Mon copain refuse d’être actif



La compatibilité du couple repose sur beaucoup de strates. Une des plus importantes, si ce n’est la plus : le sexe. On ne peut pas dire que tout est question d’amour et de complicité…

Je suis avec mon copain depuis 11 mois, il est passif et refuse toujours d’être actif. Je suis plutôt actif, heureusement, mais j’avoue que ça manque… Je ne comprend pas qu’on puisse être aussi fermé, en plus que nous sommes maintenant un couple posé et que c’est quand même la base du sexe. Que faire pour qu’il finisse par accepter!

Certes le sexe est important, mais quand il s’agit d’avoir une relation mentalement et émotionnellement stable, on doit être aussi épanoui dans ta vie sexuelle.

Il n’a pas d’importance ce «rôle» que l’on préfères avoir dans la chambre, tant que c’est quelque chose qui nous satisfait.
Si vous êtes prédestinés à bien des égards , vous avez le le droit d’être en attente de certaines choses avec lui. Mais qu’advient-il si vos fantasmes et pulsions ne collent pas avec les siennes ?

Être passif est fabuleux, pas seulement car les sensations sont incroyables, mais également parce que ça confirme que son partenaire nous trouve désirable. Il a une érection, bien dure, et ce pour nous – et il veut être en nous.
Le tout n’est rien d’autre qu’une déclaration sur le dévouement de l’un à l’autre, mais parce que nous avons transformé cet acte en quelque chose de moins significatif par les plans culs, c’est devenu dans l’esprit collectif un acte beaucoup plus égoïste.

Nous voulons tous sentir notre moitié en nous, au moins un peu. Ça symbolise notre amour fusionnel, et ça marque énormément au début d’une relation, mais une fois que l’attachement se solidifie, être actif ou passif devient une préférence – qu’est-ce que j’aime le plus ? En quoi suis-je le plus doué ? Quelles positions me fait grimper au rideau ?
Mais… même si on y revient toujours, à en abuser, on finit toujours par se lasser du parfum vanille.

 

 

 

Si votre mec est assez têtu pour vous dire qu’il est seulement disposé à être passif, il est temps de mettre points sur les « i ». S’il vous aime vraiment, la dernière chose qu’il souhaite c’est que vous penses que le sexe avec lui n’est pas à la hauteur de vos attentes – c’est un mec.

Nous avons tous un ego, pire quand il s’agit de sexe. Si nous sentons que notre homme ne se contente pas de ce que nous lui donnons, nous le prenons personnellement et commençons à nous remettre en question. Mais c’est également à double tranchant. Avant de mettre à mal sa fierté, vous avez besoin de prendre du recul et de te demander si vous n’êtes pas trop agressif ou trop lourd sur la question.

Dans un premier temps, les gays sont plus à l’aise avec le fait d’être actif – cela incarne la virilité à bien des égards. Pas jusqu’à ce que nous nous débarrassions de ce lavage de cerveau ou nous apprécions enfin ce que le sexe anal signifie réellement. La plupart des gars qui plongent en plein dedans adorent ça – c’est évident au nombre de passifs auto-proclamés que nous croisons sur les Grindr & co.
Mais ceux qui l’aiment modérément ont besoin de leur homme pour se sentir à l’aise dans cette activité.

Contrairement à la croyance populaire, être actif ne convient pas à tout le monde. Nous avons tous des préférences, et différents niveaux d’érection. Certains bandent instantanément et sont capables d’être raides tout la journée, mais il existe aussi des garçons dont l’érection devient épaisse mais semi rigide , peu importe leur degré d’excitation. Difficile de sodomiser avec un pénis qui est raide à seulement 65% .

Ce qui fait un bon actif, c’est son niveau de confiance, et pour atteindre ce niveau, le passif doit être patient. Si votre mec ne veut pas être « top » , il y a probablement une raison à cela. Peut être est-il plutôt incertain de ses compétences, peut-être à t’il eu de mauvaises expériences, ou peut être qu’il n’aime pas la taille ou la manière dont réagi son pénis dans le feu de l’action. Si vous voulez vraiment vous faire b***** , il va falloir lui faire oublier toutes ces choses.

Parlez-lui comme vous le feriez dans n’importe quelle autre situation – avec compassion et empathie. Faites-le se sentir confiant quant à ce qu’il a à offrir, et, plus important encore, que vous allez passer un bon moment quelque soit ses soi-disantes « insécurités ».  Il a besoin de se sentir soutenu!

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent

Un vase antique d’une grande rareté

Article suivant

Ciné gay - Mon meilleur ami


Vous aimerez aussi
Lire la suite

L’avortement, un droit à défendre

Il y eut des pétitions, des éditoriaux, des discours, des plaidoiries. Ils furent passionnés, violents, parfois insultants. Et finalement, le 17 janvier 1975, la légalisation de l'interruption volontaire de grossesse entra en vigueur. C'était il y a 40 ans.
Lire la suite

Une nouvelle fin du monde en 2027

La véritable fin du monde serait prévue pour 2027. Le 21 décembre 2012 est déjà bien loin derrière nous et l'apocalypse annoncée n'a pas eu lieu...
Total
0
Share