Qui n’est pas tombé amoureux d’un mec pas libre ? Jérôme a eu le coup de foudre pour un mec marié à une femme.

Après six mois de passion ensorcelante, l’ex-amant secret est arrivé avec une valise à la main, un divorce à affronter et un coming-out à faire. Confidences sur canapé.

Un profil comme un autre

Sur le canapé moelleux d’un appartement lumineux, les deux hommes se tiennent la main comme des collégiens qui viennent d’échanger leur premier baiser. Sylvain, 37 ans, une ex-épouse et un fils de 4 ans est le compagnon de Jérôme. Il s’éclipse pour laisser son chéri nous raconter leur histoire.

Quand Jérôme, 29 ans, rencontre Sylvain via une appli, il pense que ça sera « une bonne partie de jambes en l’air, sans plus comme souvent. » Sylvain a écrit « hétéro marié » sur son profil. Jérôme a croisé tant de profils qui se présentent comme hétéros qu’il n’y fait plus attention. « Je ne cherchais pas une histoire, je le trouvais sexy et souriant, il est venu chez moi comme pas mal d’autres avant lui. » Coup de foudre, coup de queue, coup d’un soir ? « Je dirais plutôt coup de cœur. Après avoir fait l’amour, j’avais envie de l’embrasser des heures, je ressentais quelque chose d’exceptionnel mais je ne voulais pas lui dire sans m’assurer qu’il ressentait la même chose. J’avais croisé des mecs mariés à des femmes, certains m’avaient montré des photos de famille sur leur téléphone, alors qu’on était nus dans le lit, je ne voulais pas de ce genre de trips. » Un peu d’hétérophobie ? « Pas du tout, les endroits de rencontre sont remplis de mecs hétéros qui rendent service. Mais le mensonge, la double-vie, ça ne me semblait ni drôle ni épanouissant… »

Coup de cœur

Au troisième rendez-vous, tout s’accélère. Les textos se font plus nombreux, bien plus tendres. Quelque chose de plus fort que le désir est en train de s’imposer : les amants font l’amour des heures, et se parlent beaucoup, sans rien se cacher de leur vie d’avant. « Sylvain ne m’a jamais dit la moindre horreur sur sa femme. Il n’était plus amoureux, l’histoire était terminée avant qu’il ne me rencontre. Ce qui était dur à imaginer pour lui, c’était de le dire à ses collègues. La première solution envisagée a été qu’il prenne un appartement seul, pour préserver les apparences. Et puis il en parlé à un collègue qui lui a dit qu’il était temps de vivre son truc, en lui balançant quelques clichés sur les gays, plus maladroits que méchants. » Après des jours de dialogue, l’ex-hétéro papa se décide à en parler à sa femme. « Je ne l’ai pas poussé à le faire, ça devait venir de lui » dit Jérôme.

Vie commune

Jérôme n’a pas encore croisé l’ex-épouse, mais pense que ça se fera un jour, sans heurts. « Je pense qu’ils s’aiment comme de très vieux amis, ils se connaissent depuis le lycée ! Elle avait peut-être déjà une histoire de son côté, ou quelqu’un en vue. Entre eux, le ton est monté mais ce ne fût pas violent. » Sylvain n’a pas perdu d’amis proches, seuls ses ex-beaux-parents l’ont blacklisté, pour le moment.
Lire aussi : Ooops ! J’ai couché avec un pote hétéro !

Souvent, on lui demande « comment il est devenu gay », s’il se fait prendre ou s’il va se travestir. Il répond simplement qu’il est amoureux, que c’est sa chance. « Il a découvert les clichés et l’homophobie bien ancrée, mais aussi les joies, le plaisir de s’embrasser dans un bar spontanément, ou le plan à trois sur une plage nudiste. Quelques-uns de ses copains ont aussi voulu se faire sucer, sur le ton de la plaisanterie. Il travaille dans le bâtiment, il a une liste de répartie toutes faites, pour dédramatiser. »

Le jeune couple a finalement loué un appartement plus grand avec une chambre pour le fiston, qui vient le week-end et parfois la semaine. Entre les pâtisseries de beau papa et son goût pour la musique pop, il grandit. La vie est douce, Jérôme dit qu’il n’a jamais été aussi heureux. Il ne tient pas encore à rencontrer la famille de son mec. Tous deux disent souvent qu’ils étaient faits l’un pour l’autre. C’est ce qui a permis la vie commune, les nuits complètes, les petits déjeuners partagés. Chaque matin, Jérôme s’étonne d’être aussi ému devant son mari sexy, grognon en caleçon devant la machine à expresso. Il se souvient de la photo de profil et se dit que la vie nous réserve de jolies surprises.

Copyright: Jocklife

Vous aimerez aussi

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus dans Gay