Y’a-t-il beaucoup de bactéries dans ces rondelles de citron que l’on trempe dans nos verres d’eau au restaurant?

Une tranche de citron peut donner de la saveur à un simple verre d’eau, mais le risque est d’ingurgiter plus que ce que vous pensiez. En vérité ces décorations pour verres d’eau d’apparence inoffensive (aussi utilisées avec le thé glacé et le soda) hébergent tout une colonie d’organismes peu ragoûtants.

Dans le cadre d’une étude parue dans la revue Journal of Environmental Health, des chercheurs ont effectué des prélèvements sur la peau et la pulpe de 76 citrons dans 21 restaurants collectés sur 43 visites et découvert que 70% d’entre eux favorisaient la prolifération microbienne. Les échantillons étaient collectés dès que la boisson (eau ou soda) était servie, avant même d’être touchée ou bue, et même si les chercheurs n’ont pu déterminer l’origine exacte des micro-organismes, ils ont désigné comme foyers probables, entre autres, l’employé du restaurant, la viande crue ou la volaille. « Même si les citrons ont des propriétés antimicrobiennes, les résultats de notre étude indiquent qu’une large variété de micro-organismes peuvent survivre sur la pulpe et la peau d’un citron coupé en tranches », écrivent les auteurs dans leur rapport. « Les patrons de restaurants doivent savoir que les rondelles de citron ajoutées à leurs boissons peuvent contenir des microbes potentiellement pathogènes. »

glass of cold beverage on white background

Photo by Karolina Grabowska on Pexels.com

Philip Tierno, professeur de microbiologie et pathologie au Langone Medical Center de l’université de New York, a conduit une douzaine d’expériences similaires, dont une commanditée par ABC news, qui a permis de découvrir que la moitié des rondelles de citron collectées dans différents restaurants étaient contaminées par des matières fécales humaines. De plus, les caméras d’ABC ont épinglé des employés manipulant des citrons à mains nues. Et selon l’expérience de Philipe Tierno, les restaurants ne laveraient pas soigneusement leurs citrons — ou s’ils les rincent, ils ne frottent pas. Par ailleurs, les mains d’un employé, qu’il soit barman ou cuisinier, peuvent facilement contaminer et être contaminées quand elles sont à proximité d’autres employés, qui lavent les verres ou manipulent la nourriture.

« Nous avons découvert dans chaque corps de métier, dans chaque institution, que les homme ont tendance à communiquer leur flore émanant des trois parties du corps, » a déclaré Philip Tierno au HuffPost. Cela inclue des bactéries provenant des intestins (sous la forme de matières fécales), des voies respiratoires (par la toux, la parole, l’éternuement) et de la peau. PArmi les échantillons collectés se trouvaient de l’E. coli, du staphylococcus epidermidis et du candida, un champignon d’habitude présent dans le vagin. Bien que son équipe n’ait pas recherché de virus en particulier, tels que le norovirus (ou grippe intestinale) ou le virus de la grippe, ce type de contamination est un signe de leur présence, explique-t-il.

Mais au-delà de l’aspect repoussant, quelles sont les chances qu’un citron vous rende malade? Selon Philip Tierno, le risque est minime mais présent. « Dans la plupart des cas il n’y aura aucune infection, mais la possibilité existe, » dit-il, ajoutant: « Vous ne pouvez pas vivre dans une bulle. Votre système immunitaire est là pour vous. »

Les amateurs de citron effrayés par les germes ont aussi la possibilité de mélanger le jus directement à l’eau plutôt que de laisser la rondelle flotter tout le temps du repas — Philip Tierno rappelle cependant que même la pulpe peut être contaminée.

And a bottle of water P1440623

Pourquoi ? en vidéo

Pourquoi ? Comment ? Bonus

  • Surprotéger son smartphone est-il bienveillant?

Nos amis détenteurs d’une protection de téléphone portable (coque rigide ou étui en simili cuir) ont l’air de gros trouillards. Être vigilant envers ses effets personnels est une noble cause, qu’un excès de prudence fait tourner au ridicule (cf. les patins sur parquet ciré). C’est malheureux, mais c’est ainsi. Pour ne pas endommager votre appareil, trouvez-lui un emplacement sain, une poche dans laquelle vous ne mettez ni pièces, ni clé, ni quoi que ce soit d’autre.

  • La ponctualité est-elle une valeur ringarde?

La ponctualité est une valeur suprême dans le cadre du travail et un signe de mauvaise éducation dans le monde. Il est temps qu’un homme stylé digne de sa réputation puisse se présenter au monde (notamment dans un dîner) sans respecter à la lettre un retard de politesse trop lourdingue. Quinze minutes de battement suffisent en général à vos hôtes pour terminer les derniers préparatifs et mettre à chauffer les petits fours. Sinon, vous prêterez main-forte, mais ne partirez pas le dernier.

Que pensez-vous de cet article ?

0
Génial
0
Super
0
J'aime bien
0
Pas certain
0
Bof !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.