Le « MDNA Tour », la tournée de Madonna, a été chaotique mais est devenue la plus lucrative de l’année 2013.

Aujourd’hui, la chanteuse raconte les coulisses de son incroyable show et révèle un visage plus humain. « Je pleurais souvent d’épuisement ».

Madonna – Le bêtisier du MDNA Tour : les meilleurs moments et les plus drôles du  MDNA Tour

Aucune tournée mondiale n’aura autant fait parler que le « MDNA Tour » de Madonna. Si son dernier album « MDNA » n’a pas rencontré le succès escompté, il n’a trouvé que 85.000 acheteurs en France notamment, son spectacle a fait la Une à de nombreuses reprises. La principale raison ? Les attaques successives envers Lady GaGa, qui se serait inspirée du tube « Express Yourself » pour créer son « Born This Way ». Sur scène, la Madone n’a cessé de lui envoyer des piques et a également fait polémique en utilisant des armes à feu sur scène ou en comparant Marine Le Pen à une nazie. Peu importe, sa tournée est devenue la plus lucrative de l’année avec ses 2,2 millions de spectateurs et ses 305 millions de dollars récoltés.

Forcément, le show impressionnant de Madonna a été capté en novembre 2012 à l’American Airlines Arena de Miami, en vue d’une sortie en DVD/Blu-Ray prévue pour le 26 août prochain. Après plusieurs teasers dévoilés récemment, la chanteuse de 54 ans a organisé une diffusion du concert en avant-première mondiale au Théâtre de Paris, à New York, en présence de nombreuses personnalités. Mais cette tournée n’a pas été de tout repos pour l’icône, comme le démontre le bêtisier du MDNA Tour et comme le confesse Madonna désormais. « Je ne peux pas me permettre de ne pas être d’humeur parce que le show doit continuer, ok ? » a-t-elle déclaré à Billboard, montrant un visage plus touchant qu’à l’accoutumée. « Je suis un être humain comme tout le monde, alors j’ai mes nuits, mes mauvaises nuits et je peux pleurer et dire « Je ne veux pas le faire » ».

Mais s’appeler Madonna signifie aussi de devoir toujours faire plus que les autres artistes, repousser sans cesse ses limites et donc ne jamais pouvoir céder face à l’adversité ou la fatigue « J’ai vendu mes billets alors je ne pouvais pas décevoir le public » a-t-elle expliqué, avant d’indiquer qu’elle pleurait souvent d’épuisement avant même de monter sur scène, entourée par sa troupe de danseurs afin qu’ils se transmettent de bonnes vibrations. « Mais il se passe quelque chose quand il faut se dépasser soi-même, quand il pleut à torrent ou qu’il fait extrêmement froid, ou que tu ne te sens pas bien, ou qu’il se passe quelque chose de fou dans le monde, comme l’ouragan Sandy » a-t-elle ensuite confié, plus positive. Il semble donc que malgré les mauvaises passes, Madonna ressent toujours cette adrénaline de se donner en spectacle et de faire son métier. Une bonne nouvelle après plus de trente ans de carrière.

Que pensez-vous de cet article ?

0
Génial
0
Super
0
J'aime bien
0
Pas certain
0
Bof !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.