Dans une série de vidéos Instagram, la joueuse de football Megan Rapinoe reçoit différentes personnalités pour parler de la santé mentale. L’un des premiers y participer est Gus Kenworthy pour évoquer son coming-out.

Le skieur olympique et acteur (American Horror Story : 1984, saison 9) revient sur le coming-out qu’il a fait en 2015 et qu’il a vécu comme une véritable libération. Pour lui, sortir du placard l’aurait même sauvé du suicide.

« Pendant une bonne partie de ma vie et de ma carrière dans le sport, ma santé mentale a été en quelque sorte mise en sourdine, je pense que j’ai fait du compartimentage. » explique le médaillé olympique.

Gus Kenworthy raconte qu’être dans le placard lui a fait perdre beaucoup de temps et d’énergie. Avant d’avoir réalisé son coming-out, il avait beaucoup de mal à se concentrer pendant son entraînement et les compétitions sportives.

« Je n’avais pas fait mon coming-out, donc je cachais une grande partie de moi-même et de ma vie, et cela prenait tellement de temps et d’énergie pour garder mon secret que je pense que cela a vraiment eu un impact sur ma santé mentale. […] J’ai lutté contre la dépression et à certains moments de ma vie, j’ai eu des pensées suicidaires. »

« Mon coming-out a été la meilleure chose que j’ai pu faire »

Gus a mis du temps à passer le cap. Il était persuadé qu’être ouvertement gay serait un obstacle pour sa carrière. Mais quand il sort enfin du placard en 2015, il réalise que c’est tout l’inverse. « C’est la meilleure chose que j’ai pu faire pour ma santé mentale. » Mieux dans sa tête et dans son corps, il n’a jamais été aussi bon dans sa pratique du sport.

« L’année après mon coming-out a été, à ce jour, ma meilleure saison sportive. Je me sentais tellement libéré, je n’avais plus cet énorme poids sur les épaules. Le simple fait de pouvoir skier ouvertement, honnêtement et authentiquement, et de partager tout ça avec mes concurrents, les juges et le public a vraiment fait une très grande différence. »

Copyright Jocklife

Vous aimerez aussi

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus dans Gay