La Gay Life Vacances vous propose tout l'été le meilleur de votre magazine gay avec des beaux mecs et tellement plus.

Histoire gay – Promenade tardive de Louka

Une histoire gay de @BMecs2 - David, de ses grandes mains, agrippe la nuque de Louka en faisant buter son gland noir contre la bouche blanche et disant de faire ce qu’il avait vraiment envie.
851 vues
13 mins de lecture
Commencez

Un soir, chez lui, Louka s’emmerde grave et fait les cent pas dans la salle commune. Marek ne pouvant plus le supporter le voir tourner en rond lui propose alors de sortir s’aérer et qu’il a la permission exceptionnelle de rentrer après minuit. Louka remercie Marek et prend son blouson pour sortir. Marek ignore que Louka veut revoir le petit rebeu de la cité toute proche.

Après une bonne demi-heure de marche, Louka arrive au pied d’un petit immeuble de quatre ou cinq étages appartenant à une grande société d’assurances. Cet immeuble est gardé au premier étage par une équipe de trois agents de sécurité devant leurs écrans de contrôle.

Louka regarde à travers les grandes baies vitrées pour voir ce qu’il y a à l’intérieur. L’un des trois agents a remarqué sur l’écran noir et blanc ce jeune mec de vingt-cinq ans qui semble chercher quelque chose. Le deuxième vigile propose au premier d’aller voir ce que ce jeune veut.

Ce premier, un grand black d’un bon mètre quatre-vingt-cinq, musclé, la bonne trentaine, descend dans le hall d’entrée, déconnecte un instant le système d’alarme, ouvre la porte et sort. Il s’approche alors de Louka.

David, le grand black pose une main virile sur l’épaule de Louka. Louka sursaute et se retourne. David demande à Louka ce qu’il cherche si tard. Louka répond à visiter l’intérieur de ces bureaux. David ne veut pas croire les dires de Louka. Il se demande si Louka ne cherche pas plutôt une compagnie pour la soirée déjà bien avancée.

David questionne mieux en insistant pour ce que Louka veut vraiment. Louka, devant tant d’insistance, lâche la vérité. David prend alors son émetteur radio et contacte ses deux autres collègues. Ces deux collègues connaissent les écarts de David et couvrent ses agissements si les supérieurs appellent. David propose d’emmener Léo à cinq minutes de là dans un coin un peu plus calme. Durant ce trajet à pied, une bosse se forme dans le pantalon bleu marine du grand black.

Arrivés dans une petite clairière entourée d’une végétation dense, David et Louka s’échangent leurs prénoms. David propose à Louka de faire de lui ce qu’il a envie. Louka accepte cette alléchante proposition. Louka commence par effleurer de sa main le visage de David. David enlève sa veste, puis sa chemise.

Un petit détail de taille, Louka veut embrasser son black d’un soir. Il est trop petit pour atteindre la bouche noire. Il demande à trouver un tabouret naturel. Justement, ils ont pu trouver cette souche coupée dans un autre coin de la clairière. Louka monte dessus et peut embrasser David. Pendant qu’il embrasse, Louka titille de ses doigts les beaux tétons de David.

David soupire d’aise. David déboutonne son pantalon et laisse apparaître un jockstrap blanc bien rempli. Louka descend de son perchoir improvisé et s’attarde un peu sur les tétons durcis par les titillements, puis, sur le bouton de rose formant le nombril de son bellâtre. Louka descend encore ses investigations linguales plus bas jusqu’à trouver la naissance d’un pubis crépu. Louka lance un regard de questionnement vers David s’il peut continuer sa découverte de corps d’ébène qui s’offre à lui. David ne dit rien.

Louka caresse de sa main experte la bosse à travers le coton blanc du jockstrap tout en embrassant encore une fois son black. Louka prend ses deux mains et descend doucement le pantalon, puis le jockstrap jusqu’aux chevilles. Un morceau de chair noire surgit à l’air libre. Louka prend dans sa main l’objet tant convoité durcissant à la vitesse d’un cheval au galop.

David, de ses grandes mains, agrippe la nuque de Louka en faisant buter son gland noir contre la bouche blanche et disant de faire ce qu’il avait vraiment envie. David le rassurait qu’il ne tenterait rien pour l’en dissuader, bien au contraire. Louka se mouille alors les lèvres et sort sa langue pour effleurer le bout du gland qui se présente.

Louka fait tourner sa langue sur le pourtour de ce magnifique champignon de plaisir. Louka se réjouissait intérieurement qu’il allait, dans les secondes suivantes, faire une fellation à un beau black consentant pour la première fois de sa vie.

Louka tient d’une main le sexe bandant de David et entrouvre légèrement la bouche. Le souffle chaud de Louka effleurant le gland emmène David aux portes du palais du plaisir. Louka et David se regardent un court instant. David pousse doucement sa bite dans la bouche de Louka qui essaye tant bien que mal d’avaler ce gland et cette grosse tige. David pousse si bien que Louka en a des « hauts de cœur » tellement c’est gros.

Louka garde la tige en bouche du mieux qu’il peut et ouvre son bouton de jean. David se penche un petit peu et allonge le bras. Il passe la main sous la ceinture de jean. David s’aperçoit que Louka ne porte ni slip ni boxer ni aucun autre sous-vêtement et qu’il a une peau toute lisse. David, de ses longs doigts, atteint la raie glabre de Louka. Il ressort sa main du pantalon, humidifie son doigt avec sa salive, et retourne à son exploration. L’œillet de Louka lui semble à peine mouiller et s’ouvrir sous l’effet de l’excitation.

David s’aperçoit que Louka est déjà bien excité et enfin prêt. Il le fait se retourner pour le petit Louka lui présente son cul. N’ayant pas de lubrifiant sur lui, David se penche en avant pour bien lui saliver l’anus. David crache sa salive sur l’orifice de Louka. David masse de ses doigts, se relève et présente sa grosse et longue tige à l’entrée. Toujours plié en avant, Louka attend impatiemment cet instant où David va le pénétrer par derrière, d’abord en douceur puis progressivement, de plus en plus virilement.

David enfonce un, puis deux doigts, dans l’anus lubrifié de salive. Louka est décontracté et totalement ouvert. David effleure de son épais gland. Il pousse alors au travers de cette rondelle humide. Louka serre les dents un instant. David stoppe l’avancée de sa tige avant de reprendre jusqu’à ce que sa bite noire disparaisse entièrement. David demande alors à Louka s’il se sent bien. Louka répond qu’il se sent très bien et qu’il n’a plus mal. De son initiative, Louka fait coulisser son cul sur l’énorme champignon. Ce qui étonne David, Louka fait ça magnifiquement bien. Il sait très bien donner son cul à n’importe quelle queue qui se présente à lui.

Au bout d’un moment, Louka, toujours empalé, se retourne d’un quart de tour, allonge le bras et tape sur les fesses noires de David pour signe que son cul est bien chaud et prêt pour la vitesse supérieure. David accélère les mouvements de va-et-vient. David et Louka sont si occupés qu’ils en oublient qu’ils sont observés depuis une petite dizaine de minutes.

C’est alors que David est sur le point d’exploser dans l’intimité de Louka, des phares et des lumières bleue et orange les stoppent net leurs élans. C’est une patrouille de police composée d’un beau rebeu sportif et musclé d’une trentaine d’années ainsi qu’un black antillais.

Ces deux policiers en tenue sortent prestement de la voiture pour appréhender les deux fautifs. Les deux agents menottent Louka et David sans ménagements avant qu’ils puissent remballer la marchandise. Ils les emmènent au Commissariat pour être interrogé et verbalisé.

Arrivés au Commissariat, David et Louka sont séparés dans deux bureaux différents. David est questionné par le black antillais et Léo, par le rebeu. David essaye d’expliquer qu’il n’a fait que répondre aux avances un peu trop explicites de Louka. David ne connait pas non plus le nom du gars puisqu’ils ont eu le malheur d’avoir été dérangés au point crucial et qu’il est agent de sécurité. Il supplie le black antillais de faire son possible pour qu’il n’y ait pas de suite de cet incident regrettable.

Le flic antillais, reconnaissant, recadre alors David. Ce flic demande juste de consigner son identité et ses coordonnées personnelles sur un quart de feuille blanche et de partir. David le remercie de ce geste et tourne les talons. Le flic antillais décroche son téléphone et appelle son collègue rebeu pour lui informer que le black n’est pas inquiété et relâché. Il ajoute que c’est Louka, le fauteur de trouble, le responsable de tout ça, et, qu’il peut en disposer comme il le sent. Sur ce, le flic rebeu raccroche.

Le flic rebeu réfléchit deux petites secondes et décide de l’emmener en cellule de garde à vue pour le reste de la nuit. Devant la cellule, le rebeu fait se déshabiller entièrement Louka et fait s’installer dans cette petite pièce à peine chauffée.

Au petit matin, le rebeu revient voir Louka dans la cellule. Il prend ses clés accrochées à son ceinturon et ouvre la porte vitrée. Louka en sort et s’habille.

Le flic rebeu et Louka sortent du commissariat ensemble. Le rebeu invite Louka à le suivre jusqu’à sa berline allemande noire pour le ramener chez lui. En chemin, Louka pressent que le rebeu n’allait pas le raccompagner directement chez son père.

En effet, le rebeu expliquait à Louka que sa femme est partie en vacances au bled pendant un bon mois et qu’il a les bourses bien pleines. Le rebeu lâche un instant le volant d’une main, de sa main droite, prend la main gauche de Louka pour la poser sur la belle bosse qui enfle de plus en plus sous le jean. Pendant le trajet, le rebeu annonce à Louka qu’il se prénomme Akim.

Akim, donc, lui dit qu’il est très excité après l’avoir vu le chaud spectacle qu’il lui a offert la veille au soir avec le black. Louka ne fait pas transparaître qu’il a compris ce qui l’attend. Louka mate la bosse et se dit en lui-même qu’il va passer un sacré bon moment avec ce flic bien membré et bien chaud comme une baraque à frites.

Après une vingtaine de minutes, la berline allemande s’arrête au pied d’une barre HLM d’une cité. Akim et Louka en descendent. Akim dit à Louka le suivre à l’appartement au troisième étage. L’ascenseur est une fois de plus en panne. Akim suit Louka dans les escaliers. Akim s’arrange pour avoir le derrière de Louka en face de son regard. Arrivés au troisième, Akim sort son trousseau, ouvre la porte, faisait entrer Louka et referme la porte derrière lui.

D’un coup sec, Akim fait descendre le jean de Louka jusqu’aux chevilles. Louka ne s’attend pas à ça mais il aime qu’Akim prenne les devants. Akim glisse un doigt sur la raie de Louka et lui dit que s’il la veut en lui, il allait devoir le préparer. Louka lui répond qu’il la veut. Louka s’agenouille et agrippe le pantalon d’Akim pour le faire descendre tout aussi rapidement qu’Akim l’a exécuté pour lui. Akim ne porte rien en dessous. Une longue et épaisse tige circoncise en jaillit.

Louka est très agréablement surpris et excité par le beau cadeau d’Akim. Akim dit avec autorité de tirer la langue pour qu’il dépose son gland dessus. Sur le même ton, lui ordonne de faire tourner plusieurs fois sa langue autour de son gland en l’effleurant.

Akim demande à Louka si c’est pas la première fois qu’il le fait tellement c’est bien fait. Louka répond que c’est pas la première fois. Il avouait même en disant qu’il s’était déjà occupé d’un ou plusieurs rebeu dans la cité. Louka reprenait le travail de plus belle. Akim prend l’arrière de la tête de Louka afin de pouvoir visiter la bouche de Louka.

Akim est aux anges. Louka avale du mieux qu’il le peut la tige rebeu. Akim se penche un petit peu et caresse les fesses imberbes du jeune Louka. Louka est toujours affairé sur Akim. Akim humidifie de sa salive quelques doigts et les fait glisser le long du sillon inter fessier de Louka. Louka est déjà tout excité que son anus est bien humide. Akim s’en aperçoit et fait remarquer qu’il est prêt pour l’estocade finale. Akim prie Louka de lâcher immédiatement ce qu’il a en bouche. Il a toujours le doigt occupé, se déplace derrière Louka et présente son énorme gland à l’entrée de ce trou.

Louka n’ose bouger. Il se dit intérieurement que donner son cul à un rebeu, mais qu’en plus, ce rebeu est un agent de la force publique, c’est le pied total !! Akim pousse régulièrement son dard jusqu’à ce qu’ils ne se réunissent dans une totale harmonie. Akim reste ainsi sans bouger un long moment. Louka sent de mieux en mieux le gros calibre en lui. Il commence alors à faire coulisser son anus le long de cette chose qui lui bouche l’orifice. Louka supplie de Akim de le laisser faire.

Akim laisse tomber un première de salive entre les fesses de Louka et ne bouge plus d’un iota. Louka prend les commandes. Louka accélère peu à peu les allers-venues. Akim n’en revient pas comment Louka donne son cul. Louka alterne les allers-retours avec des mouvements circulaires de son bassin. Akim et Louka montent ensemble les marches de l’escalier du plaisir.

Akim et Louka sont en symbiose si parfaite pour grimper cet « escalier » qu’ils n’entendent pas la serrure de la porte de l’appartement. C’est le petit frère d’Akim, Samir, qui rentre de boîte. Samir quitte ses chaussures, pose son blouson au porte-manteaux, traverse le couloir de l’entrée et passe devant la porte de la salle où débattent chaleureusement Akim et Louka. Samir lance à la volée de ne pas se déranger pour lui, qu’il en a vu d’autres culs de pédés se faire ramoner.

Louka, en pleine action, reconnait cette voix. C’est bien le petit rebeu dont il a eu affaire il y a quelques temps auparavant. Samir entre dans la salle et s’affale sur le canapé. Il se tâte le paquet. Akim dit à Samir qu’il a ramené ce mec chaud du cul du boulot et il lui demande s’il a envie, lui aussi, d’enfoncer sa tige dedans. Louka fait toujours ses mouvements de bassin. Samir cherche du regard approbateur de Louka. Louka répond qu’il peut y avoir de la place pour deux. Louka fait de plus larges ronds pour bien détendre ses sphincters anaux. Samir se met tout nu.

Tout au long de la baise entre lui et Louka, Akim laisse tomber de la salive pour permettre la lubrification de l’anus. Dans son coin, Samir bande fort. Louka voit son amour secret se caresser. Cette vision l’excite encore davantage. Louka se mouille les lèvres en le regardant. Samir se lève et fait quelques pas vers la bouche de Louka.

Pendant ces quelques pas, la tige de Samir bat l’air de gauche à gauche et réciproquement. Les yeux de Louka brillent, d’une part par le plaisir que lui procure Akim, et d’autre part, par le doux rêve de pouvoir sucer son amant secret. Louka ouvre sa bouche pour accueillir Samir qui soupire d’extase. Louka suce Samir. Il l’avale même tellement il est bien chaud.

Tout à coup, Louka dit à ces deux rebeus qu’il veut ramener un très bon souvenir chez lui. Louka se retire de la bite d’Akim et de Samir. Sans perdre de temps, Léo fait allonger Akim sur le tapis de la salle, la bite dressée. Louka s’assoit à califourchon et tournoie encore un peu le bassin. Puis, il attrape la tige de Samir à pleine main pour la porter à proximité de son anus dégoulinant de salive et autre liquide biologique. Samir se mettait à genoux, crachait et présentait à l’entrée du trou.

Pour le plus grand plaisir de Louka, Samir touche de son gland et pénètre le cul de Louka déjà occupé par Akim. Léo a si bien fait ses mouvements de gymnastique anale que Samir rentre sans lui faire mal. Quant à Akim, il ne bouge pas. Il est toujours dedans. Maintenant, c’est Samir qui mène la danse même s’il a shaké son booty en boîte. Il lui reste encore de la vigueur dans le bassin pour satisfaire son Louka. Samir donne tout ce qu’il peut. Louka est en nage et aux anges tellement c’est chaud. C’est si chaud, que la pièce ressemble à un véritable sauna.

Au bout de plusieurs longues minutes, Samir ne peut plus contenir son extase, se libère dans les entrailles de son ami. Les saccades de jouissance de Samir font encore grimper Akim au cimes du plaisir. Akim rejoint Samir dans la jouissance extrême.

Louka a donc le cul inondé par deux jus de rebeus bien chauds dans son rectum. Samir se retire doucement pour permettre à Louka de refermer sur Akim. Akim et Louka font volte-face pour que Louka soit sur le dos. Akim se retire doucement, lui aussi. Samir se penche et lèche l’extérieur du trou de Louka pour lui donner la becquée de ce qui peut s’en échapper. Léo se délecte de ce breuvage vitaminé. Samir se relève et sorte de la pièce pour aller se coucher.

Akim, lui se rhabillait. Louka reste juste allongé sur le dos jusqu’à ce que son sphincter se referme bien et garde ce précieux liquide. Au bout d’un moment, Akim regarde l’orifice de Louka et lui dit qu’il est refermé et peut se relever. Louka et Akim se rhabillent. Se faisant, Akim informe Louka qu’il pourrait avoir besoin de son cul dans le futur. Akim et Louka s’échangent leurs 06 respectifs. Akim ramène Louka chez Marek en voiture. Durant le trajet, Akim fait jurer à Louka de garder ce secret sur ce qu’il vient de se passer sous peine de ne plus se revoir.

Juste avant d’arriver à bon port, Akim, donne une petite tape amicale sur le genou gauche de Louka. Akim s’arrête et Louka descend de cette berline noire. Louka remercie une dernière fois ce rebeu pour cette nuit très intense qu’il a passée avec lui et Samir. Louka referme la portière. Louka fait une bonne cinquantaine de mètres et rentre chez lui.

Il monte dans sa chambre. Pendant son absence, Son père, Marek, lui a préparé un petit paquet cadeau accompagné d’un petit mot affectueux de son père accroché à un ruban. Ce mot dit à peu près ça : « Mon fils que j’adore, voilà un cadeau que je t’offre. J’espère que cet objet te plaira. Je sais que tu aimes les jolis garçons bien chauds.» Signé : « Ton papa qui t’aime ».

Louka déballe le petit cadeau et découvre un jockstrap de couleur rouge. Le rouge est sa couleur préférée.

Le midi, juste avant de manger, Louka embrasse son gentil papa pour ce cadeau qu’il a reçu.


En savoir plus sur LGL Vacances

Subscribe to get the latest posts sent to your email.

Belami Fan

Belami fan est auteur d’histoires gay pour La Gay Life.

Réagissez à cet article !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La Gay Life

La Gay Life vous propose quotidiennement des articles dans différents domaines, tels que la beauté masculine, des récits, vidéos et GIFs gay, ainsi que des sujets sur la culture, le style de vie, l'humour et bien plus encore.

Ne manquez aucune info gay

En savoir plus sur LGL Vacances

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Ne manquez pas !

×
×