avent
/

Le calendrier de l’avent sexy de Enzo Di Sesso #5

9 mins de lecture
346 vues

Dimanche 5 décembre, il est 11h, je me réveille doucement après avoir fait une petite grasse matinée. Malgré ma soirée d’hier au bois, je me réveille tout excité et la queue bien raide. Je me touche un peu sans me faire jouir.

Je me lève, ouvre les stores et rideaux.
Bon et bien un dimanche pluvieux et froid.
Je ne sais pas ce que je vais faire aujourd’hui.

Je vais dans le salon, allume la télé et mate une série de Noël.
Cela me rappelle que je n’ai pas ouvert mon calendrier de l’avent ce matin.
Hop, direction la chambre.
Je me jette sur le lit, tends un bras, attrape le calendrier.
Je fais sauter la case du jour.
Alors d’après vous que se trouve à l’intérieur ?
Pas d’idée?

avent

Alors je vous l’annonce : une place de ciné
Ça tombe à pic avec ce temps.
La place est prévue pour la séance de 17h pour aller voir « Amants »

16h45, j’arrive au ciné, je fais la queue devant la salle.
Il n’y a pas grand monde pour le moment.

Ils ouvrent les portes, je m’installe dans un coin de salle, pour ne pas être gêné par la présence de quelqu’un.
La salle est à moitié pleine.
Personne devant, ni derrière moi.
La séance ne va pas tarder à commencer.
Un mec se pointe au niveau de ma rangée et me demande si j’attends quelqu’un.
Je lui réponds que non, et il vient se placer à côté de moi alors qu’il y a de la place ailleurs.
Je pousse mon manteau de l’autre côté afin de lui laisser la place.

Le film débute.
Silence dans la salle, mise à part les bruits de paquets de bonbons qui s’ouvrent et le popcorn qu’on mâchouille.

avent

Au bout d’une demi heure, le mec prend ses aises et colle son genoux contre ma jambe.
Je me pousse un peu mais il écarte encore plus les siennes.
Nos cuisses se touchent.
Je prends sur moi pour ne pas l’envoyer chier.

15 minutes plus tard, je sens sa main qui était sur sa cuisse déborder sur la mienne.
Je trouve ça bien étrange et déplacé mais excitant à la fois.
Le mec commence à me caresser la cuisse.
Finalement je le laisse faire. Et je viens même placer ma main tout proche de la sienne.
Nos mains se frôlent à présent.
Il vient même poser la sienne sur la mienne.
Voyant que je ne la retire pas, il la saisit et vient la placer tout proche de sa queue.
Je me laisse faire et guider.

Le film avance, et je sens une bosse grossir et venir s’étendre vers ma main.
Le mec bande.
Je fais mine de ne pas avoir capté et continue de mater le film.

Au bout de cinq minutes, il me reprend la main et la pose cette fois sur sa queue bien raide. Il exerce une pression dessus comme pour me faire signe de m’en occuper.
Je suis moi même tout excité par la situation. Et je bande aussi.

avent

Je le caresse au travers du pantalon.
Elle a l’air pas mal du tout.
Je fais glisser ma main le long de son manche dur.
Comme pour le branler.

Il vient à présent mettre sa main sur ma queue et me la palpe à son tour.
Il sait à présent que je suis autant excité que lui.
Il défait ses boutons et vient extirper sa bite.
Il me prend la main et me la fait saisir.

Je commence à le branler.
Elle est chaude et épaisse, éclairée par l’écran, elle paraît assez longue.
Putain que c’est bandant.
Il dégrafe mon jeans et glisse sa main dedans.
Vient me saisir la bite qui est tout aussi tendue que la sienne.
Je me laisse caresser et branler.

Je lui branle la bite, j’accélère la cadence, il s’affale un peu plus dans le fauteuil tête en arrière posée sur le dossier.
Il mouille, ça me coule sur les doigts et lui lubrifie le gland.
Je presse un peu plus fort dessus pour en faire sortir davantage et m’en sers pour lui lubrifier la tige.
Il donne de légers mouvements de bassin comme s’il était en train de limer.

Ma queue est grave raide.
J’ai trop envie de venir goûter sa queue et poser ma bouche dessus.
Mais je crains que ça se remarque.

avent

On continue de se branler mutuellement.
Il dégage ses couilles de son fute.
J’en profite pour venir les malaxer un peu avant de reprendre à le branler.
Elles sont grosses et lourdes.
Elles doivent être bien pleines.

Je ne sais pas jusqu’où le mec veut aller mais je continue de le branler.
Il accélère ses mouvements de bassin.
Sa mouille continue de se reprendre sur mes doigts et dans la paume de ma main.

Perso, j’essaie de me contrôler et de me retenir de jouir.
D’un coup il me sert un peu plus la queue.
Est-ce sa façon de me signaler qu’il ne va pas tarder à juter?
Du coup j’accélère mes vas et viens le long de sa bonne grosse queue pleine.
Après quelques minutes je sens un liquide chaud couler, j’aperçois un jet de sperme avec la lumière du film, qui vient se coller sur le dossier d’en face de lui.
Il tressaille, une seconde giclée suit.
Je le branle encore quelques instants. Sa queue commence à dégonfler.
Il a cessé de me branler pendant qu’il jouissait.

Je dégage ma main, il range sa bite, me regarde et me décoche un clin d’œil, avant de prendre son blouson et de se lever pour partir.
J’en ai plein la main et n’ai pas de quoi m’essuyer, je fini par me lécher les doigts.

Le film n’est pas fini, je reste pour voir la fin même si je n’ai pas suivi grand chose.

A demain…

[santapress hiddenmode= »true » timeout= »800″ title= »Joyeuses fêtes ! » subtitle= »La Gay Life vous offre une surprise chaque jour du 1er au 24 décembre » trigger_class= ».show-calendar » show_builtin_trigger= »true » hide_after_close= »midnight »]

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Histoire précédente

Beau mec – Luis Miguel del Casar

Histoire suivante

Histoire gay – Trou normand

Soutenez la Gay Life

Aidez-nous à conserver La Gay life gratuit et à créer du contenu de qualité.