Contact Information
La Gay life est ouverte en permanence

C’est l’un des événements musical de l’année que celui de la sortie du nouvel album de Madonna.

Pas facile de durer, de se réinventer quand on a une carrière aussi riche derrière soi, de perdurer quand d’autres Lady Gaga – Rihanna – Katy Perry jouent sur le même terrain que vous, de continuer à être tendance dans une industrie en perpétuelle mutation.

C’est pourtant l’exercice que réussi Madonna avec son nouvel album « MDNA » fraîchement sorti dans les bacs. Lancé à grands renforts d’extraits sonores, l’album culmine déjà à la première place des charts dans 41 pays, replaçant la Madonne au centre de toutes les discussions.

« MDNA » est le fruit du travail de plusieurs producteurs de renom tels Martin Solveig, Benny Benassi, Alle Benassi, William Orbit ou encore Demacio Castellon. Chacun apportant sa patte forcément les morceaux s’en ressentent et se révèlent être assez différents. La trame de fond reste un son plus brut, plus agressif par moment, que la Madonne mettra en scène lors de sa prochaine tournée.

L’album s’ouvre sur « Girls Gone Wild« , un titre résolument dance qui fait office de deuxième single de l’album. Un morceau très entraînant au refrain accrocheur. Rien de nouveau dans le son, on retrouve ici les codes de la chanteuse mais l’on ressent une nouvelle fois son envie de nous faire bouger. On arrive sur « Gang Bang« , un titre tellement différent de tout ce qu’a pu faire la star. Notre morceau préféré également. Un son saturé, des beats agressifs, un morceau digne des soirées les plus sombres et une Madonne vulgos à souhait sur la fin du morceau. Un plaisir pour les oreilles !

Le morceau « I’m Addicted » pourrait ressembler à un remix de « Vogue », donc là encore rien de bien nouveau. A cette différence près que le rythme est très entraînant et le morceau bien calibré pour les dancefloors. Un morceau qui pourrait aisément servir de troisième single. « Turn Up the Radio » est dans la même lignée, mid-tempo pour le rythme, et très électro également. C’est vraiment un album taillé pour les clubs comme le souhaitait la star.

« Give Me All Your Luvin’  » est le premier single officiel de l’album, auquel Madonna a ajouté les voix de M.I.A. et Nicki Minaj, pour un morceau enjoué, entraînant, dance et encore une fois taillé pour la scène. Ce refrain de pom pom girl ne manquera pas de nous faire danser lors de sa prochaine tournée. L’un des meilleurs morceaux de l’album, produit par Martin Solveig, qui dénote de suite du reste de la galette.

 

« Some girls » pourrait se rapprocher d’un « Gang Bang », très électro également. Un son brut, saccadé, faisant la part belle à l’instrumentalisation, donnant un certain relief au morceau. « Superstar » est dans la même lignée, toujours mid-tempo dans le rythme. Un titre sympa mais qui ne se démarque pas plus que ça du reste.

« I Don’t Give A » a un rythme intéressant, avec un son assez déstructuré. Un morceau très brut là encore où on pourrait presque croire que la star s’amuser à faire un rap. Certains passages font même penser à « American Life » sur la fin. On retrouve Nicki Minaj avant que la Madonne affirme « There’s only one Queen and that’s Madonna, Bitch! »… le message est passé !

« I’m A Sinner » est un morceau très dance, qui ressemble également à quelques ancienne producteurs de la chanteuse. Un morceau que l’on doit à William Orbit, qui signe des tubes pour Britney Spears, U2, Katie Melua ou Madonna elle-même. Pour « Love spent » : ne vous croyez pas dans Far West en vous laissant influencer par les banjos au début du titre. Un morceau mid-tempo là encore, au refrain entraînant. La fin du morceau se révèle être la plus intéressante de par son côté plus péchu et les percussions bien mise en avant.

On en vient maintenant au magnifique « Masterpiece » : le morceau avait filtré quelques semaines avant la sortie de « MDNA ». La raison principale est que le titre fait partie de la bande originale de « We », le nouveau film de Madonna, attendu en mai dans les salles. Le morceau a toutes nos faveurs et se révèle être une magnifique ballade, dans la lignée d’un « Frozen », avec cette facette très mélancolique de Madonna. Une facette qu’on lui connaît peu et qui trouve en tous cas un bel écho en musique.

L’album s’achève avec le très beau « Falling Free« , une ballade également, qui met en avant la voix chaude et douce de Madonna. La présence de cordes sur le morceau lui donne un côté planant. Très agréable de terminer ce voyage musical en douceur.

 

Pour la version Deluxe, 5 nouveaux titres sont à découvrir. Petit tour d’horizon de ces titres, tout d’abord avec « Beautiful Killer« , un morceau dance qui redonne du punch à l’album et contrebalance avec les deux précédentes ballades. « I Fucked Up » est quant à lui un morceau assez lent sur les couplets et plus rapide sur les refrains. Un titre mid-tempo qui assure à la galette son bon équilibre entre les morceaux dance et les ballades.

Avec « B-Day Song » Madonna ouvre son jukebox et nous entraîne dans les années Elvis. Un morceau résolument rétro qui nous plonge dans un restaurant américain tyique et on aperçoit de là le sol à carreaux noir et blanc et les pas de danse endiablés sur le dancefloor. « Best Friend » un des meilleurs morceaux là encore, dont vous devinerez aisément le thème.Un titre très électronique avec des beats qui rythment le morceau, avant d’exploser dans les oreilles sur les refrains. Ce côté saccadé donne une nouvelle fois envie de bouger.

On termine avec le Party Rock Remix de « Give Me All Your Luvin’  » que Madonna avait utilisé lors de la finale du Super Bowl américain et qui ajoute des parties électros fort agréable et le featuring avec les californiens de LMFAO. C’est l’explosion dans les oreilles et le morceau se révèle encore plus délicieux dans cette version remixée.

Au final avec MDNA, Madonna revient à ses premières amours avec un son plus brut, moins R’n’B et davantage électronique. On pourra rapprocher à la star de manquer d’inspiration et de créativité pour ce nouvel album, mais ce qu’elle fait elle le fait bien et c’est finalement ce qu’on lui demande. L’album est très agréable et nul doute qu’il permettra à Madonna de proposer un show à la hauteur des attentes et de battre de nouveaux records dans les prochains mois.

source : ptitblog

Partagez:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.