Pour occuper vos longues soirées d’hiver, Connaissance des Arts a sélectionné 6 vidéos à savourer sans modération et bien au chaud.

Au programme : les expositions victimes de la crise « Rodin/Arp » à la Fondation Beyeler et « Dans l’œil de Huysmans » au musée d’art moderne et contemporain de Strasbourg commentées par leurs commissaires, « Le dessin sans réserve » au Musée des Arts Décoratifs de Paris qui joue les prolongations numériques ou encore un documentaire en deux parties sur l’organisation des châteaux au Moyen-Âge.

500 dessins du XVe siècle à nos jours

Pour celles et ceux qui auraient manqué « Le dessin sans réserve » au Musée des Arts Décoratifs de Paris, interrompue à l’annonce du second confinement, une seconde chance s’offre à vous. Dans une visite guidée disponible sur la chaîne Youtube du musée, Bénédicte Gady, commissaire de l’exposition, nous livre les secrets d’une sélection d’œuvres, parmi les 500 chefs-d’œuvre présentés lors de l’événement. Rarement montrée, la collection du MAD comporte près de 200 000 œuvres d’une diversité géographique remarquable, allant de l’Europe au Japon, du XVe siècle à nos jours. Grâce à cette visite de plus d’une heure (re)découvrez les dessins de Fragonard, Le Brun, Watteau, Degas ou encore Rodin, mais aussi des pièces de mode et de joaillerie inestimables.


Vincent Van Gogh tous les jeudis

Ce mois-ci, Museum, première chaîne dédiée l’art, met à l’honneur Vincent Van Gogh (1853-1890). En effet, la chaîne consacre tous ses jeudis soirs au peintre néerlandais. En attendant le 18 février, dédié à La Grand Expo – Van Gogh, Peintre Absolu, et le 25 février au documentaire Van Gogh – Painted with Words, une session de rattrapage de l’épisode des grands maîtres de la peinture sur la vie de l’artiste et son œuvre (diffusé le 4 février dernier) est disponible en replay sur le site de Museum. L’occasion de découvrir le parcours atypique de Groot-Zundert à Auvers-sur-Oise, en passant par Arles.

Vincent Van Gogh, Portrait de l’artiste, Saint-Rémy-de-Provence, septembre 1889, Paris, musée d’Orsay. Domaine public/Wikimedia Commons

Vincent Van Gogh, Portrait de l’artiste, Saint-Rémy-de-Provence, septembre 1889, Paris, musée d’Orsay. Domaine public/Wikimedia Commons


Dialogue entre deux géants de la sculpture

Puisque les musées en Suisse sont également fermés, la Fondation Beyeler à Bâle donne un aperçu de son exposition « Rodin/Arp », aux côtés de son commissaire Raphaël Bouvier, à travers une visite live publiée sur Youtube. Durant plus de trente minutes, déambulez, presque comme si vous y étiez, dans les salles vides de la fondation en écoutant les précieux commentaires du spécialiste. Pour la première fois, les sculptures d’Auguste Rodin (1840-1917) et de Jean Arp (1886-1966) sont présentées dans un riche dialogue artistique. Ainsi, le Ptolémée d’Arp répond au Penseur de Rodin, les hommages directs du cofondateur du mouvement Dada sont mis en parallèle aux œuvres du maître de la sculpture moderne et les versions des thèmes traités communément par les deux artistes sont confrontées. De la figuration à l’abstraction radicale, contemplez virtuellement les 110 bronzes, plâtres, marbres, reliefs et œuvres sur papier de « Rodin/Arp » qui forment l’une des plus importantes expositions de sculpture jamais proposées par la Fondation Beyeler.


Dans l’œil de Huysmans

On n’en connaît jamais assez sur Joris-Karl Huysmans (1848-1907), auteur du mythique roman décadent À Rebours, admirateur de Manet, Degas et Gustave Moreau, esthète navigant entre préciosité et satanisme. Mettant ses talents d’écrivain au service de l’art de son temps, il a chroniqué d’une plume mordante et éclairée le Paris de la modernité, les salons officiels et les expositions d’artistes indépendants. C’est précisément cette savoureuse carrière de critique, et la sphère esthétique dans laquelle elle se meut, que le musée d’art moderne et contemporain de Strasbourg (MAMCS), après le musée d’Orsay, devait mettre en lumière cet automne. Confinement des lieux de culture oblige, l’exposition n’aura pu ouvrir ses portes que durant quatre semaines à peine et vient de s’achever, sans tambour ni trompette, dans le silence de ses salles désertées. Alors que les quelque 400 œuvres prêtées entament leur morne retour vers leurs musées d’origine, découvrez le parcours imaginé par Estelle Pietrzyk, conservatrice en chef du Patrimoine, et plongez dans l’œil de Huysmans.


Mythes et réalités autour des forteresses médiévales

À l’aide de nombreuses reconstitutions en costume et de prises de vues de châteaux forts anciens, ce documentaire en deux parties entend démêler mythes et réalités autour des forteresses médiévales. Il nous entraîne également dans la vie quotidienne des habitants de ces châteaux, rythmée par les attaques et parfois par la faim. Les châteaux du Moyen-Âge raconte également comment se construit un château fort et comment il s’organise, aussi bien en interne (cuisine, chapelle et même toilettes) que par rapport aux autres bâtisses. La deuxième partie quant à elle va plus loin en s’attardant sur les mécanismes de défense des forteresses, mais plus encore sur les transformations de l’ordre social et politique qui aboutissent à l’abandon des châteaux pendant les XVe et XVIe siècles. Vous pouvez retrouver ce documentaire en deux parties sur le site internet d’Arte.

Le château de Vincennes © Wikimedia Commons

Le château de Vincennes © Wikimedia Commons


Suivez Ernest Pignon-Ernest à l’Atelier Grogniart

Dans cette ancienne fabrique de plaques de cuivre et de zinc, près de 200 œuvres d’Ernest Pignon-Ernest, soit la quasi-totalité de son travail, devaient être exposées à partir du 15 décembre 2020. Les musées ne pouvant pas rouvrir, l’Atelier Grogniart prend les devants. Dans une vidéo de près d’une heure, l’artiste Ernest Pignon-Ernest nous présente lui-même l’exposition « Papiers de murs », organisée par la Ville de Rueil-Malmaison et la galerie Lelong & Co. Dans ce centre d’art, le père de l’art urbain français nous dévoile, en avant-première, un grand nombre d’esquisses, de photographies et de travaux préparatoires, des années 1970 à nos jours, qui constituent la rétrospective. En attendant l’inauguration de l’exposition, quoi de mieux qu’une leçon d’art urbain animée par son créateur ?

Tous les mois, Connaissance des Arts tient ses lecteurs au courant de toute l’actualité internationale. Expositions, ventes aux enchères, foires et salons sont commentés sous la plume des meilleurs journalistes et experts. Pour mieux comprendre l’art de toutes les époques, de l’archéologie à la création contemporaine, au design et à l’architecture, Connaissance des Arts vous donne les repères indispensables.

Copyright Connaissance des arts

Que pensez-vous de cet article ?

0
Génial
0
Super
0
J'aime bien
0
Pas certain
0
Bof !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.