avent
/

Le calendrier de l’avent sexy de Enzo Di Sesso #8

15 mins de lecture
339 vues

Mercredi huit décembre. Matinée off pour moi. La soirée d’hier fut très éprouvante mais je m’en suis remis. Je vais pouvoir prendre un peu mon temps. Morning routine passée, je vais ouvrir mon calendrier de l’avent.

Ce matin un carambar accompagnait le message suivant: « Enzo, je sais que tu ne travailles pas ce matin et pour me faire pardonner de la frayeur que tu as eu hier soir, je te propose un soin dans un spa dont voici l’adresse. Tu as rendez vous à 11h15 ».

Et bien je dois dire qu’il a eu une bonne idée!
Je fini de me préparer.

avent

10h45, je me mets en route pour mon massage vers Hôtel de Ville dans le marais.
Arrivé à l’adresse indiquée, pas de spa mais une porte d’immeuble.
Je sonne à l’interphone où il est indiqué massage.
On m’ouvre et on m’indique de prendre l’escalier A et de monter au 3ème étage.
Sûrement un institut en étage donc.
Je monte en prenant l’ascenseur.
J’arrive sur le palier, sur une des portes est inscrit: massage & relaxation.

Je sonne, la porte se déverrouille et j’entre.
Il y a une petite salle d’attente à l’entrée avec de bons fauteuils bien moelleux et beaucoup de plantes vertes. Il y fait très bon aussi et c’est chaleureux avec ce bois et cette moquette au sol.

Je m’installe dans un fauteuil près de la baie vitrée, le temps que la personne avant moi finisse son soin.
J’avais un peu d’avance.

10 minutes s’écoulent, le masseur ouvre la porte et raccompagne la femme dont il venait de s’occuper.
Il me salue au passage et me dit : « je suis à vous dans un instant »

Le voici qui vient me chercher après avoir changé les serviettes de sa table de massage.
Il me fait entrer.
Il me demande mon nom, vérifie sur son planning que c’est bien mon tour.
Il me demande de me changer derrière le paravent qui se trouve dans le coin de la pièce.

Il me dit de me mettre nu pour être à l’aise et de m’entourer avec la serviette qui est à ma disposition.
Une fois prêt, je sors de derrière le paravent et me dirige vers la table de massage où il me fait m’installer sur le ventre.

avent

Il m’explique qu’il va me faire un massage californien, et qu’il va commencer par me passer de l’huile à température du corps pour ses effets relaxants.
Une fois enduit d’huile, il commence à me masser les mollets et les cuisses.
Ça fait du bien, je me laisse aller et commence à me détendre.

Le massage suit son cours, je sens ses mains glisser sur mes cuisses, me palper, redescendre sur les mollets et la voûte plantaire.
Ses mains sont chaudes, fermes, et agiles.

Après 15 minutes, il vient se placer face à ma tête et poser ses mains sur mes épaules, puis descend le long de ma colonne vertébrale pour finir à la naissance de mes fesses, et retomber sur les côtés avant de remonter.
Il fait ces mouvements circulaires qui me réchauffent le dos.
Il a le bassin si proche de ma tête que je sens la bosse de son entre cuisse me frôler le crâne.
J’essaye de penser à autre chose.

Il vient à présent se placer sur mon côté droit, continue de me masser. En se penchant au dessus de moi pour atteindre mon côté gauche et revenir vers le droit.
Tout en se déplaçant du bas vers le haut du flan.
Ses mains glissent de temps en temps sous la serviette et me masse le haut de la fesse.

Son entre jambe appuyée contre mon bras droit, je sens sa queue se frotter sur moi.
J’ai l‘impression qu’il bande.
Maintenant, il passe du côté gauche pour exercer les mêmes mouvements sur mon flanc droit.
Cette fois, je confirme il bande.

Ses mains s’aventurent de plus en plus sous ma serviette.
Il me fait : « je peux l’enlever pour poursuivre le massage? »
Je lui répond : « oui »
Il la fait glisser sous mes fesses, je me soulève un peu pour lui faciliter la tâche. Et il vient la poser sur le fauteuil.

avent

Il reste au niveau de mon bassin, et vient poser ses mains, qu’il a au préalable huilées de nouveau, sur mes fesses.
Il commence par les caresser et déposer l’huile qu’il y a en trop sur ses mains.
Ses mouvements sont fluides.
La pression qu’il encercle est juste parfaite.
Je commence à être gêné par ma bite qui gonfle sous moi.

J’écarte un peu plus les jambes.
Il en profite pour venir glisser ses mains dans mon entre fesses et passer de l’huile sur ma rondelle.
C’est aussi très agréable cette huile et le passage de ses doigts sur mon trou.
Ça m’excite encore plus.

Je sens toujours sa queue tendue sous son pantalon fluide, se frotter contre mon bras.
Il s’attarde sur ma rondelle. Joue de ses doigts dessus.
Je sens que je m’ouvre comme une rose au soleil.
Il pose son pouce dessus et vient l’enfoncer un peu et de son autre main appuie entre mon trou et mes couilles.

Il cherche à m’exciter encore plus ou quoi?
Son doigt s’enfonce un peu plus, je me laisse doigter.
Je profite du plaisir qu’il me procure.

Il le retire pour cette fois le remplacer par son index et son majeur.
Hummmm me voilà avec deux doigts chauds et lubrifiés dans le cul.
Un beau mec en train de me doigter.

Ses doigts me fouillent, me titillent, me chauffent et me dilatent.
Il est maintenant en moi à l’aide de ses deux mains.
Il introduit deux doigts, puis les remplace avec deux autres de son autre main, et alterne ainsi plus ou moins rapidement.

avent

J’ai toujours sa queue contre mon bras.
Je n’ai qu’une envie, celle de la tâter et là sortir de son pantalon.
Je ne sais pas s’il attend la même chose, alors je résiste à l’empoigner.

Il se retire de mon cul, vient se placer à nouveau devant moi au niveau de ma tête.
Mais là, bien que je ne vois rien, je sens une différence de sensation contre mon crâne.
Il n’y a plus de tissu entre sa queue et ma peau…
Oh putain, il a sorti sa queue…
Je fais mine de n’avoir pas capté, et au bout de deux ou trois minutes, je vois apparaître en dessous de la table, par le trou qui me permet de poser ma tête et de respirer, un gland, puis le reste de sa queue.

Là, je ne résiste plus et il veut clairement que j’en fasse quelque chose.
Il bande, elle est courbée vers le haut, juste ce qu’il faut pour que je puisse passer ma langue sur son gland bien dur.
Je sors ma langue et viens donc lui lécher le bout.
Il se colle au max contre la table pour que je puisse le têter et même le sucer jusqu’à la base du gland.
Je salive bien dessus, pendant qu’il s’occupe à nouveau du massage de mon dos et de mes épaules.

Je lèche et tête son gland frénétiquement, j’arrive à le faire mouiller.
Sa queue est bonne, et assez épaisse.
Son gland large et ourlé.
C’est trop bon.

Il arrête de me masser le dos, se recule de la table, me laissant la langue dans le vide et avide de plus.
Je vois son pantalon tomber sur ses chevilles, et d’un mouvement de pied, il le dégage un peu plus loin.
Il fait le tour de la table, revient sur le côté, et là je sens que la table tremble et se tasse un peu sous l’effet de son poids.

Il est en train de monter sur la table, il m’enjambe, pour venir se poser sur moi.
Il a le cul juste dans le bas de mon dos, et la bite toujours tendue qui se place sur la raie de mon cul.
Je me fais la réflexion que ce n’est pas ainsi que je vais me faire baiser.

avent

Il reprend le massage de mes fesses et du haut de mes cuisses, alterne aussi avec ses doigts qui passent de temps à autre sur et dans ma rondelle.
Il se frotte la bite en même temps sur mes fesses.
Je ne peux pas bouger, je suis bloqué par son poids et ses cuisses qui me lient.

Je me laisse de nouveau doigter, et je le laisse se branler en se frottant sur moi.
Le massage est trop bon, il est entrain de me faire jouir du cul.
Ses doigts entrent et sortent de mon trou.
Il ajoute à l’huile de massage à sa salive, et me glisse jusqu’à quatre doigts en même temps.
Sa mouille se mêle à ce cocktail et contribue à me lubrifier l’anus, qui est bien dilaté.
Je me régale.
Je suis tout de même frustré de ne pouvoir m’occuper de lui et de sa queue.

Je gémis, je transpire du dos et surtout du cul.
J’ai la queue coincée sous moi, mais je bande comme un cheval.
Lui se frotte toujours la queue sur moi et accélère aussi bien ses mouvements de doigts que ceux de son cul pour se branler sur moi.

Je suis sur le point d’avoir un orgasme.
Je jouis du cul, je gémis fort…
Ça l’excite; je l’entend respirer de plus en plus fort jusqu’à l’entendre grogner juste avant de me lâcher sa première giclée sur les fesses.
Il me doigte toujours, j’ai un second orgasme.
Lui se répand sur moi avec encore plusieurs grosses giclées bien liquide, qui viennent jusqu’à se poser sur le haut de mes cuisses.

avent

Il finit par retirer les doigts de mon cul, et me masse les fesses avec son jus.
Puis il se lève pour descendre de la table et saisir la serviette pour m’essuyer et me recouvrir.
Il me dit d’une voix douce et murmurante, de rester ainsi étendu quelques minutes sous la serviette chaude et que le massage est fini.
Il renfile son pantalon, et passe dans la pièce adjacente.

Il revient après quelques minutes, m’invite à me lever et le suivre jusqu’à la pièce où il était juste avant, afin que je me rince de l’huile et de son sperme sous une douche bien chaude.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Histoire précédente

Vidéo gay – La route américaine du sexe – Episode 1

Histoire suivante

Beaux gosses homoérotiques

Soutenez la Gay Life

Aidez-nous à conserver La Gay life gratuit et à créer du contenu de qualité.