Contact Information
La Gay life est ouverte en permanence

Si pour vous aussi « j’arrive » signifie « je termine de mettre mes chaussures et je prends le métro », voilà qui devrait vous aider à soulager votre conscience. Les autres seront, on l’espère, plus compréhensifs sur votre retard.

Tout le temps, vous n’y pouvez rien… Le matin au travail, le midi au restaurant, l’après-midi à votre rendez-vous client, le soir pour mater un match avec vos potes… Il n’y a rien à faire, vous êtes en retard tout le temps (comme 15 à 20% des Américains, selon une étude).

D’ailleurs, si au début vous tentiez de faire des efforts, plus rien ne vous empêche de l’être depuis que vos proches vous considèrent comme le « retardataire de service ». Bonne nouvelle – ou modeste consolation -, ce n’est pas vraiment votre faute. La preuve avec le site Pacific Standard qui reprend quelques-unes des études les plus sérieuses sur le sujet.

D’abord, sachez que vous êtes probablement – comme l’a « prouvé » en 2001 le professeur en psychologie de l’Université d’État de San Diego, Jeff Conte – plus créatif et songeur que certains autres plus ambitieux, compétiteurs et activistes.

Toujours selon Conte, les personnes multitâches ont plus de chance d’arriver en retard au travail (on ne va quand même pas vous reprocher de savoir faire plusieurs choses en même temps, si ?).

Ensuite, sachez que les raisons du retard sont propres à chaque individu et peuvent être diverses et variées : le manque de motivation (on se dépêche quand on sait qu’on ne va pas être à l’heure), les distractions (difficile de partir au milieu d’une série, en plein film, ou sa tasse de café à moitié terminée, une partie de candy crush), une mauvaise nuit, un « idéalisme chronique » (certains sous-estime par exemple le temps du trajet, parking et ascenseur compris) et l’impression de perdre du temps (arriver à l’avance et poireauter, c’est nul), entre autres.

Enfin, il faut préciser que les gens en retard – enfin la plupart – ne le sont pas volontairement et ne pensent en aucun cas être supérieures à ceux qui les attendent, ou que leur temps est plus important que celui des autres.

Et ce malgré tout ce que vous pouvez penser. C’est Ron Helpman, thérapeute spécialiste du retard, qui l’a dit.

Copyright GQ

Partagez:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.