Tom se souvient parfaitement du bal du 14 juillet, l’année dernière dans les rues de Paris à la caserne des pompiers de son quartier… Belle soirée! Malheureusement cette année, pas de bal, pas de manifestation des pompiers pas de visite chaude de la caserne… Il ne lui reste que ses souvenirs.

Le soir de la fête, attiré par le bruit il est arrivé sur la petite place devant la caserne des Pompiers, un monde fou chantait, dansait avec les Pompiers.. tous en uniforme impeccable.. très bandant pense Tom qui se lance dans la mêlée pour danser… c’est la joie, la liesse… la bière coule à flot.. il ne connaît personne, il a bien repéré quelques mecs.. mais ses yeux reviennent sans arrêt sur les pompiers qui se frottent aux filles en chaleur…

Il aimerait bien être à la place de certaines… il a remarqué un jeune Pompier qui doit être un peu plus âgé que lui, les cheveux courts, une figure fine mais très viril, des yeux clairs, une tenue qui moule son torse musclé en “V”… il a l’air de bien s’entendre avec une nana qui ne le lâche pas et se colle à lui le plus souvent possible dans une attitude de “baise moi tout de suite”…

Tom est autant attiré par les pompiers que par le matériel.. il aimerait bien le voir de plus près… mais les grilles de la caserne sont fermées et un planton est juste derrière.. il s’approche et le planton rentre dans sa guitoune, disparaissant aux yeux de Tom qui pousse la grille, qui s’ouvre… il pénètre rapidement dans la caserne et file vers le garage qui est ouvert..

Il est comme un gamin face aux camions, aux engins de toutes sortes.. il regarde, s’approche, caresse le matériel… il est aux anges et cela le ferait presque bander… il fait le tour d’un gros camion avec son échelle dessus, quand… il tombe nez à nez avec un Pompier… qu’il reconnaît comme étant celui qui dansait avec la nana sur la place…

– tu fais quoi là ? demande-t-il d’un ton sévère

– rien de mal monsieur je voulais juste voir vos engins de plus près… j’aime tellement les pompiers et tout ce que vous faites.. je vous admire tant.

– mais je te reconnais.. c’est toi qui me dévisageait tout à l’heure sur la place… alors tu veux visiter ?

– oui monsieur se serait un grand plaisir pour moi.

– Arrête de m’appeler monsieur, moi c’est Julien!

Et le Pompier le prend par l’épaule et l’emmène dans la caserne, lui montrant tous les engins et lui donne les explications nécessaires à leur utilisation… Tom sent la main du Pompier passer de son épaule à son dos pour finir carrément par lui caresser son fessier… sa queue enfle dans son jean… là c’est le pied pense Tom… et les caresses deviennent plus insistantes sur son petit cul, la main l’attire contre le corps de Julien…

– et c’est pas aussi la bite du Pompier que tu veux voir aussi ? c’est un engin qui fait partie intégrante du matériel du Sapeur Pompier…

Julien le coince à l’arrière d’un camion, lui appuie sur les épaules, défait sa braguette et sort un engin digne des lances incendie des Pompiers… sans se faire prier Tom lèche le gland qui se décalotte doucement, il embouche le gland serré entre ses lèvres jouant dessus avec sa langue et avale en faisant glisser la queue sur sa langue.. sa tête est coincée le long de la tôle du camion.

Julien pose une main sur sa tête et commence à faire coulisser sa queue bien au fond de la gorge de Tom, qui tète cette belle lance bien dure, bien ferme mais douce sur sa langue, Tom ouvre bien sa bouche en tirant la langue pour que la queue de Julien aille encore plus loin.

Julien s’enfonce encore plus loin et ses vas et viens sont puissants, virils mais lents dans la chaleur moite de sa bouche… Tom tète bien cette belle queue qui durcit encore plus dans dans bouche… Julien se penche sur lui.

– c’est ton cul que je veux

Tom se relève, descend son jean, libérant une queue aussi belle que celle de Julien et se retourne et lui présente ses fesses… en les écartant bien. Julien se penche et dans la pénombre aperçoit l’anus qui est déjà à moitié ouvert… il adore ça un cul qui sait prendre… il donne des coups de langue dessus, humidifiant bien l’entrée sous les gémissements de Tom qui tend bien son petit cul…

Julien se redresse pose son gland devant l’entrée, saisit Tom aux hanches et d’une seule poussée l’embroche de sa grosse lance à incendie sous un soupir de bonheur de Tom.. il ne perd pas de temps et commence des vas et viens plus rapides, plus secs, claquants son pubis sur les fesses de Tom qui encaisse en gémissant de plus en plus, se penchant bien en avant et écartant ses fesses au maximum pour que la pénétration se fasse encore plus profonde.. son cul est chaud, humide..

Il sent bien la grosse queue l’envahir, le posséder et lui donner tout le plaisir qu’il adore. Il sent bien la queue qui grossit, qui durcie et Julien se bloque pour déverser de longs jets de sperme bouillant et crémeux.. il donne toujours des petits coups de reins pour se vider complètement dans le beau cul de Tom… qui se redresse et colle son dos sur le torse de Julien, tournant la tête pour l’embrasser… Julien lance sa main devant et saisit la queue de Tom pour la caresser et la branler doucement…

– putain mais tu as une sacré belle queue Tom…

Il embrasse Tom de ses lèvres douces et chaudes, leurs langues se mélangeant

– t’as envie d’enculer un Pompier ou tu n’es que passif ?

– je ferais tout ce que tu veux dit Tom et ce sera un grand plaisir pour moi… mais tu restes avec moi… si je baise un Pompier toi tu m’encules en même temps

– ça c’est pas dur à réaliser dit Julien en riant qui sort son téléphone et appelle

– t’es où Max ? … ton cul est toujours en manque ?…. viens! j’ai quelque chose pour toi! tu seras content.. oui je suis dans le garage n°2.. on t’attend

Dans l’attente de Max, Julien et Tom se sont déshabillés se mettant torse nu… et se frottant l’un contre l’autre.. leurs bites faisant connaissance… la bite de Tom était vraiment belle, longue, épaisse et agréable à caresser et à toucher… Julien entretenait son érection dans l’attente de l’arrivée de Max.. qui ne tardât pas et trouva nos deux compères en train de s’embrasser et de se caresser…

Max est un jeune métis, bien bâti comme tous les pompiers.. Il s’approche des mecs enlacés qui s’écartent et l’attirent à lui en l’embrassant, ils s’embrassent à trois mélangeant leurs langues, leurs salives… Ils déshabillent Max qui se laisse faire.. libérant un torse musclé, lisse… ils se frottent tous les trois en se caressant, s’embrassant…

Max laisse tomber son pantalon sur ses pieds.. libérant une belle queue aussi.. Julien et Tom passent une main sur ses fesses… des fesses bien fermes, lisses très agréables au toucher… Tom passe sa main dans la raie… Max recule ses fesses en le tendant à la caresse…

Tom passe un doigt dans la raie et trouve l’anus qui palpite sous sa caresse, anus souple qui doit servir souvent pense Tom en enfonçant son doigt et fouillant l’intérieur sous les gémissements de Max qui a saisi la queue de Tom , le caresse, le branle et tout en gardant un doigt dans l’anus se penche sur Tom et avale au plus loin sa grosse queue bien raide qui suinte d’impatience…il lui caresse les couilles… voit la queue de Julien s’approcher, il embouche les deux glands…

– c’est un gourmand dit Julien en riant et joignant un doigt à celui de Tom dans le cul de Max…

Max se redresse et regardant Tom

– Tu vas me baiser bien à fond mec! t’as une queue super bonne!

Il fait le tour du camion, va chercher une couverture qu’il étale par terre,se déshabille complètement comme les deux autres, se couche sur le dos, lève son bassin, les genoux sur le torse, il écarte bien ses fesses..

baise moi direct mec je veux sentir ta queue m’éclater la rondelle

Tom s’est mis à genoux, a posé son gland devant l’entrée, s’est appuyé sur les jambes et a pénétré Max d’une seule traite.. il sentait bien sa queue glisser le long de la paroi chaude et accueillante, encore serrée , et il commence de longs vas et viens quand, il est bloqué par Julien, derrière lui, qui glisse sa queue entre ses fesses…

Tom tend bien son cul quand il sent le gland de Julien commencer à le pénétrer.. il laisse faire Julien qui rentre bien sa queue dans son cul.. se bloque.. laissant Tom enculer Max.. quelle sensation que de sentir sa queue bien au chaud, coulissant dans un cul accueillant qui s’ouvre de plus en plus et quand il revient à la charge sentir son petit cul se remplir d’une grosse queue qui glisse bien en lui…

Il prend son temps dans ses vas et viens.. pour avoir toutes les sensations dont il a envie.. son petit cul est bien ouvert et sa bite de plus en plus dure dans le cul de Max.. mais c’est Julien qui jouit en premier l’inondant de nombreuses giclées… faisant jouir Tom dans le beau cul de Max.. qui tend bien son cul pour récupérer tout le jus chaud de Tom…

Ils s’écroulent les uns sur les autres.. Max sent les deux bouches des compères s’emparer de sa queue bandante.. la lécher, sucer, gober les couilles… il a posé une main sur la tête de Julien et Tom…et a lâché tout son sperme dans un geyser puissant entre les bouches qui ont récupéré tout ce bon jus sans en perdre une goutte..

Ils sont restés collés les uns aux autres, sous les caresses et les bisous

– Merci les mecs, dit Tom, les pompiers sont bien les meilleurs… Vous baisez souvent comme ça dans la caserne ?

– quand on trouve des petites salopes comme toi oui répondent-ils en choeur.. et en riant

– j’aimerais bien vous revoir dit Tom et voir, faire la connaissance d’autres pompiers…

– mais c’est un gourmand dit Max.. toute la caserne n’est pas gay…

– pour m’enculer il ne faut pas être forcément pédé dit Tom en riant.. j’accepte tous les beaux mecs!

– on verra ça dit Julien… mais si tu pouvais nous recevoir chez toi ce serait plus pratique.. car ici à la caserne… si on se fait prendre…

Ils sont retournés au bal… bu quelques bières… Max a trouvé chaussure à son pied et est parti avec un mec… Julien, malgré les assauts de la gonzesse qui voulait le récupérer, est resté avec Tom pour rentrer chez lui tous les deux où le reste de la nuit fût torride…

Mais tout a eu une fin, Julien a dû quitter la région parisienne, comme Max… et les portes de la caserne se sont refermées.

Que pensez-vous de cet article ?

2
Génial
0
Super
0
J'aime bien
0
Pas certain
0
Bof !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.