Avec Charles ce soir nous sommes invités à une soirée chez des amis. Nous prenons un taxi direction le 8éme arrondissement, il est 20h30 et sommes attendus pour 21h. Cette soirée va être bien chaude niveau sexe!

J’aime prendre le taxi la nuit et traverser Paris éclairé. Mais j’aime aussi le taxi car bien souvent j’y allume Charles. Le chauffeur est concentré sur son trajet et la circulation est assez dense ce soir.

J’ai la main baladeuse et vient tâter le paquet de Charles au travers de son pantalon noir. Charles me fait des signes de la tête, me faisant comprendre que j’étais dingue. Mais il ne m’a pas pour autant interdit de continuer ou repoussé ma main. Je lui malaxe la queue. Sa réaction ne fut pas longue à se faire sentir. Je la sens gonfler sous mes doigts.

Charles voyant que je n’allais pas m’arrêter en si bon chemin, plaça son blouson sur ses genoux. J’en profite alors pour baisser sa braguette et sortir sa queue de son carcan de tissus. La queue libérée, je le branle.

Sa bite éclairée par intermittence par les réverbères, me donne l’image d’un film de cul en train d’être tourné. Cela m’excite. Le chauffeur ne voit rien, je me penche alors sur la queue raide de Charles; lui lèche le gland du bout de ma langue avant de mettre mes lèvres autour. Et je commence à le pomper. Charles place une de ses mains sur ma nuque et me caresse tendrement, profitant de cet instant pleinement.

Quelle est bonne sa queue, longue, épaisse, légèrement veinée. J’aime le pomper, je passerai mes journées et mes nuits à faire l’amour à sa bite avec ma bouche.

Malheureusement pour nous, nous arrivons presque à destination et restons sur notre faim. Je lui dépose un baisé sur le gland, me redresse, lui dépose un baisé sur les lèvres et le laisse ranger son membre encore bien dure, qu’il essaie de faire rentrer dans son jean.

Nous voilà arrivés, le taxi se gare, nous descendons. Nous tapons le code, prenons l’ascenseur jusqu’au 4ème étage. Je sonne à la porte en face de celui-ci. C’est Jonathan qui vient nous accueillir et nous fait entrer dans ce bel appartement haussmannien refait à neuf il y a peu de temps. On vient fêter la fin des travaux.

Arrivés dans le salon, nous avons la joie de voir Angel, le petit ami de Jonathan, en train de discuter avec d’autres invités que nous ne connaissons pas tous.

Nous faisons la bise à Angel, qui se charge de faire les présentations. Nous sommes une bonne dizaine de mecs pour faire la fête.

Jonathan nous rejoint avec du champagne. Les festivités peuvent commencer. Tout ce petit monde se mélange, échange, papote, picole sur de la musique festive. La soirée avance, il est déjà bientôt minuit.

Nous avons notamment fait la connaissance de Tom et Olivier, un couple sympa et mignon. On sonne à la porte, Angel va accueillir les derniers invités, un petit groupe de mecs dont nos amis Julien et Fred.

Nous voilà à présent pas loin de 20. L’alcool coule à flot… Les fenêtres sont grandes ouvertes, le balcon sert de fumoir. On danse dans le salon, d’autres discutent dans la salle et la cuisine où la musique est moins forte.

Charles, Olivier, Tom et moi-même poursuivons nos échanges sur le balcon, histoire de se rafraîchir un peu. Je suis pour ma part toujours aussi chaud que dans le taxi, je me colle à Charles et lui roule des pelles devant Tom et Olivier. Ces deux beaux gosses ne tardent pas à se chauffer également.

Après cet interlude buccale, nous rentrons nous déhancher sur un bon son de Madonna ! Elle est toujours de nos soirées la reine de la pop…

Après quelques danses, j’entraîne Charles dans la salle de bain… Discrètement nous nous isolons. J’ai envie de Charles depuis le taxi et là je compte bien arriver à mes fins.

Charles se cale contre le meuble de salle de bain, je me met direct à l’embrasser, levres, cou. Je déboutonne sa chemise, embrasse son torse, descend petit à petit vers l’objet des délices que j’aime tant.

Je baisse sa braguette, lèche sa queue au travers de son jean. Sa bite gonfle déjà, Charles est excité. Moi aussi. Je dégrafe les boutons de mon jeans, sors ma queue pour me branler pendant que je pompe la belle et délicieuse queue de Charles. Charles me tient la tête avec ses deux mains. Il m’encourage avec des mots bien crus. Sa grosse queue est hyper raide.

Nous sommes bien excités par la situation car nous pouvons être dérangés à tout moment, la porte ne fermant pas à clef. A genoux, cul à l’air, bite à la main, je pompe frénétiquement la grosse bite de Charles qui, à présent, me baise la bouche en me donnant de bons coups de queue.

Il libère l’une de ses mains de ma tête pour la glisser dans l’ouverture de ma chemise, direction mes tétons déjà durs de désir et d’excitation. Je gémis à chaque pincement de ces doigts.

Charles, pantalon sur les chevilles vient à présent poser un pied sur le montant de la baignoire pour me baiser davantage la bouche, il descend en gorge profonde. Il est en mode alpha, à m’utiliser la gorge comme s’il me défonçait le cul. J’ai tellement eu envie de ce moment depuis le taxi, que j’en oublie vite que nous ne sommes pas chez nous.

Je me lève pour me placer devant le miroir, mains sur le meuble vasque. J’offre mon cul à Charles qui vient se placer derrière moi, il m’enfile direct, sans prendre la peine de me lubrifier le trou de sa salive. Autant vous dire que je l’ai bien senti passer.

J’ai poussé un râle de plaisir et de douleur à la fois, mais vite oublié en sentant la douceur chaude de sa queue en moi qui me lime comme une pute en chaleur. De ces mains il me travaille les tétons pendant que je tends mon cul en me cambrant au maximum.

Voilà une bonne vingtaine de minutes que nous sexons. Mais soudain la porte s’ouvre… C’est angel qui nous cherchait !

Il n’a pas été déçu de nous trouver dans cette position. Il n’est pas plus gêné que cela et nous balance : vous faites chier les mecs, vous pouvez pas attendre d’être chez vous? Et finit en rigolant.
– Allez remballez moi tout ça et venez on va passer pas tarder à sabrer le champagne!!

Coupés dans notre étreinte, nous abandonnons à nouveau notre partie de sexe hot. Et allons les rejoindre dans le salon. Frustration à nouveau…

Visiblement la nouvelle a vite fait le tour des convives. Angel n’a pas pu tenir sa langue. Nous retrouvons Tom et Olivier pour trinquer tous ensemble. Ils sont vraiment sympa et so fuckable !! Allez, je chasse les images de ma tête d’eux entrain de baiser. Et je reprends part à la soirée et à la discussion.

Il est maintenant 3h30 du matin, certains invités commencent à partir. Moi aussi jz prendrais bien la direction de chez nous, non pas pour aller dormir mais pour finir notre partie de sexe avec Charles.

Il est 4h à présent, je fais signe à Charles que je souhaite rentrer. Nous disons au revoir à nos hôtes, et autres invités. Nous embrassons Tom et Olivier après échange de nos numéros de téléphone afin de se revoir au plus vite pour un dîner plus calme.

Nous passons la porte de l’appartement et la refermons derrière nous. Nous décidons de ne pas prendre l’ascenseur, ayant une idée en tête.
Charles me dit : mais qu’est ce que tu fous à prendre les escaliers?
Je lui dis de me suivre et de ne pas poser de question.

On est à présent entre deux étages. Je plaque Charles contre le mur, lui roule une grosse pelle. Je défais mon jean et je me mets à genoux dans les escaliers dos à Charles, lui faisant comprendre que je veux qu’il me baise ici sur les marches et sur le beau et épais tapis rouge et doré.

Charles sort sa belle queue, il vient se frotter contre mon trou pour durcir d’avantage. Le voilà en forme et la queue raide. Il me la glisse direct bien au fond. Moi à genoux, cul tendu. Lui debout derrière moi avec un décalage d’une marche.

Il me pilonne le trou en me tenant par les hanches. Ça queue me fait du bien. Je suis en chaleur. Je l’encourage à bien me baiser, j’ai besoin d’être bien baiser pour me calmer. Je le retourne, enlève mon jeans. Je veux qu’il me baise de face.

Je m’assois sur la marche, lui descend son pantalon et vient se mettre à genoux sur la marche du dessous. J’écarte bien les jambes. Il vient me glisser sa queue. Il me baise à nouveau comme un bourrin.

Soudain, on entend la porte de l’appartement claquer. Charles me place une main sur la bouche pour m’empêcher de gémir. Tout en continuant de me limer le trou. L’ascenseur ne se déclenche pas. La lumière de l’escalier finit par s’éteindre et ne prêtons pas attention au fait que personne ne soit descendue.

Charles est à présent sur moi, mes jambes enlacent ses hanches. Nous ne faisons qu’un. Il me mord les tétons au travers de ma chemise tout en me baisant.

Soudain la lumière de l’escalier se déclenche. Et Charles voient un peu plus haut que nous Olivier et Tom en train de nous mater tout en se chauffant l’un l’autre. Charles ne dit rien et les laisse nous mater.

Olivier entreprend de pomper Tom à quelques mètres de nous. Il est à présent à genoux sur la marche, à hauteur de la queue de Tom. Charles les mate aussi.

Je n’ai pas encore compris que nous n’étions plus seuls. Au bout d’un moment, je pose ma tête en arrière contre la marche et découvre les amoureux en train de baiser. Cela m’excite encore davantage. Charles et moi les matons et eux nous matent aussi.

Tom fait signe à Olivier de descendre quelques marches pour se rapprocher de nous. Nous les laissons faire…

Avec Charles nous changeons de position, il se met à nouveau derrière moi qui suis à genoux de nouveau.

J’ai le cul de Tom à quelques centimètres de moi, qui est toujours en train de pomper Olivier. Il a le jeans baissé sous les fesses. Mon regard va du cul de Tom à la bite d’Olivier et à son regard. Olivier me fait signe de bouffer le cul de Tom.

Il a dû sentir dans mon regard que j’attendais son feu vert. Je viens poser ma langue sur la rondelle de Tom, qui s’offrait à moi en tendant son cul bien en arrière. Son trou est chaud, je le baise avec ma langue sous les yeux de Charles et d’Olivier. Je glisse à présent un doigt dans le cul de Tom qui se laisse faire et semble aimer ça. Pendant qu’il se branle tout en pompant la belle queue de son mec qui lui tient la tête entre ses mains pour lui baiser la bouche.

Charles me claque les fesses de temps en temps. Il ne perd pas une miette du spectacle qui a lieu devant lui. Il est grave excité et sa queue est méga raide. Je le sens bien en moi. Il m’écarte les fesses pour qu’Olivier puisse mater sa queue qui me baise.

Olivier fait se retourner Tom, et vient le rejoindre pour que je déguste leurs queues. Je les prends en même temps en bouche pour commencer. Leurs queues sont raides et veineuses. Lourdes couilles qui ont l’air bien pleines.

Après les avoir pompé quelques instants en même temps, je passe d’une queue à l’autre. Chacun me baise la bouche tour à tour.

Charles quitte mon cul pour mieux le retrouver, en venant s’asseoir sur la marche, je me mets sur lui, face à lui. Olivier vient s’installer à côté de nous sur la même marche et Tom le rejoint pour se mettre sur lui. Nous sommes tous les quatre dans la même position. Tom et moi chevauchons nos mecs. Ils nous baisent sur la même cadence.

Avec Tom on se branle mutuellement, on se roule des pelles devant nos mecs qui sont méga chaud de ce spectacle.

Olivier vient me saisir la queue pour me branler; Charles vient faire de même à Tom. C’est trop bon ces échanges. Ça me donne envie de tester la queue d’Olivier.

Tom vient me remplacer sur la queue de Charles également. Chacun a l’air d’apprécier ce changement de cul et de queue.

Oliver me saisit par les hanches pour bien taper au fond de mon trou. La queue d’Olivier est moins longue que celle de Charles mais plus large, je m’enduit la rondelle de salive pour l’accueillir.

Charles est déjà dans le cul de Tom, il le baise bien à fond. Tom prend son pied, la queue de mon mec lui convient on dirait au vu des gémissements qu’il pousse.

Charles saisit la main d’Olivier et la dirige vers mes tétons pour qu’il me les travaille en même temps. Ma réaction fut instantanée, j’ai gémis aussitôt. Sensations décuplées. Je me suis pencher vers Charles pour lui rouler une pelle en remerciement de cette attention.

En remontant j’ai chopé la bouche de Tom. Nos langues se mélangent à nouveau.

Je viens glisser ma main sur le cul de Tom, la dirige vers son trou, y glisse un doigt pour rejoindre la queue de Charles. Tom est chaud, bien ouvert, je glisse un second doigt. Tom gémit davantage.

Charles sent mes doigts lui caresser la queue. Il pousse des râles à son tour. Olivier me pince fort les tétons, ça me procure un plaisir de dingue. J’ai la queue raide de chez raide. Ma mouille coule sur les abdos d’Olivier. Je ne sais plus qui me branle, qui me fait les tétons. Je sais juste que je suis en plein extase et que j’ai des doigts dans le cul de Tom.

Je reprends « connaissance » je fais signe à Tom de se lever avec moi.On se place chacun sur une marche mains au mur, nos hommes respectifs se lèvent également et viennent se placer chacun derrière nous.

Je retrouve la queue de Charles et Tom celle d’Olivier. Tous deux nous baisent contre le mur, nos culs tendus, bassins cambrés au max, on se donne totalement. Les deux compères actifs se matent mutuellement leurs queues nous baiser, nous défoncer.

Charles tâtes les couilles d’Olivier qui baise Tom. Olivier caresse la queue de Charles, il en profite pour me glisser deux doigts et accompagner Charles dans sa baise de mon trou. Putain que c’est bon…

Je glisse une main vers la teub de Tom pour le branler et lui caresser les couilles. Lui en fait de même avec ma bite. De sa main encore libre, Charles vient me pincer un téton. Tom et moi-même poussons des gémissements. Olivier et Charles poussent des râles. Chacun est à son comble du plaisir et proche de la jouissance. Perso je jouis déjà du cul depuis un petit moment. Tom ne semble pas en reste.

Je sens à présent une main sur ma joue, des doigts qui me rentre en bouche. Je les suces comme si c’était une queue. C’est Olivier qui donne les premiers signes indiquant qu’il va juter et féconder Tom. Ses cuisses commencent à trembler, olivier pousse des râles de mâle en rut. Sa queue se gonfle, je la matte, je vois ses couilles et son ventre se contracter. Il est entrain de juter et remplir Tom de son jus.

Je continue de branler Tom, qui lui aussi sentant les contractions et râles d’Olivier, et son jus le remplir, se met à juter. Son jus coule sur ma main, le mur, coule sur la marche. Cela déclenche des réactions en chaîne.

Charles me dit: « je vais te remplir!! »
Je lui réponds : « oui vas y bébé, remplis moi!! »
Charles tape encore deux ou trois coups de reins bien intenses. Je sens à son tour qu’il me dose. Mon cul encaisse son jus.

Tom me branle toujours, à mon tour de juter. Mon jus coule le long des doigts de Tom et sur le tapis rouge de l’escalier. Charles et Olivier continuent de nous limer.

Puis Charles se retire de mon cul et dit à Olivier de venir tasser son jus dans mon cul. Charles prend également place dans le trou chaud du jus d’Olivier pour tasser la semence de celui-ci.

Avec Tom on se roule une bonne pelle. Olivier et Charles tassent leurs jus quelques instants encore puis se retirent et nous tendent leurs queues pour les décrasser.

Je nettoie la queue de mon mec pour goûter le jus d’Olivier. Tom s’occupe d’Olivier et goûte le jus de Charles.

Une fois les dernières gouttes de jus avalé, Tom s’assit sur une marche. Olivier vient s’installer à ses côtés pour l’enlacer et l’embrasser amoureusement et tendrement. Charles et moi-même les rejoignons et faisons de même.

>> Envie de rencontrer un mec ? Va sur GayMec !

Par Di Sesso Enzo

Que pensez-vous de cet article ?

1
Génial
0
Super
0
J'aime bien
0
Pas certain
0
Bof !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.