Vous connaissez la procrastination ? Souvent on a envie de ne rien faire au motif douteux que « ça peut bien attendre » et qu’ « on est pas des bœufs ».

Rien n’est plus plaisant que de faire disparaître une corvée avec la phrase magique « je verrai ça demain ou plus tard ». Profitez-en, les choses à remettre ne manquent pas, en voila un petit florilège

  • Racheter du PQ
    La corvée. Un rapide calcul vous indique qu’il reste un nombre de feuilles suffisant pour tenir avec un transit normal jusqu’à demain. Sinon, tant pis, vous irez au bureau.
  • Appeler votre cousine pour la féliciter après son accouchement
    Le faire-part de naissance traine dans votre vide-poche depuis un moment. Il est quand même né en décembre dernier le gamin. Du coup il ne doit plus peser 4,3 kilos… Demain, elle sera toujours « jeune maman », donc pas d’urgence.
  • Regarder le Bergman que vous a prêté votre collègue
    « Un chef d’œuvre » qu’il a dit. Par contre, ce soir, il y a Top Chef. Et ça finit à pas d’heure. Du coup, « Les Fraises sauvages » attendront. Et puis votre collègue, de toute façon, il l’a déjà vu, ce DVD. Hop, à demain.
  • Nettoyer vos « contacts » sur Facebook
    Et l’annonce du score d’un de vos « amis » sur « Mafia Wars » encore ce matin a servi de piqure de rappel. Mais peut-on être assez cruel un lundi ? Vous prenez cet engagement ferme : dès demain, ménage.
  • Dégivrer son frigo
    Parce que là, ça devient critique, les Cordons-Bleus Père Dodu ne rentrent plus tellement il y a de la glace dans le freezer. Ah si, si on les sort de l’emballage carton. Urgence gérée. Bien joué.
  • Descendre les bouteilles en verre
    Dans la poubelle prévue à cet effet. Celle qui est à l’autre bout de la rue. Mais c’est très possible que vous vous enfiliez une bière ce soir. Du coup, ce serait con de faire deux voyages. Et puis vider ses cadavres de bouteilles le lendemain du week-end, c’est un peu cliché. Dans la « to do list ».
  • Passer à l’heure d’hiver
    En même temps, le 31 mars, il faudra passer à l’heure d’été, ce serait un peu con de changer pour une semaine. Et puis depuis le temps, les gens le savent que vous n’êtes pas foutu d’arriver à l’heure à un rendez-vous. Problème remis à plus tard.
  • Jeter cette bouteille de Coca sans bulle de votre frigo
    Soyons honnêtes, vous n’allez jamais ingurgiter le breuvage contenu dans cette bouteille plastique comprimée. Mais avant de la balancer, il faudra la vider dans l’évier, et ça, ça vous débecte. En plus l’évier est plein de vaisselle. Donc vous ferez ça APRES la vaisselle. Et vous ferez la vaisselle ce soir. Ou demain.
  • Écouter les 27 messages que vous avez sur votre répondeur
    Et en y pensant, vous entrez dans une interrogation métaphysique, Pourquoi diable les gens parlent après le « bip »? On a déjà un appel en absence avec un numéro reconnu. En quoi « Bon… ben… c’est Michel… rappelle moi quand t’as ce message » apporte une information supplémentaire? Ah ben merde… plus de batterie. Vous ferez ça demain.
  • Réserver des billets SNCF « Prems » pour vos vacances
    Parce que les « Last Minute », c’est une belle légende urbaine. Enfin… une « légende ferroviaire »… Bon, ben là, le site marche pas. On verra ça demain.
  • Finir cet article
    Ouais, enfin c’est pas comme si on était aussi à un jour près. « Salut kelolo, l’article est presque fini, je te l’envoie demain à la première heure. Promis. ». Bon, vous allez vous regarder une ou deux vidéos de chats avant de vous y remettre…

Il y a même une journée journée mondiale de la procrastination.

Et vous, vous allez passer combien de temps à trouver des excuses pour ne rien faire aujourd’hui ? Réagissez à cet article en nous laissant un commentaire

Que pensez-vous de cet article ?

0
Génial
0
Super
0
J'aime bien
0
Pas certain
0
Bof !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.