil, la queue toujours au garde à vous

– Guillaume: allez… viens t’en occuper

Je me met à genou à côté, il est étendu de tout son long, la queue toujours bien droite et bien lourde. Je le suce et je l’entends gémir, c’est tellement bon. J’alterne en gorge profonde (j’aime ça…), et doucement m’attardant sur son gland, sur son frein, et de temps en temps laissant traîner ma langue sur ses grosses couilles..

Il se laisse faire. Il a toujours la main sur ma tête, et commence à lâcher prise. Il aime visiter le fond de ma gorge visiblement, et il me le montre clairement.
Je me retire, et regarde cette queue remplie de salive.

– Moi: alors? ça te plait?
– Guillaume: mais grave, putain jamais on ne m’a bouffé la queue comme ça. J’adore, tu pourrais continuer des heures à me sucer tellement j’aime ça. Tu prends le jus?
– Moi: faut voir, généralement j’aime pas trop gaspiller 🙂
– Guillaume: Cool, et tu fais quoi d’autre?
– Moi: Comment ça je fais quoi d’autre?
– Guillaume: bein je sais pas, généralement avec un mec tu fais quoi?
– Moi: heu bein tout comme je t’ai dit j’étais bi, et branché cul donc pas trop de tabou, pourquoi?
– Guillaume: genre tu embrasses, tu pompes et tu te fais prendre?
– Moi: oui, c’est ça. Pourquoi?
– Guillaume: comme ça, savoir !

Il se redresse, m’attrape par le bras, et m’embrasse. C’était maladroit, mais ce mec à faim d’apprendre et de découvrir on dirait. Je me laisse faire, et j’ouvre la bouche, je sens sa langue qui cherche la mienne..

– Moi: et bien..pour un novice tu te laisse vite aller, c’est cool
– Guillaume: désolé si je vais trop vite, mais tu me plais bien, et j’ai envie, grave envie. Comme je t’ai dit suis célibataire, et depuis trop longtemps et désolé je vais être vulgaire, mais j’ai les couilles pleines… si tu vois ce que je veux dire
– Moi: pas de soucis, t’en fais pas, pas de prise de tête on a dit.
– Guillaume: cool. Tu me suces encore un peu stp?

Je me remet en position à genou à côté de lui, et je le suce.

Il imprime de plus en plus le rythme avec sa main sur ma tête, et commence littéralement à me baiser la bouche, j’adore !!! va y continue 🙂

Je reprends ma fellation quand je sens sa main si diriger vers mon fessier – je ne me suis pas déshabiller – il caresse, maladroitement, mais je devine son envie.

Je continue de le pomper, en me cambrant à chaque caresse – je veux qu’il comprenne que je suis OK 🙂

Il passe la main sous l’élastique de mon short, et baisse doucement ce dernier pour découvrir un cul bien rond… dans un jockstrap bleu

– Guillaume: oh sympa 🙂 tu avais tout prévu on dirait.
– Moi: tu penses?
– Guillaume: j’en suis certain.. (en me donnant une petite fessée)

La suite de cette histoire gay prochainement

Auteur : Rsexenc

Que pensez-vous de cet article ?

0
Génial
0
Super
0
J'aime bien
0
Pas certain
0
Bof !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.