La Gay Life Vacances vous propose tout l'été le meilleur de votre magazine gay avec des beaux mecs et tellement plus.

Histoire gay – L’hétéro très curieux

Cela m'a toujours fait marrer quand je lis sur les réseaux sociaux ou sur les applis de rencontres des mecs qui se présentent comme hétéro curieux. Curieux de quoi ? de voir des bites ? d'en prendre une dans leur petit cul ?
1.1K vues
18 mins de lecture
Commencez

Cela m’a toujours fait marrer quand je lis sur les réseaux sociaux ou sur les applis de rencontres des mecs qui se présentent comme hétéro curieux. Curieux de quoi ? de voir des bites ? d’en prendre une dans leur petit cul ?

Et, quand on discute avec eux, d’abord ils ne veulent pas se montrer, disant qu’ils sont hétéros, qu’ils cherchent à connaitre ce que font des homos et quand on discute longuement (car ils nous font perdre notre temps) on se rend compte que se sont de bons petits pédés frustrés qui n’osent pas passer le pas ou de vrais salopes qui font la collection de photos et vidéos! Et rares sont ceux qui acceptent un rencart.

Mais j’ai eu la chance d’en rencontrer un, un vrai je dirais!

C’était en boite dans ma région, une boite que l’on peut considérer comme le super marché du sexe, c’est rare que l’on rentre bredouille.

Ce soir-là, j’étais assis au bar et je regardais les danseurs.. des jeunes , des vieux, des mecs, des nanas.. ça se draguait lourdement.. les nanas aguichaient largement la gente masculine et, comme il y avait plus de mâles que de gonzesses, elles en avaient deux ou trois autour d’elles.

Je souriais intérieurement de voir leurs manèges.. car je savais qu’il allait y avoir des déçus.. des déçus qui auraient bandé toute la soirée et qui ne vont même pas trouver une main amie pour les soulager à défaut des chattes des gonzesses.

Et, c’est là qu’il fallait bien observer.. bien observer celui qui avait le moins de chance avec les nanas, qui se faisait griller par les potes.. et qui se retrouvait seul quand le pote sortait avec la nana.. et, quand cela se produisait plusieurs fois, on voyait bien qu’il était irritable, qu’il pestait en rejoignant le bar. Où j’attendais! Et, là, faut du tact! du baratin, de la compassion.

C’est ainsi que j’ai vu arriver près de moi, un tabouret qui venait juste de se libérer, un jeune minet qui avait eu plusieurs refus dans la soirée! Pourtant je le trouvais à mon goût moi! tout à fait le genre à mettre dans mon lit.. Il s’était fait griller par deux mecs plus imposants, plus carrés que lui.

Il est venu s’installer sur le tabouret près de moi.. je le voyais de profil, des cheveux mi longs châtains, un visage fin, un petit nez magnifique, et des lèvres bien dessinées.. il devait être juste un peu plus petit que moi, un corps mince, un petit cul enveloppé dans son jean serré.. et un tee-shirt plein de sueur qui lui moulait le torse.

Il regardait toujours la piste, suivant manifestement des yeux une autre gonzesse.. mais là encore.. des mecs étaient déjà en chasse. Il s’est retourné vers le bar et m’a vu.. il m’a regardé en souriant, soupirant.. et a commandé une bière.

Histoire gay – L’hétéro très curieux

Je me suis penché vers lui.

-tu t’es fait griller plusieurs fois ce soir, dis je en souriant
-m’en parle pas, j’ai rien pu faire face aux mecs baraqués qui étaient là ce soir.
-Pourtant t’es pas mal comme mec!
-merci mais tu vois je ne suis pas le genre des nanas ce soir, et toi, tu dragues pas ?
-moi j’attends la fin de la soirée, dis-je en riant, il reste toujours quelque chose qui traîne.
-ouais mais c’est pas les plus bandantes qui restent, dit-il en riant
-oh tu sais à des fois vaut mieux une moche qui sait s’occuper de toi qu’une autre qui ne veut même pas te toucher la queue!
-ah ah t’as raison mec! Et tu te tapes souvent des moches alors ?
-oh moi je suis pas difficile j’ai le choix entre les meufs et les mecs, j’aime tout le monde.
-oh tu te tapes des mecs aussi ?
-oui ça m’arrive.
-et c’est bien ?
-bah c’est pas mal, en tout cas un mec ça sait mieux sucer qu’une gonzesse.
-ouais c’est ce que j’ai entendu dire, mais je sais pas.
-et puis un mec qui se donne! ça c’est du plaisir.
-donc tu l’encules ?
-ben ouais ou.
-ah tu te fais.

Là j’ai vu que je l’intéressais le mec! on parlait comme si on se connaissait depuis longtemps.. sans chichi.. là c’était de l’hétéro curieux, du vrai.. du que j’adore!

Je lui ai payé une bière, on a continué à parler de cul.

-la semaine dernière j’ai rencontré ici une belle nana, que j’ai enculé dans le sous bois derrière la boite.. figure toi qu’elle ne voulait pas que je lui touche la chatte ni que je la baise.. elle voulait juste me sucer et se faire enculer.. comme ça m’arrive pas souvent tu penses que j’ai dit oui.
-tu n’as pas touché sa chatte ?
-ben non
-quand elle t’a sucé elle t’a doigté le cul ?
-oui, un peu, dit-il en baissant la tête
-t’es sûr que c’est pas un trav ta copine ?

Si vous aviez vu sa tête.. il est resté me fixant, la bouche ouverte.. où j’aurais bien mis ma queue ou ma langue.

-Tu crois ?
-Ben une nana qui veut pas se faire caresser, c’est qu’elle a quelque chose à cacher tu crois pas?
-oui c’est vrai que je me suis posé des questions, mais j’avoue que j’ai jamais pensé que c’était un trav, en fait un mec quoi !
-et ça t’a plu ?

On était face à face, sur un tabouret, j’ai posé mes deux mains sur ses genoux.

-ben j’peux pas dire non, dit il en riant
-et ça te plairait de recommencer ?

Il m’a regardé en rigolant

-Tu serais pas en train de me draguer là ?
-Ben un beau mec comme toi, j’aime pas les laisser passer
-je crois que t’es un baratineur oui, et il rit encore.

Je bouge mes mains sur ses cuisses, il me regarde un petit sourire en coin mais me laisse faire.

Ses cuisses sont dures au toucher.. c’est bien ce que je pensais c’est un faux mince le mec.. je fais de doux allers retours sur ses cuisses sans aller jusqu’au sexe.. mais malgré lui il écarte les jambes.

-là mec! C’est une invit, dis je en regardant ses cuisses qu’il referme vivement en riant.
-Je te fais de l’effet et ta queue voudrait prendre ses aises.
-ben tes mains sont chaudes mec et ça me fait de l’effet, mais je crois que les gonzesses m’ont tellement excité tout à l’heure.
-Ben tu vas pas rester comme ça alors! faut soulager mec!

Histoire gay – L’hétéro très curieux

Il rigole encore, et ses cuisses s’écartent de nouveau.

-et admettons que j’accepte, tu me ferais quoi ?
-ce que tu veux.. uniquement ce que tu veux.. j’aime le sexe! les bisous, les caresses, serrer dans mes bras un beau mec, lui caresser son corps, le branler, le sucer, le faire jouir.. voir son jus gicler dans les airs et retomber sur nous, lécher tout.
-Tu mets pas de capote ?
-pour se sucer et branler non, c’est mieux de sentir la peau dans sa main.

On avait rapproché nos têtes pour se parler à l’oreille.. si bien que nos joues étaient collées l’une à l’autre.. il n’a rien fait pour s’enlever.. je sentais que ça devenait bon.. je lui ai fait un petit bisou sous l’oreille.. je l’ai entendu rire et il m’en a fait autant.

Une main est partie à l’aventure entre ses cuisses, remontant sur son entrejambe, qu’il écartait au max pour que je puisse découvrir sa bite raide emprisonnée dans son jean.. il y avait l’air d’y avoir un bon morceau que j’ai touché du bout des doigts.

-tu peux pas rester comme ça, il te faut un secouriste vite fait.

Il riait encore, sa joue toujours collée à la mienne, sa main serrait la mienne qui le tripotait.. il s’est mis à gémir à mon oreille.

-T’aimes ça hein te faire branler mon petit cochon ?
-oui, dit-il dans un souffle
-t’as l’air d’avoir une belle queue
-j’ai pas eu de plainte, dit-il toujours en riant
-tu veux apprendre plein de choses entre mecs ?

La réponse a été un peu plus longue à venir.

-oui je veux bien, mais faudra être doux avec moi si tu veux que je sois un bon élève.
-j’en doute pas que tu seras un bon élève, dis-je en lui refaisant un gros bisous dans le cou.

Il rit en penchant la tête.

-Alors je t’enlève et on va boire une bière chez moi ?

Il a fait oui de la tête en frottant sa joue contre la mienne.. nos têtes se sont retirées, il me fixait, un petit sourire figé sur ses belles lèvres.. je voyais qu’il se posait mille questions dans sa belle petite tête.

-je crois que j’ai peur, dit il sérieusement
-faut pas, tu t’appelles comment ? moi c’est Vincent
-moi c’est Matthias
-eh bien mon beau Matthias je t’enlève ? dis-je en lui passant un doigt sur la joue et passant sur ses lèvres.
-oui Vincent, dit il dans un nouveau souffle.

Je me suis levé, je l’ai pris par la main et nous sommes sortis de la boîte, l’entrainant sur le parking.. il serrait ma main.. Arrivés à la voiture, je l’ai pris dans mes bras, le tenant contre moi et je lui ai dit à l’oreille.

-t’en fais pas Matthias tout va bien se passer.

Un sourire a été sa réponse.

Histoire gay – L’hétéro très curieux

En arrivant à la maison, j’ai sorti deux bières et on s’est installé au salon, j’ai baissé la lumière pour que ce soit plus intime.. mais il ne venait pas s’asseoir à côté de moi, il parlait de mes bibelots, me posant mille questions.. comme s’il retardait ce qu’il appréhendait quand même un peu.

Quand il a vu que je ne répondais plus à ses questions et que je lui faisais signe de s’asseoir près de moi.. il est venu s’installer.. nos genoux se touchaient.. on a trinqué à notre rencontre.. on a parlé de choses et d’autres.. plus de cul!

Je l’ai laissé s’habituer à ma maison.. et presque une heure après notre arrivée, au bout de deux bières.. j’ai proposé qu’on aille se coucher.. qu’on sera mieux allongé. Il avait un sourire figé.. sentant que cela approchait.

Je l’ai pris par la main, il l’a serré fort.. nous sommes allés dans ma chambre.. on a quitté nos chaussures dans le salon. Au pied du lit, je l’ai pris dans mes bras, frottant ma joue contre la sienne.

-ça va beau Matthias ?
-oui

J’ai pris sa tête entre mes mains, le caressant, il me fixait.. je lui ai fait un bisou sur son beau nez.. et mes lèvres sont descendues sur les siennes.. juste pour les effleurer.. il a eu un geste de recul, j’ai fait comme si je n’avais rien vu.. je suis resté à quelques centimètres de ses lèvres avant de revenir doucement en le fixant dans les yeux .. lorsque mes lèvres se sont posées délicatement sur les siennes, je l’ai senti se raidir dans mes bras.

Je devais être le premier mec qui l’embrassait! et j’étais ravi.

J’ai appuyé doucement mes lèvres, écartant légèrement les siennes.. ma langue venant lécher, toucher rapidement ses lèvres.. un grand soupir, ses yeux se ferment et je sens sa langue venir à l’entrée de ma bouche, je recule ma langue, la sienne suit, que je prends entre mes lèvres et je l’aspire doucement.. ses yeux sont toujours fermés et il pousse de petits gémissements.. mes mains lui caressent le dos.. et les lèvres entrent en action, elles bougent bien sur les miennes, sa langue chaude et agile déverse grande quantité de salive.. on soupire tous les deux en fermant les yeux.. je sens enfin, ses mains bouger sur mon dos.. il commence à me caresser le garçon!!

Je bouge un peu pour passer une jambe entre les siennes, pour lui faire sentir que je bande, et pour voir également que sa queue est en bonne forme.

J’ondule mon bassin contre le sien, accentuant ses jeux de langues et ses gémissements, ses mains parcourent mon dos en me caressant maintenant.. nos lèvres ne se quittent plus.. enfin jusqu’au moment où je retire son tee-shirt.. découvrant enfin mon cadeau.

Un corps mince mais musclé, imberbe sauf une belle touffe de poils blonds aux aisselles.. il sent la sueur, le mâle, mon beau Matthias.

Histoire gay – L’hétéro très curieux

Il me retire mon tee-shirt et c’est lui qui reprend mes lèvres et ma langue, se collant torse contre torse..
J’apprécie la douceur de sa peau, la chaleur.. comme il doit apprécier la mienne vu les caresses appuyées que je reçois maintenant.

On se frotte l’un contre l’autre, ondulant, se frottant de plus en plus.. sa queue fait une belle bosse dans son jean.. je le serre bien fort contre moi, respirant à fond l’odeur de ce petit mâle qui s’offre.. car maintenant je ne doute plus qu’il s’offre. Je le pousse sur le lit où il tombe à la renverse.

J’allume la veilleuse de la table de nuit, nous mettant ainsi dans une lumière tamisée.. je lui enlève ses chaussettes, caressant ses beaux petits pieds.. il sera temps plus tard de lui montrer ce que l’on peut faire avec les pieds.

Pour l’instant il faut qu’il prenne du plaisir.. vite pour après continuer. Je me penche sur lui, défait son ceinturon, ouvre son jean.. tire dessus, il soulève ses petites fesses, je retire le jean.. et je vois bien mon petit mâle.

Un beau mec châtain, mince, musclé, de belles cuisses recouvertes d’un petit duvet et son boxer bien rempli.. qui moule parfaitement une belles paires de couilles et une grosse barre humide à l’extrémité.. et la tâche s’agrandit.. Il me regarde en souriant.

Je me déshabille en boxer comme lui.. il n’a pas le temps de voir ce que je cache dans mon boxer.. je me mets entre ses jambes qu’il écarte.. je commence par des bisous dans l’intérieur des cuisses.. sa peau est douce, il sent bon.. je remonte vers ses couilles enveloppées.. je les hume, les respire, les mordille.

Cela le fait rire et je suis la tige avec mon nez.. reniflant la bonne odeur de bite de ce jeune mâle.. je passe la langue dessus, léchant le gland humide, la mouille coule.. il soupire, gémit.. je prends sa queue entre mes dents.. la mordille doucement.., je saisi le boxer de chaque côté, le soulève et le baisse, il soulève ses fesses et le boxer s’envole.

Les couilles sont remontées le long de la tige, je passe ma langue dessus, les lèche avec application et beaucoup de salive.. il gémit de plus en plus.. je vois qu’il serre de ses poings les draps du lit. J’avale les deux couilles et les fait bouger dans ma salive.. je l’entends respirer plus vite en soupirant.. je lâche les couilles et ma langue remonte sur la hampe collée sur son ventre.. ma langue titille cette belle bite, je finis de la décalotter, faisant bien sortir le gland rouge, brillant, coulant de mouille.

Je redresse la hampe.. et ma langue vient lécher le méat.. lui arrachant un petit cri.. je lèche, entourant ce beau gland et mes lèvres viennent le prendre en bouche.. je sens sa bite durcir, son gland couler encore plus.. et mes lèvres descendent lentement sur la belle tige, glissant sur ma langue jusqu’à ce que mes lèvres et mon nez soient dans les beaux poils blonds de son pubis.. un vrai blond le beau Matthias.

Je fais de lents vas et viens sur sa queue, la serrant bien entre mes lèvres, ma langue jouant avec, enlevant la mouille qui coule encore et encore.

Une main est venue se poser sur ma tête.. il n’appuie pas, mais suit le mouvement de va et vient. Sa queue durcie encore, semble s’allonger.. il grogne, gémit de plus en plus fort.. jusqu’à ce qu’il crie très fort.

Histoire gay – L’hétéro très curieux

-je jouis, hurle Mathias

En remontant ses fesses, s’enfonçant encore plus sa bite dans la bouche, au même moment où la première giclée arrive.. j’ai le fond de gorge complètement rincé.. son bon jus se mélange à ma salive et j’avale cette première salve avant que les suivantes n’arrivent.. et il n’est pas avare le beau Matthias.. pour une première, ce fut une première.

J’ai cru qu’il n’allait plus s’arrêter.. son jus ressortait et coulait sur ses poils.. quand, enfin il a poussé un grand soupir.. se ramollissant sur le lit.. j’ai léché sa belle queue qui n’avait pas perdu de sa superbe.. j’ai enlevé tout le sperme dans ses poils.. il avait soulevé la tête et me regardait.. curieux.

Je suis venu m’allonger près de lui, c’est lui qui m’a pris dans ses bras et on s’est embrassé longuement, il suçait ma langue longuement comme s’il appréciait le goût de son sperme qui s’en dégageait. Il m’a juste dit.

-merci!

Les caresses avaient repris.. j’avais mal à la queue tellement je bandais.. mais il ne semblait pas encore prêt pour s’en occuper.

Alors je me suis occupé de son corps mince.. ses tétons qui pointent à peine au milieu des aréoles clairs.. mais quand mes lèvres se sont posées dessus, ils se sont érigés.. je les ai martyrisés longuement.. il s’était remis à gémir.. alors j’ai continué à jouer avec ma main et ma bouche dessus.. lui arrachant de longs gémissements.. il a voulu se saisir de sa queue pour se caresser, mais je l’ai empêché.

Mes lèvres sont descendues sur son ventre.. son gland inondait encore le nombril.. sans toucher à sa queue j’ai léché tout autour, embrassant sa peau, la caressant tendrement.. et je suis venu me mettre à genoux entre ses jambes. Il a mis sa tête sur un coussin pour voir ce que j’allais faire. J’ai embrassé tout le tour de son sexe.. qu’elle était belle cette bite qui coulait.

J’ai relevé ses jambes pour les remonter sur son torse.. j’ai vu son regard inquiet subitement.. je lui ai fait un grand sourire.

J’ai léché ses couilles, j’adore ses belles couilles chaudes .. et ma langue est descendue pour arriver en haut de la raie.. j’avais devant les yeux la raie d’un jeune mâle avec son petit trou caché qui n’avait jamais vu de queue.. Il s’était fait doigter le Matthias par le trav.. j’allais lui bouffer sa petite chatte vierge.. il fallait s’appliquer, l’entendre gémir, râler.. et s’offrir.

Il a été au dessus de mes espérances.. j’ai fait plein de bisous à ses belles fesses, les caressant, les écartant pour découvrir l’anus vierge.. j’adore ce moment, savoir que je vais sûrement être le premier à y mettre ma queue.

J’ai écarté un max ses belles fesses et ma langue est entrée en action.. dès le premier passage il a grogné.. plus je jouais de la langue sur son trou fermé, plus il grognait, râlait, gémissait.. alors je l’ai inondé, léché, troué du bout de ma langue.. et j’ai vu qu’il faisait des efforts, il poussait, et son petit trou commençait à s’ouvrir.

Avec mon index, j’ai caressé le petit trou plein de salive et je l’ai enfoncé délicatement.. son sphincter serré emprisonnait mon doigt.. et lui râlait de plus en plus fort.. j’ai fait bouger mon doigt sur sa paroi chaude, c’était doux.. je l’ai doigté lentement pour l’entendre crier.. j’ai continué à enfoncer mon doigt de plus en plus.. quel plaisir t’entendre ce beau mec gémir sous mon doigt.. et le petit trou s’est ouvert.. je force avec deux doigts.. il crie encore plus fort.. et là je fore, je tourne, je rentre et je sors mes deux doigts, laissant le trou ouvert quelques instants.. j’enfonce mes doigts le plus loin possible et les tourne dans le boyau, lui arrachant de petits cris.

Histoire gay – L’hétéro très curieux

Je reprends avec ma langue, mes lèvres, j’inonde encore et encore l’objet de mon désir. Je me redresse, je le regarde

-j’ai envie de ton beau petit cul.. il est prêt à recevoir ma queue, dis je doucement
-mais tu vas me faire mal

Je me relève du lit, enlève mon boxer.. il voit ma queue pour la première fois, qu’il n’a pas encore touché, je prends une capote, l’enfile, sors de la crème, tartine ma queue, je me remets entre ses jambes qu’il tient toujours, le petit cul s’est refermé. Je reprends avec ma langue, mes doigts, tartine son anus de crème..

-c’est froid, dit il en riant, mais t’y vas doucement, hein Vincent

Là il était inquiet.

-t’en fais pas Matthias

J’ai posé mon gland devant l’ouverture qui se refermait, et en me penchant en avant et grâce à la crème lubrifiante.. j’ai senti mon gland ouvrir le sphincter et entrer doucement.., je le fixais, ses yeux s’agrandissent au fur et à mesure que ma queue entrait en lui.. il grimaçait, se mordant la lèvre.. il respirait vite.. j’ai arrêté pour que son sphincter s’habitue.. quand il a arrêté de se mordre la langue, j’ai donné un petit coup de reins.. le gland a glissé d’un coup se faisant emprisonner par le sphincter.. et là le Matthias a crié.. je pensais qu’il allait crier plus fort.. mes ses yeux souriaient comme s’il acceptait tout à fait ce que je lui faisais subir.

Je l’ai laissé respirer un moment et j’ai continué ma progression.. son boyau vierge épousait bien mon gland et ma queue.. et lui râlait en fermant les yeux.. quand mes couilles ont touché ses fesses, on a respiré tous les deux.

Comme il avait déjà enculé son trav, il savait que c’était maintenant que cela risquait d’être plus dur..
Mais je suis pas un sauvage avec un cul vierge.. il ne faut pas que pour la première fois, il soit déçu.

Alors j’ai fait doucement, tendrement.. j’ai fait coulisser mon gros mandrin graissé dans ce conduit si chaud et accueillant.. si bien que son cul était bien ouvert et que mon minet ronronnait en criant de temps en temps.

Je sentais le plaisir arriver, ma queue a encore durci, je me suis bloqué au fond de son cul et, dans un rugissement de plaisir, je me suis vidé dans la capote.. Matthias gémissait en me tenant la tête.. j’ai bien rempli la capote.. on a rigolé quand je suis sorti de son cul et que le réservoir pendait, plein de sperme.. je l’ai vu se toucher le cul, peut-être pour vérifier que tout était là.

Puis on s’est allongé, s’emmêlant les jambes.. il bandait encore.

-c’était bien mon cul que tu voulais hein Vincent ?
-Ben oui, dis je en lui faisant des bisous.. et ta belle queue aussi Matthias.
-Et moi ? j’aurais droit à ton cul ?
-bien sûr! quand tu veux.. maintenant ou au réveil.. car il est prêt de 4 heures.. on pourrait dormir un peu

Il prend ma main pour la poser sur sa queue.

-et tu crois que je vais dormir comme ça ? dit il d’un air malheureux

Je rigole

-mais t’es un vrai voyou Matthias.
-pas plus que toi! allez, donne moi ton cul maintenant.. je vais te montrer que j’ai bien retenu ma leçon.. je voudrais que tu te mettes à quatre pattes.

Histoire gay – L’hétéro très curieux

En souriant j’ai pris la position, il avait bien retenu la leçon.. sa langue et ses doigts m’ont bien préparé mon petit trou qui en avait vu d’autres.. il m’a baisé en mettant une capote.. il m’a limé mais pas qu’avec de la douceur.. j’ai aimé sa queue me forait mais ça n’a pas duré très longtemps.. mon cul chaud a dû l’exciter énormément.. et j’ai senti la capote se remplir.. et elle était remplie!!

Il est revenu dans mes bras , m’embrassant tendrement.. j’ai senti sa main descendre vers ma queue, la saisir, la tâter, la branler, la caresser, venir prendre mes couilles en mains mais revenir sur la hampe rapidement. Etais-je sa première bite ? (plus tard il m’a dit que oui)

-je voudrais essayer de te sucer, je peux ? me demande t-il
-c’est toi qui décide mon bébé

Tel un vorace il m’a bouffé la queue.. jouant avec sa langue, ses lèvres, me branlant en même temps.. puis l’avalant complètement, le faisant tousser.. mais revenir à l’assaut.. et le plaisir est arrivé.. je l’ai prévenu en disant que j’allais jouir.. il a continué et je me suis vidé pour la première fois dans sa bouche.. il n’a pas tout avalé.. les giclées étaient abondantes pour un novice.. mais après il a léché partout où il y en avait.. pour revenir me donner sa langue que j’ai léché.

-Maintenant Vincent on peut dormir! dit-il en se serrant contre moi.

On ne s’est pas réveillé de bonne heure.. il était toujours dans mes bras, nu, il respirait doucement faisant bouger légèrement ses belles lèvres.. qu’il était beau ce Matthias! j’étais fier de moi d’avoir converti ce beau mec!

Je lui ai fait des bisous pour le réveiller.. sourire immédiat aux lèvres.. On bandait tous les deux.. Il a passé sa main sur mon visage..

-tu crois que je vais être gay maintenant ?
-je crois que maintenant tu sauras faire ce que tu as envie au moment où tu en as envie.. tu sais maintenant que tu aimes les deux.. tu te rends compte, en boîte t’as maintenant deux fois plus de chance de tirer un coup que tous ces hétéros qui courent après des meufs inaccessibles.

Il a rigolé un bon moment, et les caresses ont repris, les bisous, les bites qui se touchaient.. alors ben on a révisé pour voir s’il avait bien assimilé sa leçon de la nuit.

Bonus Vidéo gay

[iframe][/iframe]

En savoir plus sur LGL Vacances

Subscribe to get the latest posts sent to your email.

Fabrice

Fabric est auteur d'histoire gay pour La Gay Life

1 Comment

Réagissez à cet article !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La Gay Life

La Gay Life vous propose quotidiennement des articles dans différents domaines, tels que la beauté masculine, des récits, vidéos et GIFs gay, ainsi que des sujets sur la culture, le style de vie, l'humour et bien plus encore.

Ne manquez aucune info gay

En savoir plus sur LGL Vacances

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Ne manquez pas !

×
×