soleil
/

Histoire gay – Sea, sex and sun

24 mins de lecture
704 vues

C’est une belle fin de journée d’été, sur la plage de Sauveterre en Vendée. Comme à mon habitude je vais du côté naturiste et gayfriendly.

J’adore cette grande plage sauvage. Une belle étendue de sable parsemée de petits murs de pierres que font les vacanciers pour se protéger du vent et aussi pour être tranquille quand ils ont besoin de l’être.

J’ai mon spot habituel où je suis sûr de pouvoir bronzer derrière un de ces coups vents.

Autour de moi il y a 4 autres murets où se trouve des mecs seuls et un couple de mecs. Tous sont à poils, queues à l’air. Certains se caressent, d’autres exhibent fièrement leurs queues, d’autres sont sur le ventre et lisent ou bien s’occupent sur leurs téléphones.

Je m’installe, étends ma serviette, me déshabille tout en restant debout, pour m’exhiber à mon tour et attirer les regards des mecs autours et de ceux installés dans les dunes.

Ahhh les dunes, il s’y en passe des choses dans les dunes de Sauveterre…

Une fois nu, je file directement me baigner, le sable est brûlant et je cours jusqu’au sable encore humide que la marée basse a découvert.

Du bord de l’eau je matte en direction des dunes pour voir ce qu’il s’y passe.

soleil

J’aperçois deux mecs debouts qui scrutent la plage comme à la recherche d’une proie. Un autre mec non loin d’eux est allongé queue bien raide et se touche en regardant les deux chasseurs d’une proie sexuelle à se partager.

Je me décide à entrer dans l’eau qui est à bonne température, ni trop fraîche, ni trop chaude et surtout avec de beaux rouleaux pour y faire du bodysurf.

Pas mal de mecs se baignent autour. C’est bien plaisant de voir ces corps nus, bronzés et aux queues libres.

Après une bonne heure à jouer dans les vagues, je suis crevé et commence à avoir froid. Je décide d’aller profiter des derniers rayons du soleil, bronzer et me reposer.

Je prends le temps de me passer de la crème avant de m’allonger sur ma serviette.

Les mecs autour de moi ont changé pour certains. De nouvelles têtes et de nouvelles queues à regarder.

Le soleil tape encore, et m’aide à plonger dans une petite sieste bien méritée.

Il doit être environ 18h30 à présent, le soleil a bien baissé et la plage commence à se vider. Mais c’est également l’heure de se mettre en chasse pour trouver une bonne queue ou deux, sait-on jamais !!

Je décide de monter sur la dune derrière moi pour voir ce qu’il s’y passe. J’arrive sur le haut de la dune, admire l’étendue devant moi avec le couché de soleil qui se prépare. C’est magnifique.

Mon attention est vite détournée par la sensation d’être mater. Je me retourne et aperçois un mec sur sa serviette qui me reluque des pieds à la tête. Je le regarde et lui décoche un bref sourire, avant de me mettre à marcher en quête d’un mec plus à mon goût.

Je n’ai pas besoin de marcher bien loin, je repère un mec plutôt beau gosse, chatain, dessiné, légèrement poilu du torse, avec de belles cuisses de runner.

soleil

Je ne vois pas encore ce qui pend entre ses cuisses, celles-ci cachant l’objet convoité. Je m’avance encore un peu pour être dans l’axe de son entre jambe. Celles-ci sont tendues et écartées laissant l’accès à mon regard.

Belle surprise!!! Une queue au repos de bonnes proportions. De quoi penser qu’une fois raide cela devrait être un beau jouet !

Le mec a repéré mon manège, je reste non loin à marcher, et m’exhibe devant lui. J’espère qu’il va faire un signe pour engager une approche.

Après quelques minutes à le regarder, il commence à se palper la queue. Je me décide à m’approcher, marche en sa direction, arrive à sa hauteur et le salue avant d’engager la conversation.

Je lui demande comment il va, s’il est là pour les vacances ou juste de passage. Après écoute de ses réponses, je lui demande s’il veut bien que je me pose à côté de lui. Il me dit: oui si tu veux. Avec un large sourire.

Je me suis posé sur la serviette avec lui, une bien grande serviette pour un mec seul….

On se parle un peu, j’apprends qu’il se nomme Louka. Voyant qu’il est hésitant, j’entreprends de poser une main sur sa cuisse. Se laissant faire, je dirige celle-ci vers sa queue pour commencer à le caresser.

Louka ne tarde pas à réagir. Sa queue commença à gonfler sous mes caresses. Il se décide à son tour à poser sa main sur ma queue et à me palper les couilles. Sa bite est à présent bien raide. Je me penche vers lui pour lui rouler une pelle avant de prendre la direction de son bas ventre.

soleil

Louka me laisse parcourir son torse musclé et sec avec ma bouche et ma langue. J’atteins enfin son stick lourd et raide. Je fais glisser ma langue tout du long pour en goûter la saveur, au goût légèrement salé par l’océan.

Une fois en possession de sa queue avec ma bouche, je me suis mis à le pomper. J’ai du mal à aller jusqu’à sa base, elle est large et longue.

Louka me passe la main dans les cheveux pour la glisser sur ma nuque, accompagner mes vas et viens sur sa grosse bite. De son autre main il se tient au sol, tête penchée en arrière se laissant aller au plaisir que je lui procure.

Je suis à présent à genoux devant lui, sa queue bien en main et en bouche.

Louka redressa ses pieds pour prendre appuis dessus pour me pilonner la bouche. Il l’enfonce jusqu’à ce que son gland vienne titiller ma glotte.

Enfin il passe de pacha à un mode plus dominant.

Me voilà à présent la bouche bien en main; ou devrais-je dire bien pleine. Je me délecte de son pieux épais.

Louka mouille bien du gland, cela m’excite. Je prend le temps de la lui gober et lui en faire profiter en lui montrant le filet de précum qui s’étire de ma langue à son gland.

Une fois avalé, je me remet à m’enfoncer tout du long de son manche. J’accélère la cadence, Louka gémit. Son plaisir semble intense.

Je suis tellement excité que je commence à me doigter, le cul en plein soleil. C’est bon cette sensation de chaleur sur mes fesses.

Je suis tellement absorbé par ce que je fais, que je ne ne calcule pas ce qui se passe autour de nous.

soleil

Pourtant, deux mecs qui étaient un peu plus à l’écart dans la dune se sont rapprochés pour profiter du spectacle. Louka n’est pas éffarouché et n’a pas donné de signes pouvant m’alerter sur leur présence.

Ce n’est qu’après quelques minutes de matage par les deux mecs que je sens une présence derrière moi.

La chaleur sur mon cul étant moins intense, j’ai jeté un coup d’œil. A ma surprise, il y avait un mec qui se branlait derrière mon cul.

Louka et lui semblent se connaître. Je m’arrête de pomper Louka, qui en voyant mon visage se dresser vers lui avec interrogation, me dit : “ je te présente mon mari : Franck.”

Un peu décontenancé, je me retourne pour le saluer, ne sachant pas trop quoi faire, surpris dans cette situation et position.

Louka me rassure de suite, et fait signe à son mari de venir s’installer à côté de lui. Je comprends mieux maintenant cette grande serviette qui était en faite pour deux.

Les présentations faites, Louka me dit : “ vas y occupe toi de Franck”. Franck étant déjà raide par sa masturbation pendant qu’il matait son mari se faire pomper, je n’ai eu qu’à me pencher sur sa queue pour commencer à le biberonner à son tour.

La queue de Franck est moins épaisse que celle de Louka, mais plus longue. Une belle bite droite, de la même épaisseur tout du long, surmonté de poils bruns. Franck est sportif, il a un corps d’athlète, ferme et puissant.

Je commence à enfoncer sa tige raide dans ma bouche. Louka nous regarde en se branlant d’une main et avec l’autre caresse la cuisse de son mari, puis vient me caresser l’épaule. Il passe sa main de l’un à l’autre.

Les deux mecs qui nous mataient et se branlaient à coté, sont toujours là, ils se branlent mutuellement.

soleil

Franck a le gland bien dure et gonflé, je joue avec ma langue dessus puis recommence des vas et viens le long de sa queue.

D’une main je saisis la bite de Louka, que je branle à présent à sa place, lui libérant les siennes. Il en profite pour se mettre à genoux, en se laissant branler. Il vient me caresser à présent le haut des fesses. Je sens sa main parcourir ma peau, essayant de se diriger et d’atteindre mon trou.

J’ai hâte que ses doigts viennent me titiller la rondelle…

Franck sereinement installé sur la serviette se laisse pomper le dard. Il place une de ses mains sur ma gorge pour sentir sa queue au travers et apprécier jusqu’où j’arrive à la faire descendre.

Louka voulant accéder plus facilement à mon cul, se déplace à genoux sur mon côté droit.
Je lâche sa queue pour éviter de me luxer l’épaule. (rire)

Il est à présent à hauteur de mon fessier. Il se branle d’une main et me caresse le trou de l’autre. Il met de la salive sur ses doigts et commence à les faire pénétrer.

Franck de son côté change aussi de position. Il se met également à genoux. Face à moi.
Il saisit ma tête à deux mains, et vient me coller sa bite en fond de gorge, tout en regardant son mari me fouiller de ses doigts.

Les deux ont l’air complices et apparemment ont l’habitude de se partager un mec.

Perso, je suis bien content d’être tombé sur Louka en cette fin de journée. Et comme vous le savez maintenant, les plans à trois ne me font pas peur. (rire)

Franck en bouche, Louka derrière moi. Ce dernier passe maintenant son gland sur ma rondelle toute lubrifiée par sa salive. Il se frotte comme s’il était en train de me prendre.
Je sens arriver le moment où sa queue va me déflorer…

Louka présente son gland contre mon trou, commence à pousser sur sa queue. Je sens son gland me pénétrer. Puis sa tige s’enfonce à son tour.

Il y va doucement, il prend son temps, comme pour apprécier ce moment et le faire durer.

Franck qui regarde son mari me prendre, me lâche la tête d’une main pour venir se pencher sur moi, la faire glisser tout le long de mon dos jusqu’à ma croupe. Comme pour accompagner son mari et partager avec lui le plaisir de me pénétrer.

soleil

Louka est à présent entièrement en moi, il s’adonne à des vas et viens en augmentant petit à petit la cadence. Pour que je m’habitue à sa queue épaisse. Pour que je m’ouvre plus afin de lui permettre de jouer avec moi à sa guise.

Louka sait y faire pour me mettre à l’aise et me rendre chaud du trou. Bien que j’ai l’habitude d’être chaud de cette partie de mon anatomie, je me laisse faire et diriger par ces deux la.

Les deux mecs non loin de nous ne s’ennuient pas non plus, l’un est à présent à genoux entrain de s’occuper de la bite de l’autre, tout en se branlant. C’est excitant de les savoir à côté entrain de prendre du plaisir aussi.

Le soleil baisse de plus en plus, mais il ne fait pas encore nuit.

Louka me bourrine à présent, il m’a bien en main, se cramponne à mon bassin pour me pilonner le trou, qui depuis tout à l’heure s’est bien ouvert et lui laisse tout l’accès dont il a besoin.

Franck toujours à genoux me baise la bouche comme son mari me baise l’arrière.

Je me laisse totalement aller. Je prends un méga plaisir à sucer et prendre leurs queues. Mes trous en demandent toujours plus.

Je me branle en même temps qu’ils me baisent; je suis trop excité, et pour ne pas juter avant eux, j’abandonne pour le moment ma queue.

Je me laisse baiser, profiter de leurs queues intensément. Je me cambre au maximum pour m’offrir à leur désir.

Louka fait signe à Franck de venir le remplacer. Mes deux beaux mecs changent de place.

J’ai le plaisir de retrouver la queue de Louka en bouche avec le goût de mon cul.

Franck lui s’apprête à me coller ses vingt centimètres. Le voilà en moi, je la sens bien passer et surtout venir taper directement dans ma prostate.

Whaou quelle sensation…

J’en gémis direct. Louka et lui ne me ménagent pas, ils ont bien vu que j’aime ça et ne bronche pas sous leurs coups de queues.

soleil

Les deux mecs d’à côté viennent de se rapprocher de nous, je vois leurs pieds juste à côté de moi. Visiblement Louka ou Franck leur ont fait signe de venir partager ce moment.

Je sens leurs mains me caresser. L’un d’eux vient à côté de Louka pour se faire pomper par ce dernier pendant qu’il me baise la bouche. L’autre est avec Franck, il me caresse le cul et la queue de Franck qui est en moi. Tout en se branlant.

Je suis au max de l’excitation. Toutes ces queues, ces mains sur et autour de moi m’électrisent.

Je reprends à me branler. J’ai la mouille qui coule de mon gland. Je ne vais pas tenir longtemps ainsi.

Franck me pilonne bien le cul.

Louka la bouche et se délecte de la queue du mec.

Je ne vais pas tarder a juter.

Encore quelques minutes ainsi et j’explose. Je gémis toujours davantage, ce qui encourage les garçons à y aller toujours plus intensément.

Voilà que mon jus monte, je fini de m’astiquer pour le faire sortir. Je le récolte avec mon autre main, avant de venir le déposer sur la queue de Franck. Ce dernier se retire pour que je m’en dépose également sur la rondelle. Avant de revenir en moi. Sa queue luisante de mon jus, il me baise à fond.

Le mec à côté de lui va jouir également. Il se place au-dessus de mon cul pour diriger ses jets de sperme vers ma raie et lubrifier de sa semence la queue de Franck.

Franck ne relâche pas la cadence, et donne des signes de monter de jus en gémissant à son tour. Ayant joui de la queue, je continue de me donner à leur plaisir. Je prends mon pied. Je jouis du cul et de la bouche.

Le mec que Louka pompe va décharger sous peu dans sa bouche. Ce qui déclenche la montée de jus de Louka. Il en prend plein la bouche, le mec à une grosse productivité. Ça lui coule dans la gorge et il y en a qui ressort pour couler sur son menton.

Louka me gicle à présent fond de gorge, il me tient la tête collée contre son pubis pour que je n’en perde pas une goutte. Son jus épais me coule dans la gorge.

Franck qui a jouit continu en tassant son nos jus.

Louka me libère à présent la tête, je me redresse pour lui rouler une pelle et bouffer le jus qui lui coulait sur le menton.

Les deux mecs qui nous avaient rejoints se retirent discrètement pour nous laisser tous les trois et profiter enlacés sur leur serviette du soleil qui offre ses derniers rayons et embrase l’océan….

Enzo Di Sesso

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Histoire précédente

Beau gosse – Jullio Reis

Histoire suivante

Beau gosse – Daniel Rumfelt

Soutenez la Gay Life

Aidez-nous à conserver La Gay life gratuit et à créer du contenu de qualité.