Histoire gay – Esteban (Partie 2)

1 mins de lecture
Commencez

Le lendemain après-midi, Miguel est parti travailler. Dehors, le soleil tape aussi fort que la veille. Esteban est encore tout nu. L’autre ouvrier frappe à la porte pour demander un grand verre d’eau pour étancher sa soif.

L’autre ouvrier est un arabe, le même âge que le black de la veille, bien gâté par la nature. Esteban fait entrer l’arabe. Ils vont devant le placard des verres. Esteban balance une jambe sur le coté pour la poser sur le plan de travail. L’arabe regarde Esteban. Il est surpris de la grande souplesse du gamin.

Tout comme pour son collègue ouvrier black de la veille, l’arabe raisonne qu’étant bien hétéro, il peut aussi s’amuser un peu. Il ouvre le zip de son jean, il sort son sexe déjà bien bandant, et en rien de temps, l’arabe crache dans sa main et étale la salive sur l’anus du beu mec.

Il pénètre avec ses vingt-trois centimètres Esteban doucement mais sûrement. Esteban ne dit rien. Il laisse faire son nouvel ami du jour. Esteban encaisse bien les assauts virils du rebeu. Au bout d’un bon quart d’heure, le rebeu s’enfonce à fond et s’immobilise pour déposer toute sa semence épaisse. Le rebeu se retire.

Dans la minute qui suit, le rebeu place sa bouche à la sortie de l’anus et récupère son jus pour ensuite le laisser couler dans la bouche d’Esteban. Esteban avale ce cadeau.

Esteban prend le grand verre dans le placard, fait couler l’eau du robinet et le donne au rebeu. Le rebeu boit son verre d’eau et repart travailler dehors.

Le soir, Miguel revient de son travail exténué. Il demande à Esteban si les ouvriers ont bien travaillé dehors. Esteban répond qu’il n’a qu’à regarder lui-même par la fenêtre. Esteban ne comprend pas bien le sens de la question de son père.

Esteban s’interroge de savoir si cette question est à double lecture. Esteban, en se creusant les méninges, constate que ce sont les mêmes ouvriers qui s’occupent de la pelouse et des haies entourant la propriété.

Le lendemain, le black et le rebeu reviennent avec la facture des deux jours de travail. Sur cette facture, deux fois trois heures ont été comptées. Le chiffre du total écrit sur ce document indique un prix inférieur à la hauteur de quinze pour cents de ce qu’il se fait ailleurs.

Les ouvriers, ayant eu connaissance de la situation financière de Miguel, ont consenti à cette remise exceptionnelle, sans évoquer la vraie raison.

Miguel paye cette facture, et les remercie très chaleureusement de ce geste.

(Ce texte est la suite de “Esteban, partie 1“)

Belami Fan

Belami fan est auteur d’histoires gay pour La Gay Life.

Réagissez à cet article !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez-nous

Abonnez-vous à La Gay Life par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à La Gay Life et recevoir les nouveaux articles par e-mail.

Ne manquez aucune info gay !

En savoir plus sur La Gay life

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Abonnez-vous à La Gay Life

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à La Gay Life et ne manquez aucune info gay.

Ne manquez pas !

Clip gay – Love yourself

Clip gay erotique signé par le collectif Sleek’n’Tears.

Bel Ami – Mario et Nico

Nos deux bel ami Niko et Mario font une pause
×