histoire gay,dîner
/

Histoire gay – Diner dans le noir

11 mins de lecture
679 vues

Déjà une semaine que j’ai reçu mon calendrier de l’avent. Je ne sais toujours rien sur l’inconnu qui me l’a fait parvenir. La seule chose que je sais, c’est qu’il m’a concocté un sacré programme que je découvre au jour le jour, sans, pour le moment, aucun regret.

Nous sommes le jeudi 9 décembre, je commence non pas la journée par mon jus d’orange mais par ouvrir mon calendrier. Cette fois-ci, c’est un mini speculos que je découvre. L’inconnu me connaît vraiment bien, car c’est un de mes biscuits préférés.

Je le prends, croque dedans, et déplie le papier mauve sur lequel est inscrit: « Enzo, j’espère que le massage d’hier t’a fait du bien! Ce soir, tu es attendu pour un dîner au 56 rue du Louvre pour 20h30. »

histoire gay,dîner

Journée de merde au boulot qui s’achève et j’en suis bien content.
J’espère que le dîner de ce soir, ne sera pas du même acabit.
En même temps, j’en doute fort.

Je rentre prendre une douche et me changer.
20h10, je sors de chez moi et me dirige tranquillement vers la rue du Louvre.
Quinze minutes de marche plus tard, j’arrive devant le l’immeuble haussmannien.
Je tape le code, et entre dans le hall.
Je sonne à l’interphone où il est indiqué : réception dîner.
La porte se déclenche, j’arrive sur une cour intérieure arborée , je prends l’escalier B et monte au 4ème étage.

Je sonne et entre dans un vestibule à la lumière très tamisée, donnant sur une porte recouverte de miroirs et au sol un joli parquet au sol à la versaillaise.
Impossible de voir plus loin.

Un majordome m’y accueille, me demande mon nom pour voir si je suis sur la liste d’invités.
Puis me demande de bien vouloir le suivre.

Nous passons la porte miroir, et arrivons dans un petit salon tout dans les tons de rouge avec canapés, fauteuils et rideaux de velours et de soie dans un camaïeu de rouge.
Très chaud, très chaleureux et confortable.
Il y a déjà cinq mecs en train de parler.

histoire gay,dîner

Se connaissent-ils? Suis-je le seul ne connaissant personne?
Je les salue et me présente.
Chacun me répond d’un chaleureux sourire en se prénommant.
Il y a donc , Philippe, Luc, Frédérique, Paul et Jocelyn.
Je prend place sur un fauteuil proche de la fenêtre et commence à lier conversation avec eux.
De ce que je comprends, seulement Frédéric et Paul se connaissent et sont ensemble.

Après une demi-heure et deux coupes de champagne, le majordome vient nous chercher pour passer au dîner.
Nous entrons dans la salle, celui-ci nous installe aux places qui nous ont été attribuées. Nous sommes trois de chaque côté en face à face.

Puis il vient se placer en bout de table afin de nous annoncer le menu et nous indiquer que ce dîner se passera dans le noir complet afin de vivre une expérience unique et nous faire utiliser nos différents sens.
Nous sommes surpris de cette annonce mais en rigolons rapidement.
Il nous indique également que nous serons servis par deux serveurs.

Il se dirige vers la porte de service et éteint la pièce.
Nous voici plongé dans le noir le plus total.
Drôle d’impression de se retrouver avec des inconnus dans le noir pour dîner.
Nous continuons de papoter et faire connaissance.

Un serveur pénètre dans la pièce pour nous servir du vin. Et repart.
Dix minutes plus tard la porte s’ouvre de nouveau, les deux serveurs nous apportent l’entrée: œuf parfait accompagnés de champignons et lard grillé.
Je ne sais pas si c’est le fait d’être dans le noir mais ceux-ci se tiennent tes proches de nous, nous frôlent plus que d’ordinaire.
J’ai une drôle d’impression mais je ne saurais encore mettre un mot pour la décrire.
Nous dégustons l’entrée.

histoire gay,dîner

Vingt minutes se sont écoulées, quand les deux serveurs refont leur apparition pour nous desservir.
J’avais une main sur ma cuisse quand l’un d’eux récupère mon assiette, et celle dernière un peu dans le vide.
Je sens le serveur coller contre ma cuisse et ma main. Mais je ne sens pas les tissus de son pantalon, mais le contact de la peau contre ma peau. Mais je ne dis rien, n’étant pas sûr de ce que j’ai pu sentir.
Sont-ce mes sens qui me jouent des tours?

Le dîner poursuit son cours, les serveurs reviennent avec un second vin et le plat.
J’avais du coup remis ma main de façon à pouvoir toucher de nouveau la jambe du serveur et être sûr de ma première impression.
De nouveau il se colle contre moi.
Cette fois-ci je suis sûr qu’il n’a pas de pantalon.
Je sens sa peau et ses poils contre ma main.

Dans le même temps, je sens une main se poser sur ma cuisse droite.
C’est mon voisin Philippe qui vient me caresser la cuisse.
Je ne dis rien, je laisse faire.
Entreprenant le mec, d’autant que son mec est en face de moi, mais personne pour le voir.
Je me prends au jeu, et je viens placer ma main sur la sienne, puis sur sa cuisse.

Les serveurs repartent.
Là j’annonce aux autres convives ce que j’ai ressenti et leur demande s’ils ont également eu l’impression que le ou les serveurs n’avaient pas de pantalon?
Seul Jocelyn nous dit qu’il a capté la même chose que moi.
Nous finissons notre plat.

Les serveurs viennent à nouveau pour desservir; du coup nous sommes tous en alerte et à l’affût.
Une fois repartis, Philippe et Luc nous disent qu’effectivement ils sont nus.
Nous discutons de cela et nous nous disons qu’à leur prochain passage il faut qu’on arrive à savoir s’ils ont un slip.
Durant cet échange, mon voisin de droite, avec qui nous avions commencé de nous caresser, a continué de me toucher et nous sommes passés au tatage de paquets sous la table.

histoire gay,dîner

Philippe à la gaule sévère à présent.
Je m’essaye à lui descendre la braguette de son chino.
Il se laisse faire, je passe mes doigts pour lui caresser la queue. Je découvre qu’il n’a pas de slip lui aussi.
Je sors son gland de son pantalon, et je viens tourner mon pouce dessus, me servant de sa mouille comme lubrifiant. Il a l’air d’apprécier, il écarte les cuisses un peu plus et vient sortir sa queue et ses boules complètement.
Puis il vient à nouveau me malaxer la queue au travers de mon pantalon.

Les serveurs nous servent à présent le dessert, une ganache chocolat blanc éclats de noisettes et lamelles de poires.
Je lâche quelques instants la queue de Philippe qui ne débande pas.
Pour déguster mon dessert et mon champagne.

Il me reste une noisette de ganache je viens tremper mon doigt dedans et je viens en enduire la queue de philippe avant de me pencher sur lui et lui gober la bite goût chocolat blanc.
Hummm superbe sensation.
Je m’attarde sur son gland.
Puis je viens bien l’engloutir jusqu’à la base.
La voilà toute nettoyée et humide de ma salive.
Je continue de le sucer dans le noir pendant que les autres discutent.

Un des serveurs vient nous resservir du champagne.
Je me redresse et je me tourne à gauche du côté de celui-ci et fait comme si ma serviette était tombée.

Je me penche donc un peu plus sur le serveur et là ma joue vient toucher un objet chaud et raide.
Sur le moment, je me demande ce que c’est. Mais je reconnais très rapidement l’objet. C’est la queue du serveur qui bande.
Il reste à côté de moi, je viens alors lui gober le dard.
Elle est bien raide, et semble bien épaisse.

De ma main droite, j’empoigne la queue de Philippe pour le branler.
Je continue de pomper le serveur qui ne bouge pas et se laisse téter la bite.
J’ai la tête qui tourne et j’ai chaud.
J’ai l’impression qu’il n’y a pas que du champagne dans mon verre!

histoire gay,dîner

De ma main libre, je déboutonne un peu plus ma chemise pour avoir moins chaud.
Je me sens tout excité, je veux dire encore davantage.

Mon ouïe me joue t-elle des tours?
J’entends comme si des personnes étaient en train de se rouler des pelles goulues.

Le second serveur nous rejoint dans la salle du dîner.
Il passe de l’autre côté de la table, là où sont Paul, Jocelyn et Luc.

Je sens une main venir toucher la queue de Philippe, mais je ne reconnais pas celle de Philippe. Est ce Frédéric qui vient participer à la branle de philippe?
Est-ce que Philippe de sa main droite était en train de chauffer aussi Frédéric durant le repas?
Tout s’accélère, je suis dans un état second et en même temps conscient de ce qui se passe.
Je me retrouve à genoux en train de pomper le serveur.
Philippe est à présent debout à côté de celui-ci à se faire pomper par Frédéric.

Je suppose que de l’autre côté de la table Jocelyn, Paul et Luc ne sont pas en reste vu ce que j’entends comme bruits.

Frédéric vient passer une de ses mains à l’arrière de mon pantalon , et vient la glisser sous mon slip direction mon cul. Il vient me caresser le trou et jouer avec ma rondelle.
J’entends le serveur et philippe se rouler des pelles.

Je viens poser ma bouche sur la queue de philippe et la partager avec Frédéric, pendant que je branle le serveur.
Philippe doit avoir une main sur chacune de nos têtes. Pour plaquer nos bouches bien sur sa queue. On se roule des pelles avec Frédéric tout en ayant la queue de Philippe entre nous.

Le serveur change de place, et vient se poster derrière moi.
Me retire ma chemise et vient baisser mon jeans.
Puis fait de même à Frédéric.
Nous voilà tous deux à genoux, torses nus, et culs à l’air.

histoire gay,dîner

Je sens la bite raide du serveur se balader sur la peau de mon dos, il passe ainsi de moi à Frédéric, pendant que nous continuons à pomper en duo philippe.

De l’autre côté de la table, les chaises bougent et les mecs se sont déplacés.

Notre serveur se met à genoux derrière Frédéric et moi.
Il nous fait le trou à présent.
Une main chacun nous caresse et nous titille la rondelle.
Il crache sur ses doigts et vient nous doigter.

Philippe lui passe de bouche en bouche en se faisant plaisir à nous défoncer en alternant gorge profonde et tétage du gland et des boules.

Le serveur à la queue toujours aussi tendue, il vient me poser son gland chaud et lubrifié de salive sur mon trou.
Je suis chaud comme la braise, excité comme une pute.
Il commence à me pénétrer.
Ma rondelle s’ouvre toute seule.
Il vient se placer tout au fond de moi, reste ainsi quelques instants avant de commencer à me limer.

Philippe, vient à son tour se placer derrière Frédéric, lui présente sa teub également sur sa rondelle après avoir craché plusieurs fois sur le cul de Frédéric.
Le pénètre à son tour, frédéric gémit.

On se fait baiser côte à côte, on se roule des pelles avec Frédéric.

Ça se déplace de l’autre côté, les garçons nous rejoignent visiblement.
Leur serveur et Luc se placent à quatre pattes, l’un en face de moi, l’autre en face de Frédéric .
On se roule des pelles à deux, puis à quatre.
Nos langues se mélangent, on se touche les queues, de nos mains libres.

Jocelyn et Paul se sont introduits dans les culs du serveur et de Luc.
Je m’en suis rendu compte en sentant les bustes et têtes de Luc et du serveur faire des vas et viens vers nous.

Nous voilà tous en main.
Frédéric, Luc , le serveur et moi à quatre pattes le cul offert à nos actifs philippe, Jocelyn, Paul et le second serveur.
Tout le monde baise, c’est chaud, c’est bon.
Ça gémit de partout.

histoire gay,dîner

On ne sait plus qui nous frôle, nous touche.
Nous restons à quatre pattes comme des chiennes à dispo et en chaleur.
Je ne sais plus qui est dans mon cul.
Paul? Jocelyn? Philippe ou le second serveur?

Ils changent régulièrement de place, ils s’occupent de chacun de nous.
Je ne reconnais plus les corps qui se mélangent et transpirent.
On est totalement au service de ces quatre mâles qui tournent dans nos culs.
Je ne sais pas qui me caresse le torse, me touche la bite, me branle.

Tout ce que je sais, c’est que je prends un pied d’enfer et que tout le monde semble partager cela.

Je sens la queue qui me baise comme jamais, est ce du au fait d’être dans le noir? Ce qu’on a mis dans nos verres? La partouze tout simplement ? Qui fait que tout est décuplé?

En plus de la queue qui me défonce, viennent la rejoindre un ou deux doigts, je ne sais pas combien en fait… mais j’encaisse.
Je jouis du cul.

Les souffles et respirations s’accélèrent toujours plus.
L’odeur de la baise emplit la pièce.
Les quatre queutards changent de nouveau de cul.
Ils nous ramonent le trou, on pousse de forts gémissements de plaisir.
Je re- jouis du cul en même temps que Luc si c’est toujours lui qui est en face de Frédéric.

Je reconnais la voix de Philippe qui dit qu’il ne va pas tarder à juter et se répandre dans le cul du serveur qui est face à moi si j’ai bien repéré d’où venait sa voix.

Les autres mecs ne sont pas loin de jouir aussi.
Ça y est, Philippe exulte, râle fort, souffle, et remplit le serveur de sa semence.
Réaction en chaîne, Paul, Jocelyn et le serveur nous remplissent à leurs tours.
Frédéric me saisit la queue pour me branler, je fais de même avec la sienne.
On jute en même temps sur le sol.
C’est au tour de Luc et du serveur d’éjaculer sous les coups de queue de philippe et de je ne sais qui, qui tassent leurs jus.

Ça sent le sperme, la sueur, l’alcool dans toute la pièce.
Chacun se retire du cul de son partenaire de dosage.
On se pose chacun là où l’on se trouve.
On se caresse, on se frôle. On se repose et on se remet de cette orgie.

Les serveurs quittent là pièce après quelques minutes de repos.
Nous nous rhabillons.

histoire gay,dîner

Le majeur d’homme fait son entrée afin de nous demander si nous avons passé une bonne soirée et vécu de belles sensations.
Nous lui répondons tous en cœur… d’un oui unanime.

Puis il nous invite à sortir.
Nous redescendons tous les six par l’escalier avant de nous souhaiter bonne fin de soirée et repartir chacun dans une direction différente.

A demain…

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Histoire précédente

Vidéo gay – Randonnée Exhib

Histoire suivante

Gifs gay – tétons, caleçon, beaux gosses, drague…

Soutenez la Gay Life

Aidez-nous à conserver La Gay life gratuit et à créer du contenu de qualité.