Colton Underwood
/

Le coming out par Colton Underwood !

3 mins de lecture
339 vues

Quand Colton Underwood fait son coming out sur une grande chaine de télévision américaine, le public est tombé des nues. Le footballeur et surtout le participant (alors hétéro) à « The Bachelor » a décidé de tout raconter dans un docu-réalité diffusé sur Netflix.

Colton Underwood n’est pas très connu en France. Il est tout au plus un mec très sexy qui a fait son coming out plus tôt dans l’année. Aux États-Unis, il fait partie de ces stars de la télé-réalité qui squattent les programmes pour tout ou ne rien dire. Du moment, qu’elles exhibent leur plastique avantageuse. Pendant deux saisons (en 2018 et 2019), il a participé d’abord à The Bachelorette, puis à The Bachelor, cette émission censée permettre à un célibataire de trouver l’âme sœur parmi une trentaine de candidates. Les Américains ont même appris pendant la deuxième saison qu’il était vierge ! D’où son surnom de « Virgin Bachelor » !

Et puis, en avril 2021, il a fait son coming out à la télévision lors d’une interview au long cours dans une des émissions les plus regardées des États-Unis… Et comme il maîtrise très bien les médias et l’art de la com’, il a sauté sur l’occasion pour produire son propre docu-réalité et raconter cette sortie du placard. Les épisodes sont disponibles sur Netflix . Et nous n’avons pas été déçus du programme…

Colton Underwood

Comment bien faire son coming out !

Colton Underwood est une caricature de la culture hétérosexuelle américaine : beau gosse (1,91 m pour 116 kg de muscles…), très croyant, star de la National Football League, la NFL… Du coup, voir l’histoire de son coming out devenait vraiment intéressant. Et c’est peut-être ce qui rend ce docu-réalité en six épisodes aussi curieux. Il fonctionne comme un véritable tuto pour se lancer dans son coming out. Chaque épisode est construit autour d’un des aspects du coming out : la famille, la religion, le sport, les amis…

Coming Out Colton montre aussi à quel point le « placard » dans lequel on s’enferme, peut devenir vraiment toxique. On est assez surpris de voir combien Colton Underwood se déteste quand il ment, quand il trahit… Même si le documentaire reprend les codes de la télé-réalité, il n’en demeure pas moins très touchant. L’émotion supplante la scénarisation à outrance. D’autant que Colton est d’une naïveté déconcertante pour un garçon de 29 ans… L’épisode dans le sex-shop est à mourir de rire.

Un mentor de rêve…

Pour que son coming out se passe bien, il lui fallait les conseils d’un expert. Et quel expert : Gus Kenworthy, le militant gay et médaillé olympique en ski acrobatique aux Jeux de Sotchi en 2014. Le mentor va prodiguer tous les conseils dont on pourrait avoir besoin quand on fait son coming out : les bons et les plus durs aussi… Colton et lui abordent tous les sujets. Même les plus délicats pour le footballeur. On a beaucoup ri quand Gus lui a demandé quel genre de mec il aimerait rencontrer et que Colton, rougissant, ne connaissait même pas le mot « daddy »…

Kenworthy lui fait un apprentissage express de la vie d’un gay. Il l’emmène d’ailleurs au Stonewall Inn, le bar de New York où ont eu lieu les émeutes de 1969. En lui expliquant précisément que pour qu’il ait le droit en 2021, de faire son coming out, d’autres personnes se sont battues pendant des décennies. On adore Gus Kenworthy : il est devenu à travers ce documentaire, l’ami idéal. Colton rencontrera aussi Michael Sam, le footballeur américain qui a fait son coming out en 2014 mais aussi Fran Drescher, la star d’Une Nounou d’enfer, qui a vécu vingt ans avec Peter Marc Jacobson avant qu’il ne fasse, lui aussi, son coming out.

La part sombre de Colton

Certains critiquent le documentaire souvent à raison pour son côté trop « sirupeux ». C’est vrai que Colton Underwood en fait des tonnes devant la caméra pour nous tirer des larmes (et ça marche, on avoue…) mais c’est souvent pour mettre le doigt sur la partie de sa vie dont il est le moins fier : celle du placard dans lequel il s’est enfermé. Au point de faire une tentative de suicide. Le documentaire renvoie à chaque épisode d’ailleurs aux associations de lutte contre le suicide chez les jeunes gays.

L’autre raison pour laquelle une partie du public en veut à Colton Underwood, c’est à cause des accusations de harcèlement que Cassie, son ex de The Bachelor, a dénoncé. Au point que des mesures d’éloignements ont été imposées au footballeur par la justice… Les détracteurs d’Underwood voient dans le documentaire, une façon détournée pour lui de se laver des accusations. On y a surtout vu les dégâts et les dommages collatéraux que le « placard » peut générer et c’est pourquoi nous vous conseillons de regarder ce documentaire. Et en plus, Colton en jogging, ça n’a pas de prix…

Copyright Jocklife

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Histoire précédente

Pourquoi une journée des droits des femmes ? (1982)

Histoire suivante

Vol retardé, annulé ou surbooké ? Faites vous indemniser

Soutenez la Gay Life

Aidez-nous à conserver La Gay life gratuit et à créer du contenu de qualité.