En décembre, alors qu’il s’est isolé à la Lanterne, l’état de santé du président s’est brutalement aggravé.

Aveuglé par la fièvre, Emmanuel Macron aurait pris accidentellement une mesure de gauche.

Un geste qui a eu cependant des conséquences limitées grâce à la présence d’esprit de ses conseillers. « C’était en pleine nuit, il s’est mis à taper aux portes de sa chambre, il disait qu’il voulait signer un décret nationalisation de CNews » explique l’un d’eux.

« Quand nous sommes arrivés ils avaient les yeux exorbités, il s’est agrippé à nous, nous contaminant dans la foulée » raconte un autre. Selon les témoins, le président affirme que François Mitterrand, François Hollande et Alain Madelin lui seraient apparus durant la nuit, chacun l’invitant à réfléchir sur ses actions passées et à venir et les conséquences sur la vie des autres de sa politique.

« Il faut faire quelque chose, donnez moi un papier, je signe le décret tout de suite, Benoît Hamon Premier ministre » a-t-il hurlé avant de sombrer dans la somnolence durant laquelle il murmurait « revenu universel », « abolition de la police » et « intersectionnalité ».

Toute l’information selon des sources contradictoires.
Entre The Onion et Le Figaro, votre meilleure source d’information de la journée.

Le Gorafi se veut impartial et irréprochable.

Tous les articles relatés ici sont faux (jusqu’à preuve du contraire) et rédigés dans un but humoristique. L’utilisation de noms de personnalités ou d’entreprises est ici à but purement satirique.

Copyright : Le Gorafi

Que pensez-vous de cet article ?

0
Génial
0
Super
0
J'aime bien
0
Pas certain
0
Bof !

Les commentaires sont fermés.