Conor est un beau jeune mec américain tombé amoureux de la France lors d’une visite avec ses parents il y a quelques années. Il avait toujours décidé de revenir, et c’est chose faite depuis plus de deux ans maintenant.. Il est venu s’inscrire en fac pour poursuivre ses études et draguer les minets français qu’il adore.. et qui le lui rendent bien!!

Beau mec, beau corps au petit cul accueillant avec une bite droite et fière, circoncise, il a su conquérir toutes sortes de garçons.

Il entretient sa forme au moins 2 fois par semaine en allant courir dans le petit bois près de chez lui.. eh oui, fils de Texan, pleins aux as, il a un petit logement perso non loin de la fac.. ce qui lui permet de recevoir qui il veut!

Il se prépare pour aller courir par ce beau temps, il enfile son short, un tee-shirt, ses TN et repense qu’il faut qu’il rentre pas trop tard car son chéri vient passer la soirée avec lui.

Son chéri c’est Malik.

Il part en trottinant pour rejoindre la forêt, aussitôt qu’il commence à courir son esprit est accaparé par Malik. Malik qu’il aime, il aime son corps chaud, sa gentillesse, ses caresses, ses baisers langoureux et la manière qu’il a de le baiser.

Arrivé à la forêt il suit le sentier et s’enfonce dans les bois en se souvenant de sa première rencontre avec Malik a une soirée étudiante.

Il dansait tranquillement quand il a senti que quelqu’un le regardait, vous savez ce 6ème sens. Il a regardé aux alentours et a remarqué ce jeune mec qui le fixait, le détaillant de haut en bas, accoudé au bar. Amusé, Conor s’est rapproché tout en dansant pour l’observer lui aussi, tout de suite il a été subjugué par le mec, des belles lèvres surmontées d’une petite moustache fine, et d’un petit bouc au menton.

Souriant d’un sourire narquois qui le regardait, Conor a joué sa salope en se déhanchant devant lui, montrant bien ses petites fesses fermes enfermées dans son jeans serré… Le mec était en jogging et sans aucune honte se caressait l’entre jambe laissant voir la forme, assez généreuse de son sexe, toujours en le fixant.

Il lui a fait un petit signe de la main de s’approcher, Conor n’a pas attendu une deuxième invitation et s’approché du beau mec qui souriait. Lorsqu’il a été assez près de lui, le mec l’a pris par la taille et l’a collé à lui, sa joue contre la sienne et lui murmurant à l’oreille :

– tu veux être ma salope ? tu me fais bien bander!

Conor l’a regardé en souriant, le mec lui plaisait et naturellement il a dit oui. Le mec l’a pris par la main et l’a entraîné dehors, où sitôt que personne n’a été en vue, l’a pris dans ses bras et ses belles lèvres sont venues se poser sur les siennes, les épousant à la perfection, ses petites moustaches le chatouillaient et les deux langues sont entrées en action en même temps, se touchant, se caressant, s’enroulant..

Conor sentait sa bite monter dans son jean, le baiser dans l’ombre d’un arbre s’est éternisé, les mains du mec le caressaient de partout lui enflammant le corps. Il l’a ensuite repris par la main et l’a emmené chez lui, dans sa petite chambre d’étudiant.

Les baisers ont repris, le mec déshabillant Conor au fur et à mesure jusqu’à ce qu’il se retrouve nu dans ses bras, lui toujours habillé. Il a couvert son torse de baisers, mordillé ses tétons sensibles, il a gémi, sa bouche est descendu sur son ventre.

Il s’est agenouillé, a pris ses couilles d’une main, a caressé sa longue bite de l’autre, l’a sucé brièvement, l’a retourné, appuyé sur son dos, Conor s’est bien penché en avant, il a écarté ses jambes, le mec lui a écarté les fesses et c’est sa langue qui est venu chercher son petit trou. Une langue chaude et humide qui forçait et humidifiait son anus sous les gémissements de plus en plus forts de Conor, puis la langue a été remplacé par les doigts qui l’ont foré longuement et profondément.

Le mec s’est relevé, Conor a vu son jean tomber à ses pieds, suivi du caleçon et la queue s’est posée sur son anus.. et la première sodomie fut une extase pour Conor. Malik a forcé lentement l’anus qui s’est ouvert docilement, glissant lentement en Conor qui poussait pour bien ouvrir ses fesses et la queue a glissé en lui s’enfonçant dans ses entrailles.

Il sentait le gland de Malik frotter son intérieur, le chauffer. Malik l’a fait mettre à quatre pattes sur son lit et a collé son torse sur son dos en donnant des petits coups de fesses amples, il l’a baisé lentement, chaque enfoncement de sa queue dans son cul était un ravissement pour Conor.

Cette grosse queue ne lui donnait que du plaisir, aucune douleur, la baise a duré longtemps, très longtemps. Malik lui mordait la nuque quand il entrait sa queue au fond de lui et Conor se donnait, la queue le prenait.

Les cadences se sont accentuées, mais pas en mode bourrin, de la baise tendre et profonde et quand Conor a senti la queue de Malik se raidir en lui, la morsure sur sa nuque fut plus intense. Une première explosion de sperme chaud est venue inonder son intérieur, suivie de nombreuses autres qui semblaient tout aussi importante pour Conor. Les dents se sont retirées de sa nuque, ses lèvres se sont approchées de son oreille.

– maintenant, vraiment, tu es à moi..

Malik s’est retiré de lui doucement, l’a retourné sur le lit, s’est penché sur sa queue, qu’il a embouché, et l’a sucé longuement en tirant sur ses couilles, s’arrêtant quand il sentait la queue de Conor tressauter dans sa bouche. Il a enfin arrêté le supplice et l’a laissé jouir dans sa bouche, avalant tout le bon sperme de son amant, pour la première fois.

Conor courait toujours dans le sentier de la forêt, il avait chaud, transpirait en constatant que sa queue était bien en forme avec tout ce qu’il vient de se rappeler. Il boit un coup de flotte à sa gourde, fait quelques pas en marchant, regarde sa montre. Il a encore le temps, le temps d’aller un peu plus loin et de revenir à temps. Puis, il repart en pensant encore à sa première nuit avec Malik.

Malik était venu s’allonger près de lui, l’a pris dans ses bras, enroulant ses jambes avec les siennes, leurs bites collées l’une à l’autre, les lèvres se faisant des bisous tendres.

– tu t’appelles comment demanda Malik et tu viens d’où avec ton accent ?

Cela avait fait rire Conor, qui lui a expliqué qu’il était américain du Texas et qu’il était venu faire ses études en France puis Malik s’était présenté suite à la demande de Conor.

– et toi ? tu es arabe non ?
– moi c’est Malik dit l’intéressé d’un air grave et sérieux, français pour la tendresse, italien pour l’amour et marocain pour la baise..

Cela avait fait beaucoup rire Conor qui l’avait embrassé de plus belle, essayant de prendre les rennes sur Malik.

– alors comme ça je t’appartiens, dit Conor avec son beau sourire
– oui tu es à moi dit Malik très sérieusement, tu me plais vraiment et j’ai envie qu’on se voit régulièrement. Ton petit cul m’a enchanté, ta bouche m’a ravie et je n’ai pas fini de goûter à tout!!

Conor se souvient s’être blotti contre lui, le serrant dans ses bras, descendant sur sa poitrine il est venu faire connaissance avec cette bite qui l’avait si bien comblé et il n’a pas été déçu d’abord à la vue, cette grosse bite semi bandante qui reposait sur le ventre de Malik était énorme, longue, circoncise comme la sienne.

Conor a posé sa tête sur le ventre de Malik, ses lèvres un peu en retrait de son gland, et d’une main a caressé la bite, l’a flattait gentiment et au fur et à mesure de ses caresses manuelles, Conor voyait la queue grossir et s’allonger jusqu’à ce que le gland bute sur ses lèvres qu’il a ouvert et sa langue est venue le caresser, la lécher, la faisant durcir et s’allonger encore, pénétrant dans sa bouche.

Alors Conor s’est rapproché encore et a avalé toute la bite posant ses lèvres dans les poils pubiens, il sentait le gland caresser la luette, ses lèvres épousaient bien la tige et il s’est mis à le sucer lentement et chaque fois bien au fond de sa gorge, lentement comme quand cette queue le pénétrait.

Son goût était agréable, la mouille s’écoulait lentement, les couilles étaient fermes. Quel beau cadeau que j’ai ce soir pensa Conor en accélérant sa pipe, mais Malik ne voulait pas jouir dans sa bouche, il s’est retiré, l’a enjambé, lui a redressé le cul et sa queue s’est retrouvée dans son petit cul à le pilonner lentement et très profond à chaque fois, arrachant encore et encore des gémissements à Conor.

Sa queue s’était redressée et collée à son ventre, Malik était venu s’en saisir et le branlait lentement en cadence de ses coups de reins.

Conor n’avait qu’à se caler, ouvrir son cul et se laisser faire. Une main sur sa bite, une bite dans son cul et l’autre main qui le caressait, Conor s’ouvrait pour se donner à son amant qui se vida en lui encore une fois mais à la première giclée Conor se vida également sur le lit, serrant la queue de Malik entre ses fesses.

Ce simple geste fit crier Malik qui juta encore et encore puis ils se sont écroulés sur le lit, la queue de Malik toujours dans le cul de Conor.

Conor était pris dans sa rêverie, il buta sur une racine et s’écroula par terre, sur le chemin forestier. Les souvenirs s’envolent et une douleur dans la jambe, la hanche le fait crier, les genoux sont écornés, il est assis au milieu du chemin, se masse la cuisse, la hanche, regarde autour de lui…

– merde dit-il j’ai presque traversé toute la forêt, il aperçoit alors des petits pavillons au loin.

Man Splashing In Beautiful Tropical Sea

Il va pour se relever mais la douleur dans la hanche l’en empêche, il décide d’attendre un peu pour reprendre ses esprits tranquillement.

Il essaie une deuxième fois mais la douleur est encore là, quand il entend quelqu’un courir dans le chemin et il voit arriver vers lui un autre jogger, une casquette sur la tête, en short, torse nu, des cuisses musclées et malgré lui il regarde l’entre jambe et constate qu’il est bien rempli.
Le mec s’arrête à côté de lui.

– salut! il t’arrive quoi ? demande le mec
Et Conor lui raconte sa chute et son mal à la hanche..
– je vais t’aider à te relever

Il se penche sur Conor, prend son bras, lui met autour de ses épaules, met sa main autour de sa taille et le relève sans problème. Les deux corps sont collés l’un à l’autre.

Conor constate que c’est un jeune mec, peut être un peu plus âgé que lui, pas rasé, il sent la sueur, le mâle. Sa main sur sa taille est ferme, Conor apprécie et se sent tout chose dans ces bras viril.

– je vais te lâcher dit le mec essaie de t’appuyer sur la jambe qui te fait mal..
Le mec le retient car Conor allait chuter de nouveau.
– bon écoute, dit le mec je m’appelle Carlos, je suis étudiant brésilien en médecin de 4ème année, j’habite pas loin, tu vois dans les pavillons au loin, alors je vais t’emmener chez moi et tu seras mon premier patient, je vais te soigner beau gosse! Tu t’appelles comment ?

Conor s’est présenté et Carlos l’a repris par la taille, lui par le cou et ils sont allés, clopin-clopant chez lui.
Carlos l’a fait asseoir et a commencé à jouer au docteur, l’a tripoté tout le long de la jambe, sa hanche, sa main était chaude et caressante et cela commençait à faire de l’effet à Conor, en plus pensa-t-il il m’a traité de beau gosse tout à l’heure. Quand il parlait, Carlos avait toujours le sourire aux lèvres, qu’il avait belles ma fois..

Il l’a fait marcher dans la pièce, rien n’était cassé a dit Carlos mais il ne pouvait pas rentrer chez lui à pied, alors il se proposait de le ramener avec sa voiture, ce que Conor accepta.

Avant cela, Carlos a voulu le frotter avec une pommade, il l’a fait allonger sur le canapé, a mis de la pommade dans ses mains et lui a massé la jambe, l’entourant bien de ses deux mains. Les doigts venant juste à la lisière du short touchant presque sa queue qui prenait de plus en plus de place dans son boxer. Carlos faisait mine de ne rien voir et le massait.

– Il faudrait que tu enlèves ton short pour que j’ai bien accès à ta hanche dit Carlos

Conor obéi en rougissant légèrement car maintenant on voit bien la forme de sa queue qui bande dans le boxer.

Carlos le fit mettre debout, s’appuyer de ses deux mains sur le dossier d’une chaise, baisse le boxer d’un coup sec, sur le côté, laissant sa queue prisonnière et lui masse la hanche, prenant son temps, car Carlos aussi savoure la peau douce de son premier patient, sa chaleur est contagieuse et il sent aussi sa queue qui prend de l’ampleur. Surtout qu’il a juste devant les yeux celle de Conor qui semble en pleine forme.

Alors il continue de masser la hanche, le plus largement possible, si bien qu’une de ses mains vient frotter une fesse qui durcit, l’autre main va jusqu’aux poils pubiens et la respiration de Conor s’accélère. Carlos voit qu’il a fermé les yeux, alors il le tourne vers lui, baisse son boxer libérant la belle queue qui lui saute devant le nez, il entend Conor soupirer et sans attendre Carlos avale cette belle queue circoncise, l’entourant de ses lèvres, jouant avec sa langue dessus jusqu’à ce que ses lèvres touchent les poils pubiens de Conor qui a mis sa main sur la tête de Carlos et fait des mouvements du bassin, baisant ainsi la bouche de son médecin qui se laisse faire… ravi!

Carlos se saisit de ses couilles, les pétri, les malaxe d’une main, suçant cette belle queue qui mouille dans sa bouche en accélérant le mouvement il reçoit, dans un soupir de contentement, plusieurs giclées de bon sperme qu’il avale méthodiquement et ressort la queue de Conor en la tenant bien serrée entre ses lèvres pour enlever toute trace.

– en tout cas le coup de reins fonctionne et l’appareil génital aussi dit Carlos en se relevant et prenant Conor dans ses bras.

Conor vient frotter ses joues imberbes sur celles très mal rasées de Carlos, les bouches se joignent, les langues se rencontrent et le baiser est chaud bouillant, et Conor sent la grosse queue de Carlos bien à l’étroit dans son short. Il s’assoit sur le bord du divan, baisse le short, descend le caleçon de Carlos et quand la queue énorme tombe devant son nez, il reste pantois. Elle est plus grosse mais moins longue que celle de Malik pense Conor et sans façon l’embouche entre ses lèvres.

La main de Carlos lui caresse les cheveux, son pouce vient se glisser sur ses lèvres et entre dans sa bouche à côté de sa queue. Conor s’applique à tout bien sucer, il fait des va et viens dessus, la mouille est abondante. Puis Carlos le relève, le retourne et le fait mettre à genoux sur le divan. Conor écarte bien ses jambes, des doigts le fouillent, trouvent son anus, un doigt entre sans ménagement et fouille son intérieur en tournant, puis deux doigts, puis trois.

Conor tend son cul au maximum pour se faire ouvrir, les doigts se retirent pour être vite remplacés par le gland de Carlos qui le dirige vers le trou, prend Conor aux hanches et s’enfonce en lui d’une seule traite.

Sa grosse queue l’ouvre encore davantage et Conor ne peut s’empêcher de crier sous l’assaut. Une main vient le bâillonner et les coups de reins se font de plus en plus puissants, son pubis claquant sur ses petites fesses. Conor sent bien la grosse queue coulisser en lui mais en force et pas en douceur comme Malik. Conor subi et donne son cul comme la salope qu’il est.

Le futur docteur en profite et encule son premier patient comme si sa vie en dépendait. Ce petit cul est bien accueillant et sait recevoir comme il reçoit toute la dose de sperme en de nombreuses giclées chaudes et épaisses.

Carlos s’écroule sur le dos de Conor..
– ta hanche a tenu le coup dit-il en riant..

Il se retire de Conor, essuie sa queue sur ses fesses.

– si on allait prendre une douche dit Carlos et après je te ramène chez toi.

La douche a été la bienvenue, Carlos s’est fait encore sucer par Conor et lui a donné sa semence et il a sucé aussi Conor qui ne s’est pas gêné pour se déverser au fond de sa gorge.

Même mal rasé Conor aimait bien sentir la joue de Carlos contre la sienne, c’est quand même un sacré beau mec le futur médecin.

Puis Carlos a pris sa voiture et l’a raccompagné à son domicile, où devant l’immeuble attendait Malik qui voit arriver son amant en voiture avec un mec qu’il ne connait pas, qui l‘aide à descendre de voiture qui le soutien pour marcher. Son mec est en short bien bandant comme ça. Malik s’approche, intrigué, les yeux durs fixent le futur docteur, vient prendre Conor pour l’aider à marcher et sent que Conor vient de prendre une douche, il sent le frais, le propre alors qu’il vient de faire son footing. Ses yeux jettent alors des éclairs à Carlos.

– tu viens dit Conor à Carlos, la moindre des choses c’est que tu viennes boire un verre avec nous !
Carlos suit le couple lentement, les yeux de Malik sont durs quand ils le regardent.
Ils entrent dans l’immeuble…

A suivre…

Par Fabrice
Tumblr: histoiresdeq

Que pensez-vous de cet article ?

0
Génial
0
Super
0
J'aime bien
0
Pas certain
0
Bof !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.