Gay lifeQuoi de neuf

Le mystère d’un bateau fantôme

1881, au large de l’Australie. Bouche bée, le futur roi d’Angleterre Georges V s’agrippe au bastingage.

Devant lui, un autre navire flotte quelques mètres au-dessus de l’eau, avant de se volatiliser soudainement. Le jeune prince en est sûr : il vient de croiser le légendaire Hollandais Volant !

Le Hollandais Volant est un célèbre vaisseau fantôme. La légende raconte que pour obtenir le plus rapide des voiliers, son capitaine aurait passé un pacte avec le Diable. Malheureusement, les choses auraient mal tourné, condamnant le navire et tout son équipage à errer éternellement sur les mers…

Mais si ce n’est qu’une légende, comment expliquer les centaines de témoignages de marins ?

Par la science, tout simplement. Eh oui, ils ont été victimes… d’un “mirage supérieur”. En fait, le navire que le prince anglais a vu existait bel et bien.

Par contre, il ne flottait pas à quelques mètres d’eux, mais naviguait à plusieurs kilomètres derrière la ligne d’horizon. À cause de la courbure de la terre, il n’aurait donc pas dû être vu par l’équipage du navire anglais.

Mais c’est sans compter le “phénomène de réfraction”. Lorsque les rayons lumineux passent d’un milieu à un autre (eau/air), ils sont déviés.

[powerkit_posts title=”Quoi de neuf ?” count=”3″ category=”quoi-de-neuf” tag=”” ids=”” orderby=”date” order=”ASC” time_frame=”” template=”grid-3″]

On le voit très bien lorsqu’on plonge une paille dans l’eau par exemple. On a l’impression que les deux moitiés ne sont plus alignées !

Ici, c’est la même chose : la lumière (reflétée par le bateau) se courbe en passant d’une couche d’air froid (juste à la surface de l’eau) à une couche d’air chaud (un peu plus haute).

Mais notre cerveau n’est pas habitué à traiter des rayons lumineux courbés. Pour lui, la lumière, ça doit être droit.

Résultat, il va compenser en “redressant” les rayons, ce qui donne l’impression que le bateau qu’il ne devrait pas voir est en train de flotter devant lui !

Et voilà comment un navire fantôme se retrouve à hanter les océans…

Vous aimerez aussi

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus dans Gay life