histoire gay,russe
beau gosse russe
/

Histoire gay – Le correspondant russe

C'est la première fois que je caresse une bite, c’est la première fois que je suce une queue…

13 mins de lecture
593 vues

Je ne vous ai jamais raconté cette belle histoire. Cela se passe il y a… quelques années, j’étais en classe de 3ème, et le collège-lycée où j’allais était en relation avec le même genre à Moscou. Cette année-là on nous a demandé si l’on voulait correspondre avec des élèves de notre âge qui désiraient apprendre ou perfectionner leur français.

Il n’était pas question d’écrire et de parler en russe mais de correspondre en français… j’aurais bien été en peine de parler le russe… c’est ainsi que j’ai reçu les noms et adresse d’un certain Igor qui avait le même âge que moi. Il faut dire que j’étais très excité de “parler” avec quelqu’un de l’autre bout du monde, Moscou était très loin pour moi…

On a commencé une correspondance banale d’ado… Il m’a raconté sa vie, celle de ses frères et sœurs, de ses parents… il écrivait très bien le français et il n’y avait pratiquement pas de faute… je m’escrimais à lui raconter mon quotidien, de ma famille et de ce qui se passait en France.

Puis tout naturellement on s’est échangé nos photos de profil… je ne sais pas à quoi je m’attendais vraiment… mais lorsque j’ai reçu sa photo, j’ai eu un coup au coeur… il était… beau, très beau, un visage fin… je ne pus m’empêcher de lui en faire compliments qu’il me renvoyait en ayant vu ma photo…

Ma sexualité à cette époque était assez réduite et se basait uniquement sur la masturbation… je m’étais déjà branlé avec un pote de la classe.. mais sans plus… alors devant la photo d’Igor je ne peux vous dire combien de branlettes ont été effectuées…

Puis l’année suivante, il était question que les élèves du lycée de Moscou viennent en France et soient hébergés dans les familles françaises. J’ai fait immédiatement le siège de mes parents pour qu’Igor soit reçu à la maison. A cette époque je logeais sous les combles de la maison, ils avaient été réaménagés en une seule pièce… ma chambre!

Ma mère objectait qu’il n’y avait qu’un lit et qu’une seule pièce… alors je proposais d’installer un paravent au milieu de la pièce et de prendre le lit qui ne servait à rien chez les grands-parents pour l’installer… comme ça on pourrait être ensemble et parler… A force de discussions j’arrivais à mes fins… et mes parents en fait, voulaient me faire plaisir et était content de recevoir un étranger… ma mère allait pouvoir avoir des compliments sur sa cuisine.

Le jour fatidique est arrivé.. Les russes étaient arrivés en avion à Paris et en car jusqu’au lycée… j’ai tout de suite reconnu Igor parmi ses camarades…il était encore plus beau au naturel… lui également et est venu directement me voir… il s’est mis à parler comme si on se connaissait depuis toujours… c’est vrai qu’on avait échangé pas mal de choses depuis un an… au premier coup d’œil on s’est bien entendu.

histoire gay,russe

Puis mon père est arrivé, il a fallu remplir des papiers pour recevoir Igor… tout s’est bien passé et mon père nous a ramené en voiture à la maison… Igor était curieux de tout, toujours une question sur les lèvres… mon père a fini par lui-dire en souriant:

– tu es là pour un mois… tu vas avoir le temps de tout découvrir.

Ma mère était toute souriante et contente de recevoir ce jeune garçon, elle a tenu à venir installer Igor en lui précisant bien qu’on était dans la même chambre mais qu’un paravent nous séparait.

– chez moi à Moscou je dors avec mes deux frères et il n’y a pas de paravent, j’ai l’habitude.

– vous ferez comme vous voudrez les garçons, je vais préparer le dîner.

Igor s’est installé, je lui avais réservé un placard. Je lui ai montré la salle de bains, WC et lui disant que ma mère insistait surtout pour nettoyer son linge qu’il ne fallait pas qu’il se gêne… On a parlé, parlé, parlé… on avait tant de choses à se dire… on a dîner, un peu surpris par nos coutumes, mais il avait l’air de s’habituer… ce qu’il fera à merveilles par la suite.

Nous avons dormi tous les deux, chacun dans notre lit, on s’est endormi en parlant… je ne l’avais pas vu enfiler son pyjama… Le matin il allait prendre sa douche et s’habiller dans la salle de bains.

On allait en cours, il assistait à nos cours, on se promenait ensemble. Bref tout le temps tous les deux… Deux ou trois jours après son arrivée, on se baladait dans la belle campagne de Sologne… à ce moment j’ai aperçu un cerf avec tous ses grands bois au coin d’une allée de forêt…

Je me suis arrêté, saisi la main d’Igor dans la mienne et sans rien dire lui montrait le cerf, il ne fallait pas bouger. On est resté là au moins dix minutes à regarder cette belle bête, Igor me tenait toujours la main et la serrait dans la sienne. J’étais heureux,  puis le cerf est parti et on a continué notre balade et Igor ne m’avait pas lâché la main. On ne disait plus rien, puis il s’est mis à parler.

– je ne t’ai pas dit, mais à Moscou je pose pour des photographes… je sers de modèle et cela me rapporte un peu d’argent…

– c’est vrai que la photo que tu m’as envoyé est très belle, je comprends mieux maintenant.. mais le modèle est très beau aussi

– tu n’as pas vu les autres, j’en ai plein.

– tu les as avec toi ?

– oui je t’en ai amené, on les regardera ce soir… tu sais elles sont un peu osées.

– tu es nu ?

– oui mais pas complètement, par exemple on ne voit pas mon sexe, seulement mes fesses dit-il en riant

On continue à se promener, il a repris ma main et la tient fermement

– je voudrais te dire autre chose aussi dit-il en s’arrêtant

– oui quoi ?

– c’est délicat, je ne voudrais pas gâcher notre amitié

– je t’écoute dis-je avec douceur et en serrant sa main

– en faisant des photos, je me suis souvent fait caresser par les photographes, ils voulaient me baiser mais je n’ai jamais voulu… je préfère les garçons de mon âge.

Je restais interdit devant ses confidences…

– je crois que moi aussi je préfère les garçons tu sais

Je sens ma main enserrer dans la sienne, il se pose devant moi, se rapproche

– je vais te montrer le baiser russe et toi tu me montres le baiser français, tu sais celui que l’on appelle le “french kiss”

histoire gay,russe

Il me prend la tête dans ses mains et pose ses lèvres sur les miennes… et se retire.

– tes lèvres sont douces, dit-il, à toi montre moi.

Je le prends dans mes bras, lui fait un bisou sur la joue, rapprochant mes lèvres des siennes, les effleure, les pose sur les siennes, pointe ma langue, force ses lèvres qui s’ouvrent et vient toucher la sienne, il soupire fort, son corps se rapproche du mien et sa langue me rentre dans la bouche… On reprend notre souffle.

– je savais que c’était mieux que le baiser russe… ça te dit si l’on s’entraîne ce soir ?…

– avec plaisir et je lui fais un bisou russe…

On est rentré en rigolant, ma mère voulait savoir pourquoi on était de si bonne humeur, c’est Igor qui lui a raconté notre rencontre avec le cerf…

On avait hâte de se retrouver dans la chambre… il n’arrêtait pas de me regarder, souriait et me faisait des clins d’oeil…

A peine arrivé dans la chambre il me bouscule sur mon lit et vient se coller à moi bouche contre bouche..

– je vais te montrer que je suis un bon élève et que tu es un bon professeur

Et sa langue vient se faufiler entre mes lèvres… rencontre la mienne et joue avec… ses lèvres sont chaudes.. sa langue agile , douce.. il me lèche les lèvres, le nez, les sourcils, revient aux lèvres, mon menton, mes mains le serrent contre moi, je caresse son corps par-dessus sa chemise… on est resté comme ça un moment à s’user les lèvres et la langue…

Il ondulait du bassin contre le mien et je sentais mon sexe durcir et s’allonger… il est arrivé à retirer mon tee shirt… il a passé sa main sur mon torse, me caressant, tripotant mes tétons, les faisant durcir… cela m’excitait beaucoup et je me laissais faire… sa main est descendu sur mon pantalon, a caressé mon sexe, ses doigts faisaient le tour…

– c’est moi qui t’excite comme ça… ?

– oui, apprends moi tout ce que tu sais…

Il défait ma ceinture, dégrafe mon pantalon, baisse la fermeture éclair, tout en embrassant et léchant mes tétons, je sens sa main passer dans mon slip et se saisir de ma queue qui bande dur… je vois sa tête descendre sur mon ventre.. je ne vois plus que ses cheveux, il a sorti ma queue, la branle doucement en la décalottant bien et cela devient chaud, humide…

Je crois qu’il est entrain de me sucer.. une sensation de bonheur m’envahit.. c’est sa langue qu’il passe tout le long qui me fait des frissons, ses lèvres sur mon gland me font bander et raidir encore plus.. je sens que mon jus va venir s’il continue comme ça.

– Igor je vais juter si tu continues comme ça…

Je croyais qu’il allait arrêter, mais il continue de plus belle et ce qui devait arriver… ma jute est arrivée directement dans sa bouche… il avait les lèvres sur mon pubis et ma queue était complètement bloquée dans sa bouche, il reçut tout mon jus sans rechigner et a tout avalé… j’en revenais pas…

histoire gay,russe

Il revient vers ma tête, me fait un bisous

– ton sexe est très bon, j’ai beaucoup aimé ton jus, dit-il en me serrant contre lui

– mon sexe on appelle ça une bite, une queue.. et mon jus c’est du sperme.. t’apprends pas ça en français dis-je en rigolant

Je me rends compte qu’il est toujours habillé, et moi juste mon pantalon baissé..

– je voudrais te voir nu dis-je

– tu vas être surpris, dit-il

– j’ai un petit sexe.. euh une petite bite

– fait voir

Il quitte son pantalon, son slip, sa chemise et se retrouve nu devant moi.. c’est pas son sexe que je regarde en premier… mais tous les tatouages qu’il a sur le corps…

– tu es magnifique

– merci

Il se lève et tourne devant moi, il a des petites fesses magnifiques, fermes, bien serrées.. et c’est vrai qu’il a un petit sexe, enfin par rapport au mien.. mais il est beau.. je finis de me déshabiller et nous sommes nus face à face…

Je le prends dans mes bras et lui fait un “french kiss” comme il aime ça, je passe une jambe entre les siennes et je sens sa queue dressée se coller à mon aine… je le pousse sur mon lit… et fonce sur sa queue.. c’est vrai qu’elle est plus petite que la mienne.. mais je suis si heureux d’en voir une de près… que la taille m’importe peu et je lui fais la même chose qu’il m’a fait…

C’est la première fois que je caresse une bite, c’est la première fois que je suce une queue… mais cela me fait envie et je m’en prive pas… j’avale, je suce, je lèche, je caresse ses couilles… il gémit doucement et je sens sa main me tenir la tête au même moment ou un flot de sperme m’envahit la bouche. Je suis surpris et en recrache une bonne partie sur son ventre et pubis… mais le peu qui me reste dans la bouche je l’avale et je trouve cela bon…

– il faut tout nettoyer dit-il en relevant la tête..

Alors je m’applique à bien nettoyer tout avec ma langue et mes lèvres… quand il ne reste plus rien, il m’attire à lui, ses jambes viennent s’enrouler autour de moi.. on se glisse entre les draps.. toujours enlacés on s’endort…

J’ai été réveillé le matin par sa bouche… il prenait son petit déjeuner, je lui en ai fait autant… On a pris notre douche ensemble. J’ai pu admirer tous ses tatouages…. mais ce qui m’attirait le plus et j’en avais pas encore conscience c’était son petit cul…

Tous les soirs c’était la même récréation… mais quelques jours après, alors que nous étions dans son lit… on changeait de lit…

– je voudrais que tu mettes ta bite dans mon cul

– j’ai jamais fait ça et toi ?

– on a voulu me le faire souvent mais je n’ai jamais accepté.. et je n’arrive pas à trouver un garçon de mon âge pour faire ça.. Tu sais dans mon pays être gay c’est très mal vu.. Tu peux aller en prison ou être interné dans un hôpital… alors je voudrais que se soit toi… tu veux bien ?

histoire gay,russe

– oui je veux bien mais toi tu me le feras aussi ?

– si tu veux je te le ferai.

– alors on fait comment ?

On avait pas trop le mode d’emploi et se fut laborieux…il avait mal, son cul ne s’ouvrait pas… et pourtant j’avais envie.

– tu vas bien mouiller mon cul avec ta langue, me dit il

Et il se met à quatre pattes par terre, le cul bien redressé, je viens derrière lui, j’observe ses belles fesses, dans cette position qui s’ouvre largement et laisse apparaître son petit trou.. je crache dessus, je me penche et pose ma langue sur son trou plein de salive et je lèche, lèche… j’écarte bien ses fesses et son petit trou s’ouvre…

– mets un doigt

J’obéis, et mon doigt rentre dans son petit trou, j’arrive même à en mettre deux.. je n’ose pas aller plus loin.. mais son trou est bien ouvert..

– vas y mets ta bite

Je pose mon gland sur le trou ouvert et je veux rentrer d’un seul coup

– doucement, vas doucement dit Igor

Je crois avoir inventé la façon d’enculer un mec, je suis le roi de l’enculage, heureux d’avoir ma queue qui rentre dans le petit cul d’un mec que j’adore…et tout vient naturellement, je le saisi par les hanches et je fais de vas et viens de plus en plus vite… et je lâche tout mon jus dans son cul bien chaud… et je m’écroule sur son dos…

Je sens ma queue sortir toute seule de son fourreau… on tombe sur le sol et il vient m’embrasser tendrement..

– je suis heureux d’avoir fait ça avec toi pour la première fois

– et moi je suis content d’avoir été ton premier… et moi tu me le fais ?

– je te le ferais demain, je suis crevé.. mais fais moi sortir mon jus, demande-t-il, branle moi bien

J’ai obéi et l’ai fait jouir.. et nettoyé tout ce qui traînait… et on s’est couché et endormi dans les bras l’un de l’autre…

Toutes nos soirées ont bien été occupées… il a joui dans mes fesses, mais il n’avait pas l’air d’aimer faire ça… et bien que sa queue ne soit pas importante, je sais maintenant que j’avais été mal préparé… mais j’aimais son corps, sa queue et son cul et lui aimait se faire enculer de plus en plus sauvagement… on a vraiment passé trois semaines de délire.

Mais la date fatidique est arrivée… ce fut un déchirement.. comment allait-on faire pour survivre seuls ? les adieux furent déchirants.. la dernière nuit nous l’avons passé dans mon lit.

– comme ça tu garderas bien mon odeur , je t’ai même laissé un slip à moi et je t’ai volé celui que tu portais aujourd’hui…

histoire gay,russe

On a pleuré toute la nuit, il a séché mes larmes avec sa langue, on s’est branlé, on a juté dans des mouchoirs pour garder notre jus…je l’ai baisé une dernière fois, c’était fort, intense, brutal… on a dormi très peu.. et le matin on avait les yeux rougis… je ne sais pas ce que ma mère a pu penser, elle ne m’en a jamais parlé, a souhaité un bon retour à Igor en ajoutant qu’il pouvait revenir quand il voulait il serait toujours le bienvenu.

Et il est parti.

Je ne l’ai jamais revu, retouché son corps, sa queue, son cul… mais on est toujours en contact… Heureusement qu’il y a la technologie… SKYPE ou WHATSAPP …. Il va bien, il fait toujours des photos… mais se fait sauter maintenant .. quand il en a envie.. il travaille, a trouvé un copain et pour l’instant ils vivent tous les deux dans un (très) petit appartement à Moscou…

Je ne l’oublierai jamais.

Bonus Vidéo gay

1 Comment

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Histoire précédente

Beau gosse sexy – Alex Ragozin

Histoire suivante

Histoire gay – Hétéro mais pas trop

Soutenez la Gay Life

Aidez-nous à conserver La Gay life gratuit et à créer du contenu de qualité.