Histoire gay – Promenons nous dans le bois, en espérant que le loup y soit



Nous sommes fin août, un dimanche en fin d’après-midi du côté du bois de Vincennes. Matthieu et moi  avons décidé de nous retrouver là bas pour partir en chasse aux mecs. On a envie d’un plan outdoor, et surtout d’un troisième mec pour baiser avec nous. Je vous le raconte dans cette histoire gay.

Une fois la voiture garée, nous nous enfonçons dans le bois. Nous passons par quelques sentiers étroits bordés d’arbres et taillis, pour arriver dans une partie de sous bois un peu dégagée mais surtout où l’on est sûr de trouver des mecs chauds de la queue.

On tourne un peu dans le coin, on mate, on cherche, on scrute ce qui se passe non loin de nous. J’aperçois un mec plutôt pas mal gaulé, en short, débardeur et casquette. Je fais signe à Matthieu pour qu’il regarde dans la direction où se trouve le mec.

Celui-ci l’aperçoit, me fait signe de la tête que le mec pouvait convenir, et me dit vas y. Je me rapproche dans la direction du mec, suivit de Matthieu un peu en retrait. Matthieu aime bien que je serve « d’appât » et mater ce qui se passe avant de me rejoindre.

Je m’approche du mec en gardant une certaine distance, pour juger sa réaction et voir s’il est réceptif. Le mec m’aperçoit, me mate… Je décide de passer tout proche de lui pour nouer contact. J’arrive à sa hauteur, le regarde bien dans les yeux, le dépasse, me retourne voir s’il me mate toujours, j’avance un peu plus loin près d’un chêne, puis je m’arrête. Le mec vient vers moi.

Une fois arrivé à ma hauteur, le mec s’arrête, me salue et engage la conversation. Il me demande ce que je fais par ici (comme s’il ne s’en doutait pas lol). Je lui réponds de façon direct sans tourner autour du pot : « une queue pour passer du bon temps ».

Le mec bien content de ma réponse, me montre son intérêt en venant glisser sa main sur son paquet et se le tâter. Je confirme le mec est pas mal du tout, un bon mètre quatre vingt, châtain foncé, dessiné sans être bodybuldé, poilu juste ce qu’il faut, yeux marrons dorés. Seule inconnue pour le moment… comment est-il monté?!

Le mec se touche toujours le paquet, je me rapproche de lui et remplace sa main par la mienne, pour lui malaxer le paquet et jauger la taille de sa queue. Tout en le tâtant je lui dit ça a l’air pas mal là dessous. Il en profite pour me toucher le cul d’une main et descendre son short sous sa queue.

Il avait déjà commencé à durcir. Une belle queue visiblement, droite et légèrement courbée vers le haut. Une bonne taille aussi, facilement 19 cm, épaisse et entretenue, aux couilles lisses et bien pendante. De quoi s’accrocher pendant que je vais m’occuper de sa belle queue.

Matthieu qui voit que le mec commence à s’occuper de moi, décide de se rapprocher un peu plus pour mieux apprécier ce qui se passe et assouvir son voyeurisme.

Maintenant il est à quelques mètres de nous, lui aussi se tâte la queue au travers de son short. J’aime qu’il ne soit pas trop loin dans ces moments-là, et qu’il me matte entrain d’entreprendre un mec pour lui. Ca m’excite…

Le mec n’a pas repéré Matthieu, que la situation commence à bien chauffer. La queue du mec déballée est bien raide à présent, je me mets à genoux, passe ma langue sur mes lèvres, pour les humidifier, et les poses sur le gland robuste du mec. Je commence par m’occuper de son gland, lentement, doucement comme on embrasserait quelqu’un. En l’occurrence, je m’imagine en train d’embrasser Matthieu à ce moment précis.

Le mec apprécie ma succion sur son gland, la chaleur de mes lèvres et de ma bouche qui à présent s’enfonce sur sa tige, légèrement veinée. La courbe vers le haut de sa queue est appréciable, pas trop prononcée et donc pas gênante pour pouvoir l’engloutir profond.

Je bosse à présent tout le long de sa queue, jusqu’à la garde. Sa queue a bon goût, je prend plaisir à bien la faire coulisser dans ma bouche. Lui prend plaisir à sentir ma langue qui caresse tout son manche par dessous, des couilles jusqu’au frein. J’accélère la cadence, je lui prends les couilles à pleine main et m’accroche dessus.

Le mec vient me saisir la tête à deux mains et entreprend de me limer la gueule. C’est bon de se sentir utiliser… Il y va bien à fond . Sa queue tape au fond, je lâche une main de ses couilles pour la poser sur son cul et me tenir pour éviter de basculer en arrière et amortir ses coups de reins.

Matthieu de son côté a sorti sa queue et s’astique en nous matant. Il a la queue bien tendue, je le vois du coin de l’oeil qui prend du plaisir à me voir en train de pomper ce mec.

Toujours à genoux, j’encaisse les coups de queue. Je suis bien excité, je baisse aussi mon short sous lequel je ne porte rien, comme bien souvent l’été. Je l’arrête juste sous mon cul et sort ma queue pour me branler.

J’ai envie de prendre du poppers mais c’est Matthieu qui l’a dans sa poche. Et qui s’en sert à présent. J’arrive à me dégager un instant de la queue du mec et lui demande s’il a du poppers. Par chance il en a et me le colle sous le nez pour me gazer tout en ayant sa queue en bouche. Lui aussi se gaze à son tour. Puis, il recommence à me baiser la bouche.

C’est chaud, intense, chacun prend son pied. Ça tourne autour de nous dans le bois, des mecs autres que Matthieu doivent en profiter pour mater. C’est d’autant plus excitant de se sentir mater par des mecs inconnus…

Je fais signe à Matthieu avec la main que j’ai sur le cul du mec pour qu’il se rapproche et nous rejoigne.
Matthieu approche donc la queue à la main en train de se branler et mater. Il est à présent à notre hauteur, le mec le voit mais ne dit rien et le laisse faire. Ouf, il n’est visiblement pas contre un troisième.

Matthieu se place à côté du mec, et me tend sa queue. Je lâche le mec pour m’occuper de Matthieu; le mec vient prendre d’une main la queue de Matthieu pour me la mettre en bouche, pendant que je le branle pour qu’il reste dur et excité.

Matthieu a une queue parfaite, longue, épaisse, droite, une belle paire de couilles que j’empoigne pour tirer dessus et lui donner la cadence pour me baiser la bouche. De l’autre je branle toujours le mec, qui lui m’appuie sur la tête pour bien m’enfoncer sur la queue de Matthieu.

Leurs deux queues sont tendues, j’ai envie de les sucer en même temps.
Je tire le mec par la queue vers moi, saisie la queue de Matthieu et vient les unir dans ma bouche. Elles se frottent, je coulisse ma bouche dessus. Malgré leurs tailles conséquentes j’arrive à pomper ces deux mâles, qui se caressent le cul pendant que je bosse sur eux.

Je me relève pour venir choper leur bouche avec le goût de leurs queues sur mes lèvres. On se roule des pelles à trois. Nos langues se mélangent.

Puis je me glisse, contre le mec pour lui coller mon cul contre sa queue, pour lui faire comprendre que j’ai envie de me faire mettre. Et je me penche sur la queue de Matthieu pour reprendre la pompe de sa grosse queue.

Je me retrouve entre les deux, le cul tendu en arrière, prêt à me faire baiser, et la bouche occupée par la queue de Matthieu. Matthieu me gaze pendant que le mec me bouffe la rondelle pour me préparer à accueillir sa bite. Hummm, c’est bon de sentir cette langue sur mon trou, me fouiller la rondelle, bien l’humidifier de sa salive.

Matthieu regarde cela avec délectation. Le mec commence à présenter sa queue et Matthieu me tient à présent la tête à deux mains pour me baiser la bouche comme le mec s’apprête à me baiser la rondelle.

Il me pénètre, vient lentement jusqu’au fond de moi, me claque la fesse et entame des vas et viens intenses.
Matthieu et lui s’en donnent à cœur joie et me font bien sentir leurs queues et leurs fougues.

Je m’abandonne totalement à eux, à leurs envies, à leurs plaisirs. Deux bons mâles dominateurs et hyper sexuels.

Autour de nous ca s’agite aussi, des mecs sont en attente, matent, et se branlent. Ça nous excite tous les trois de se faire mater. Les mecs se rapprochent peu à peu. Et nous entourent. Queues à la main, raides… Je sent leurs excitations, leurs yeux se poser sur nous, ils aimeraient bien participer aussi…

Il y en a un qui est prêt à juter, Matthieu lui fait signe de s’approcher pour me juter dessus. Le mec s’approche, se branle à côté de moi et vient juter son foutre sur mon épaule et visage.

Le mec qui me baise par derrière, sort sa queue de mon trou et vient près de Matthieu pour se faire pomper. Matthieu lui vient prendre la place du mec. Il me colle sa queue d’un coup sec et puissant. J’en gémi…

Le mec lui me baise à présent la bouche, et fait à son tour signe à un mec pour venir avec lui se faire pomper. Une seconde queue en bouche, j’encaisse les queues. Je bave sur eux, sur leurs couilles. Je me sens chienne. Le premier mec me gaze, et fait tourner le poppers.

C’est chaud, c’est hard, c’est sexe. Matthieu me claque le cul régulièrement, les mecs viennent tours à tours se vider sur moi. J’ai du foutre partout, ça me coule dessus.

Les deux mecs dont je m’occupe en bouche et mains ne vont pas tarder à jouir. Matthieu y va de plus en plus fort. Ça queue est hyper tendue. Son gland me tape pile dans la prostate, je gueule à chaque coup de queue. Je joui du cul à chaque coup.

Le mec qui avait rejoint le premier mec pour se faire pomper, lâche son jus dans ma bouche, continue de me baiser la bouche et donne sa place au premier mec. Lui aussi vient rajouter sa dose de jus. C’est bon, ça coule, ça me remplit la bouche et me coule dans la gorge. Je continue de les sucer et de nettoyer leurs queues.

Matthieu ne tient plus, il me cramponne les hanches, me bourrine le trou encore un peu pendant qu’un dernier mec se place à côté de lui pour me juter sur le cul et la rondelle. Je sent son jus couler sur moi, Matthieu vient à son tour me juter sur la rondelle et prendre son jus avec sa queue pour me le mettre en moi. Je suis en sueur et recouvert de jus. Matthieu finit par se retirer et me faire goûter son jus en me faisant à son tour nettoyer sa queue.

Les mecs quittent petit à petit le lieu, Matthieu, le mec et moi restons tous les trois le temps de se remettre de nos émotions. Puis chacun part dans des directions différentes.

Matthieu et moi-même reprenons notre marche et rejoignons la voiture. Bien content de notre après midi. Nous regagnons notre appart pour une soirée de repos.

Une histoire gay de Di Sesso Enzo

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent

Madonna - Drowned World / Substitute For Love

Article suivant
different vegetables in pile at street market

Des conseils pour bien manger sans se restreindre


Vous aimerez aussi
Lire la suite

La masturbation entre mecs est tendance

Parmi les découvertes de l’adolescence qui forgent un homme, il y a l’étape de la masturbation entre copains devant un film porno après le lycée.
Lire la suite

Ciné gay – Souvenir

L'histoire d'un étudiant confiant dans son journal les différentes histoires d'amour qu'il a vécu.
Total
0
Share